Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Le message

de Andrée Chedid , date de sortie le 17 août 2016
Le Message

Dans la rue déserte d'une ville ravagée par la guerre, Marie s'effondre, touchée par une balle alors qu'elle s'apprêtait à rejoindre Steph. Leurs retrouvailles devaient ... Lire la suite

En stock en ligne

Livraison estimée le mercredi 01 avril 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Le Message

Dans la rue déserte d'une ville ravagée par la guerre, Marie s'effondre, touchée par une balle alors qu'elle s'apprêtait à rejoindre Steph. Leurs retrouvailles devaient sceller leur réconciliation et l'aveu d'un amour partagé.

Luttant contre la mort, la jeune femme ne désire plus qu'une chose : transmettre un message à Steph pour lui dire qu'elle venait et qu'elle l'aime.

D'une écriture sèche et brûlante, Andrée Chedid raconte l'agonie de Marie et scande l'absurdité de la guerre, qui meurtrit les corps et sépare les amants.

Caractéristiques

Titre Le message
Collaborateur Laurent Jullier
Editeur Flammarion
Date de parution 17 août 2016
Nombre de pages 156 pages
Dimensions 18,00 cm x 13,00 cm
Poids 162 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-08-139062-1 - 9782081390621

5/5

Eric76

Le 11/08/2019

La guerre ne leur a pas laissé le temps de vivre ensemble, de construire quelque-chose, peut-être d’avoir des enfants. C’est vers cet avenir radieux et somme toute banal que cette jolie jeune femme vêtue d’une robe jaune se rendait à grandes enjambées. Au milieu des décombres et des immeubles éventrés par les bombardements, elle allait rejoindre son amoureux qui l’attendait impatiemment à la lisière d’un pont. Malgré leurs fréquentes disputes et leur incroyable arrogance juvénile, leur amour était fort, tenace, solide. Il a suffi d’une balle perdue pour que tout s’effondre, que les rêves partent en fumée, que l’avenir se retire sur la pointe des pieds. Sous le soleil féroce, la belle jeune femme agonise tandis que des images de son passé et de son grand amour surgissent. Peu importe le nom de ces deux beaux amants, peu importe l’endroit, voire même l’époque. Cette histoire est celle de toutes les vies « sacrifiées, rompues, écrasées par la chevauchée des guerres, par les violences issues des croyances perverties et des idéologies défigurées ». Cette histoire est celle de ces guerriers débraillés, crâneurs et dédaigneux, qui se prennent pour des Aigles parce qu’ils portent une arme. Les mots d’Andrée Chedid ! Des mots denses et simples, chargés de tant d’amour et d’émotion. Je me suis senti perdu, confus, troublé. Et désespérément fataliste aussi. Il suffit de regarder autour de nous et d’écouter les chuchotements résignés de nos aïeux pour savoir que le grand cérémonial des guerriers n’est pas près de s’achever.

mimipinson

Le 26/05/2011

C’est court, c’est intense, et c’est fort. Je rencontre Andrée Chedid avec ce roman magnifiquement écrit. J’ai couru avec Marie qui allait au devant de son amoureux, j’ai peiné avec Marie à terre, une balle dans le dos. J’ai couru à nouveau avec Anya à la recherche de Steph. J’ai espéré avec Anton pour Marie. J’ai encore couru avec Gorgio à la recherche d’une ambulance. J’ai couru avec Steph à la recherche de Marie. Chacun court, chacun cherche, chacun lutte à sa façon au nom de l’amour. Andrée Chedid réussit à mettre le rythme idéal dans son écriture en fonction des situations. Celle ci se fait lente dans les bras d’Anton, et s’accélère dans les rues de cette ville dont on ne connaît ni le nom, ni la localisation, lorsqu’il s’agit d’aller à la rencontre de Steph, ne pas le manquer. Pour mieux fixer le lecteur sur ses personnages, qui chacun à leur façon débordent d’humanité, André Chedid s’affranchit des contraintes temporelles et spatiales. A peine si nous avons qu’ils connaissent Souchon et Chedid parce qu’Anya les chante…Sinon c’est au lecteur de faire appel à son imagination. L’important pour Marie est que Steph ait son message, que Marie sache que Steph ait son message. Dans cette ville en guerre civile, le reste n’est que pur détail.