2019, année biopic

La grande tendance de l’année 2019 en salles ? Le biopic ! Sur la lancée du succès du film consacré à Queen et son leader Freddie Mercury (plus de 4 millions d’entrées en France), l’actualité est riche en biographies filmées.
Célébrissimes (l’écrivain Colette, Elton John…) ou plus obscures (le pianiste américain Don Shirley, l’avocate Ruth Bader Ginsburg…), très politiques (Vice, avec Christian Bale en Dick Cheney) ou comiques (Stan & Ollie, consacré au duo Laurel et Hardy) : les histoires vraies font toujours recettes, et permettent d’aborder toutes les époques.


La preuve, avec ces 7 biopics prochainement dans nos salles (ou dans nos bacs).
A lire aussi > Mois par mois : votre calendrier des sorties cinéma les plus attendues du 2019


First man : le premier homme sur la Lune : Neil Armstrong

Après nous avoir enchanté avec les pas de danse de Ryan Gosling dans La La Land, Damien Chazelle nous transporte avec le « petit pas pour un homme mais grand bond pour l’Humanité », toujours avec son acteur fétiche, sur la Lune. Dans First Man, Ryan Gosling incarne en effet Neil Armstrong, le premier homme sur la Lune, dans un biopic. Un homme guère sympathique, marqué par le décès de sa petite fille au tout début des années 60, et qui semble hanté et habité par sa mission.
Mais un homme attachant, et une reconstitution fascinante de cette aventure totalement folle : envoyer l’homme dans l’espace. Pendant 10 ans, Neil Armstrong y aura participé de bout en bout. Il méritait bien d’être le premier à poser le pied sur un autre astre que le nôtre…
First man : le premier homme sur la Lune, de Damien Chazelle, avec Ryan Gosling, Claire Foy, Jason Clarke… En vidéo depuis le 20 février




Bohemian Rhapsody : Queen et Freddie Mercury en majesté

Meilleur film dramatique lors des Golden Globes, puis Oscar du meilleur acteur pour Rami Malek : Bohemian Rhapsody a fait carton plein tant du côté récompenses qu’au box-office (6e plus gros succès mondial en 2018, avec plus de 860 millions de dollars de recettes).
Un succès somme toute logique, pour ce biopic qui s’attaque à l’un des plus grands monuments de la pop : Queen et son leader Freddie Mercury, que l’on suit depuis ses premiers jobs alimentaires de bagagiste à l’aéroport d’Heathrow, jusqu’à la gloire internationale. De Usual Suspects à X-Men en passant par Superman Returns, Bryan Singer (bien que remplacé en cours de tournage) est passé maître dans l’art du blockbuster pyrotechnique mais malin. La scène finale de son biopic, un live d’anthologie de Queen à Wembley, le démontre une nouvelle fois.
Bohemian Rhapsody, de Bryan Singer, avec Rami Malek, Gwilym Lee, Lucy Boynton… En vidéo le 6 mars 2019



Une femme d'exception : Ruth Bader Ginsburg

Connaissez-vous Ruth Bader Ginsburg ? Sauf si vous vous passionnez pour la chronique juridique américaine, sans doute pas. Mais aux Etats-Unis, « RBG » est une star, un modèle, et surtout une héroïne comme l’Amérique les adore. Depuis plus d’un quart de siècle, cette avocate siège là où tout juriste rêve de siéger : à la Cour Suprême. Mais, bien sûr (sinon, son biopic n’aurait que peu d’intérêt !), elle a dû lutter pour en arriver là…
Le film de Mimi Leder (Deep Impact, The Code, Un monde meilleur…) s’attarde d’ailleurs sur les jeunes années de Ruth Bader Ginsburg, lorsqu’elle peine à se faire embaucher parce qu’elle est une femme, et se passionne donc pour les affaires de discrimination sexuelle. Porté par un beau casting (Felicity Jones dans le rôle-titre, Justin Theroux, Kathy Bates, Sam Waterston…), Une femme d’exception est un biopic classique, mais remarquablement bien mené, et avec un sujet en or.
Une femme d'exception, de Mimi Leder, avec Felicity Jones, Armie Hammer, Justin Theroux. En vidéo le 8 mai 2019



Colette : la naissance d’un écrivain

Colette (Claudine, Le blé en herbe, La chatte…), c’est l’une des plus grandes figures de la littérature française. Et un symbole féministe, pour avoir été l’une des premières romancières à avoir obtenu la reconnaissance qu’elle méritait.
C’est précisément ce combat que le biopic dans lequel Colette est incarnée par Keira Knightley relate. Car à l’origine, la jeune femme n’est que le porte-plume de son mari de 14 ans son aîné : le mondain et brillant Willy (Dominic West). Ce dernier l’introduit dans la bonne société parisienne, la soutient, et la trompe aussi… Jusqu’à ce que, petit à petit, Colette s’émancipe et se révèle.
Wash Westmoreland s’y entend pour offrir des rôles de rêve à ses comédiennes. Après Julianne Morre dans Still Alice (Oscar, Golden Globe, et une dizaine d’autres prix pour l’actrice), c’est Keira Knightley qui livre aussi une prestation éblouissante en Colette.

Colette, de Wash Westmoreland, avec Keira Knightley, Dominic West, Eleanor Tomlinson… En vidéo le 22 mai 2019



Green Book, sur les routes du Sud : Don Shirley et Tony Lip

1962, sud des Etats-Unis : pas forcément le meilleur moment ni le meilleur endroit pour se montrer, véhiculé par son chauffeur blanc, lorsqu’on est un homme noir. C’est pourtant l’histoire (véridique) du pianiste Donald Walbridge Shirley et de son acolyte Frank Anthony Vallelonga telle que la relate Green Book.
Polyglotte, musicien surdoué, titulaire de trois doctorats, Don Shirley était un véritable génie. Tony Lip, videur dans des boîtes renommées de New York (ce qui lui permit de rencontrer Frank Sinatra ou Dean Martin), était au mieux indifférent à la cause des noirs, au pire un raciste ordinaire… Green Book raconte comment son road trip avec Don Shirley l’a changé.
Les grandes forces du film ? Sa réalisation et son intrigue (qui lui ont permis de rafler les Oscars et Golden Globes des meilleurs films et meilleurs scénario, et l’interprétation de Mahershala Ali en Don Shirley (là encore, doublé Oscar/Golden Globe pour ce second rôle). Pas de statuette en revanche pour Viggo Mortensen (Tony Lip), doublé par Rami Malek dans un autre… biopic, Bohemian Rhapsody. 

Green Book : Sur les routes du sud, de Peter Farelly, avec Viggo Mortensen, Mahershala Ali, Linda Cardellini… En vidéo le 23 mai 2019


Vice : Dick Cheney

L’âme damnée de George W. Bush, la tête pensante des néo-conservateurs américains, l’organisateur de la seconde guerre en Irak… Avec Vice, Adam McKay fait le portrait d’un homme assez peu recommandable.
Et dans son biopic sur Dick Cheney, l’ex-vice président américain, le réalisateur ne prend pas de gants ! Vice débute par une scène de beuverie où l’on fait la connaissance d’un jeune Dick, oisif et bon à rien, et se conclut par ses années à la Maison-Blanche. Entre les deux, avec force flash-backs et scènes d’anthologie, on assiste à l’ascension de Cheney, et à ses rencontres avec Nixon, Bush…
Une succession de portraits au vitriol, bien dans la veine de Big Short : le casse du siècle d’Adam McKay, et surtout une performance invraisemblable de Christian Bale (Golden Globe du meilleur acteur de comédie pour l’occasion), méconnaissable et détestable en Dick Cheney.

Vice d’Adam McKay, avec Christian Bale, Amy Adams, Steve Carell… En vidéo le 26 juin 2019


Stan & Ollie : Laurel et Hardy

Stan & qui ? Stan et Ollie, le « vrai » nom (en tous cas l’appellation en VO) d’un des plus grands duos de l’histoire du cinéma : Stan Laurel et Oliver Hardy. Le petit et le gros : mariage parfait, qui dura une centaine de films et une trentaine d’années, pour des milliers de scènes comiques d’anthologie.
Des stars planétaire… mais vieillissantes, dans ce biopic. En 1953, Laurel et Hardy n’ont plus tourné depuis deux ans, et ont de toutes façons été fort mal payés sur leurs grands succès des années 30 et 40. Sans le sou, ils s’embarquent dans une rocambolesque tournée en Grande-Bretagne pour se refaire. Évidemment, l’aventure va tourner au(x) gag(s)… Mais, malgré les coups durs et les vaches maigres, l’amitié entre Stan (joué par Steeve Coogan) et Hardy (John C. Reilly) ne se démentira pas.

Stan & Ollie, de Jon S. Baird,avec Steve Coogan, John C. Reilly, Nina Arianda… En video le 17 juillet 2019


Rocketman : Elton John

C’est le titre d’un des plus grands hits de Sir Elton John. Et donc celui du biopic où il sera incarné par Taron Egerton (le Galahad des deux Kingsman), qui sortira au printemps au cinéma.
Des premières armes de ce génie du piano, admis à 11 ans (!) à la Royal Academy of Music, jusqu’au décollage de sa carrière de faiseur de tubes haut en couleur, Rocketman va s’attarder sur sa rencontre avec son double, le parolier Bernie Taupin (interprété par Jamie Bell). Elton aux mélodies, Bernie aux textes : le duo va façonner quelques-unes des plus grandes pop songs de ces dernières décennies…
Encore un biopic « rock’n’roll » sur une icône de la pop britannique (et de la cause gay) ? Ce n’est pas le seul point commun entre Rocketman et Bohemian Rhapsody : son réalisateur, Dexter Fletcher, est aussi celui qui a achevé le biopic consacré à Queen en remplacement de Bryan Singer…
Rocketman, de Dexter Fletcher, avec Taron Egerton, Jamie Bell, Richard Madden… En salles depuis le 29 mai 2019, en vidéo en octobre 2019.