Quand la K-Pop cartonne en Europe !


Avec le succès du groupe BTS, la K-pop et ses variantes J-pop ou V-pop cartonnent en Europe ces dernières années. Zoom sur les origines de ce phénomène venu tout droit de Corée du Sud.

La K-pop, un phénomène nouveau… en Europe

Si le phénomène semble récent en Europe et dans le monde, la K-pop fait partie de la culture coréenne depuis plusieurs décennies. C'est au début des années 1990 que la K-pop devient très populaire en Asie grâce au groupe Seo Taiji & Boys. L’émergence des réseaux sociaux et la création du groupe BTS (Bangtan Boys) ont ensuite permis à la K-pop de conquérir le monde.



Qu’est-ce que la K-pop ?

Sur le plan musical, la K-pop est un mélange de genres musicaux avec une prédominance de dance-pop, de musique électro et/ou de pop ballad. Des albums tels que Face Yourself ou Map of The Soul : Persona du groupe BTS livrent un bon aperçu de ce qu’est la K-pop et permettent d’intégrer le fameux cercle des « Armys ».



Le phénomène BTS

En Corée du Sud, au Japon, en Chine, mais aussi en France ou aux États-Unis, tout le monde ou presque connaît aujourd’hui le groupe BTS. Le boys-band formé lors d’une émission de télévision a très largement participé à faire connaître la K-pop. Il faut dire que le groupe Bangtan Boys réunit tous les ingrédients d’un succès planétaire : des jeunes chanteurs hyper lookés, une activité intense sur les réseaux sociaux et des vidéos qui font le tour du Web à une vitesse record. Aux États-Unis, par exemple, les BTS ont été le premier groupe coréen à se hisser en tête des ventes au lendemain de la rencontre entre Donald Trump et Kim Jong-un. En France, les membres du groupe BTS font aussi bien que Johnny Hallyday ou Beyoncé en remplissant le Stade de France en deux heures pour deux concerts événement.


Envie d’en savoir plus ? Découvrez les secrets des icônes de la K-pop dans la biographie non officielle du groupe BTS.


Publié le 01/04/2019