Ready Player One

Steven Spielberg signe Ready Player One, film d'aventures inspiré du best-seller éponyme d'Ernest Cline. Plongé dans un univers virtuel, un jeune homme se lance dans une chasse au trésor des plus périlleuses.

Résumé : 

2045. Le monde réel est devenu presque invivable. Il n'y a que lorsqu'il se réfugie dans l'Oasis, univers virtuel où la grande majorité des hommes passent leur temps, que Wade Watts (Tye Sheridan) se sent exister. Dans l'Oasis, où tout est possible, on n'est limité que par son propre imaginaire. Ce monde virtuel a été mis au point par le brillant et excentrique James Halliday (Mark Rylance) : l'inventeur milliardaire a légué son immense fortune et le contrôle absolu de l'Oasis à quiconque remportera les trois manches d'une compétition destinée à lui trouver un digne héritier.

Du livre à l'écran :

Il y a un peu plus de trente ans, la perspective de se connecter à un ordinateur et de se créer un profil avant d’entrer en contact en temps réel avec des gens aux quatre coins de la planète semblait quasi inconcevable. Mais imaginez que dans 30 ans on puisse se connecter à un ordinateur, devenir son propre avatar et nouer des relations avec des gens dans un univers virtuel sans limites ? Les possibilités seraient infinies… mais les risques aussi. Voilà le postulat de "Player One", bestseller d’Ernest Cline qui a inspiré l’un des réalisateurs les plus renommés et les plus brillants de tous les temps : Steven Spielberg.


"C’est une épopée grandiose et tentaculaire qui nous fait faire des allers-retours entre deux mondes radicalement différents", explique Ernest Cline

Ce à quoi Steven Spielberg répond :  

"Ernest Cline est pour moi un visionnaire : il a imaginé un avenir qui n’est pas loin de celui qui nous attend étant donné les évolutions de la réalité virtuelle."

Premier roman d'Ernest Cline, envisageant un futur ancré dans la culture pop des années 80. Paru en 2011, "Player One" est devenu un phénomène planétaire, publié dans 58 pays et traduit dans 37 langues. Selon Cline, la transposition de son roman à l'écran par un cinéaste mythique est, selon ses termes,

"bien plus qu'un rêve qui se concrétise. Ce n'est même pas un rêve que je me serais permis de faire"

2 Versions des mêmes personnages : 

Grâce à la magie de la motion capture et de l’animation par ordinateur, les acteurs n’ont pas seulement interprété leurs personnages du monde réel : ils ont également pu donner vie à leurs avatars.

Tye Sheridan dans le rôle de Wade Watts, garçon timide et solitaire dont l'avatar Parzival réunit toutes les qualités qu'il aimerait avoir

Olivia Cooke dans le rôle de Samantha, alias Art3mis, figure mythique de l'OASIS, aussi intrépide en tant que créature qu'en tant que joueuse

Lena Waithe dans le rôle d'Aech, meilleur ami de Parzival : mi-homme, mi-machine, il est aussi dur à cuire dans la vraie vie, sauf qu'il n'a pas le même sexe …puisqu'il s'agit d'Helen

Win Morisaki dans le rôle du timide Toshiro, alias Daito, puissant et redoutable guerrier samouraï dans l'OASIS

Philip Zhao dans le rôle de Sho, maître chinois des arts martiaux qui, dans le monde réel, est un gamin sarcastique de 11 ans du nom de Zhou.


(Re)voir la bande annonce : 



2 Editions spéciales E.Leclerc :


Contenu de l'édition :

4 affiches détournées et rétros qui ont servi d'inspiration à Ready Player One : Les Goonies, Blade Runner, Le Géant de Fer, Risky Business !

Commander Ready Player One, édition E.Leclerc limitée

Publié le 16/05/2018