Prêt à feuilleter

Sur le bout de la langue : le plaisir du mot juste

de Bertrand Périer , date de sortie le 09 octobre 2019
« Les mots sont mes plus chers compagnons. Chaque jour, je joue avec eux, je les manie avec délectation. Ils offrent une infinité de portes ouvertes sur le monde pour le décrire, le transformer, s'en... Lire la suite

Livraison estimée le lundi 23 décembre 2019

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

« Les mots sont mes plus chers compagnons. Chaque jour, je joue avec eux, je les manie avec délectation. Ils offrent une infinité de portes ouvertes sur le monde pour le décrire, le transformer, s'en échapper. Choisir comme dans une boîte à outils le mieux adapté, le plus exact, le plus inattendu : quel bonheur !

C'est ce goût des mots que je m'efforce de transmettre aux jeunes que je forme à la prise de parole en public ou que je rencontre à l'occasion de ces concours d'éloquence qui, partout, fleurissent depuis quelques années. »

Ce livre, à la fois ludique et stimulant, est une déclaration d'amour aux mots. Il dessine également le portrait décalé d'un défenseur d'une parole sincère et authentique.

Après La parole est un sport de combat, Bertrand Périer poursuit son exploration de la langue française et vous invite à partager le plaisir du mot juste.

Caractéristiques

Titre Sur le bout de la langue : le plaisir du mot juste
Collaborateur Adeline Fleury
Editeur Lattès
Date de parution 09 octobre 2019
Nombre de pages 186 pages
Dimensions 22,00 cm x 14,00 cm
Poids 244 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-7096-6522-3 - 9782709665223

3,8/5

Laparenthesedeceline

Le 19/10/2019

Il s'agit d'un essai destiné aux amoureux des mots, à ceux qui aiment trouver le mot juste. Ceux pour qui (comme moi) le dictionnaire est presque un livre de chevet, qu'on ouvre et referme à souhait pour le plaisir de la découverte. Le livre qui contient tous les mots. L'auteur classe les mots en huit grandes catégories (la loi, la gastronomie, la politique, la musique...) de manière très subjective. Leur exploration -par des chapitres relatant ses propres rapports aux mots cités- relève plus de sa biographie que d'une étude approfondie sur la langue française. On y apprend cependant que la langue française comporte 60 000 mots et que nous n'en connaissons en moyenne que 5000 et seulement 1000 à 2000 sont utilisés par jour. C'est dire la pauvreté de notre langage au regard de notre champ d'action possible ! Cet ouvrage est plaisant à lire, distrayant, ludique et accessible au plus grand nombre.

cathulu

Le 09/10/2019

C'est par le documentaire "A voix haute: la force de la parole "réalisé par Stéphane de Freitas en 2016 que j'ai découvert l'enthousiaste Bertrand Périer, avocat, enseignant et surtout amoureux fou des mots. L'occasion était trop belle de prolonger ma découverte de l'univers de cet homme passionné par les mots de la loi, bien sûr, mais tout autant par ceux de la musique, de la nourriture ou de l'amour, entre autres. L'avant-propos est une véritable déclaration d'amour aux mots," [ses]plus chers compagnons" car ils offrent "une infinité de portes ouvertes sur le monde". Ce goût des mots, il s'efforce de le transmettre aux jeunes, via des cours et des concours d'éloquence, et ici même par quelques propositions ludiques à la fin de chaque chapitre. Si j'ai d'abord été un peu déroutée par ce qui s'avère être en fait un portrait de l'auteur via certains mots appartenant à ses domaines de prédilection, j'ai été ensuite portée par l'écriture fluide de celui qui sait si bien transmettre ses émotions. Un grand plaisir de lecture.

Kittiwake

Le 01/10/2019

C’est un amoureux auto-proclamé des mots qui commet cet essai. Mais curieusement j’ai eu plus l’impression de parcourir un recueil de miscellanées qu’un ouvrage sur le langage. Centrés sur différents thèmes, la loi (un domaine familier pour l’auteur), la musique, la religion, la politique, le sport, un peu comme les rubriques d’un journal, et d’ailleurs le contenu des ces chapitres est moins en relation avec les mots qu’avec des souvenirs ou des questions de société. Par exemple dans le chapitre sur les mots d’amour, on peut trouver un paragraphe sur le mariage, le divorce, l’amitié, la drague des soirées d’adolescence, les surnoms ou la parole. C’est intéressant, même si certaines anecdotes sont archi-connues. Mais en tout cas rien à voir avec ce qu’ont pu nous offrir Henriette Walter ou Bernard Pivot, qui témoignant de l’amour de la langue. Des quiz et des jeux sur les mots sont proposés en fin de chapitre illustrant le propos. C’est assez court, cela se lit facilement même il en reste en fin de compte assez peu de choses. #SurLeBoutDeLaLangue #NetGalleyFrance

Mhfasquel

Le 24/09/2019

Ce livre est une véritable ode à la langue, et en tant qu’enseignante de langue vivante, qu’auteure et chroniqueuse, je ne pouvais qu’être sous le charme de cet ouvrage pas comme les autres, très subjectif puisqu’il s’agit d’un genre d’autobiographie avec comme fil rouge, la langue. L’avant-propos m’a subjuguée : « Les mots sont mes plus chers compagnons. Ils sont d’abord, bien sûr, mes outils de travail : puisque la mission de défense des avocats passe avant tout par la parole (…). Mais ils représentent, bien au-delà, une source permanente d’émerveillement, de découverte, et de plaisir. Il y a dans le jeu avec les mots une forme de griserie inépuisable offrant une infinité de portes ouvertes sur le monde pour le décrire, le transformer, s’en échapper. (…) » et reflète exactement ce que je ressens face aux mots, à la langue et plus spécifiquement également à la littérature. J’ai particulièrement apprécié le ton, l’humour pince-sans-rire, l’écriture élégante, les mots qui sont le terreau de ce livre, mais qui constituent (bien sûr) le texte. Un savant mélange d’anecdotes et de réflexions poussées sur notre belle langue que l’auteur aime d’amour, d’un amour fou. Mes expressions préférées « Foi du Palais, antichrèse, emphytéotique… ». Je vous laisse le plaisir de les découvrir ainsi que des dizaines d’autres qui vous feront rêver ! Il est important de pouvoir nommer le monde. Il est urgent de lire ce livre, absolument nécessaire.

sofy4

Le 22/09/2019

Tout d'abord j'ai été un peu surprise à la lecture de cet ouvrage. Je pensais que l'auteur allait nous parler de ces mots qui nous manquent, de ces mots révélateurs, de lapsus… et en fait pas du tout. Une fois que l'on a compris que l''on était face à un ouvrage où l'auteur nous faisait voyager dans son propre monde, c'est une lecture vraiment agréable. Il n'y a pas de barrière sociale. Tout du moins au niveau de la langue car l'auteur nous parle de sa vie et ce n'est pas celle de tout un chacun. En effet, il nous fait voyager à l'opéra, dans les restaurants gastronomiques, ou dans les tribunaux puisque c'est un avocat à la base. Il nous raconte sa vie, nous donne son avis sur divers thèmes. Il nous donne ainsi à lire de beaux mots, des mots incongrus, oniriques, enchanteurs. C'est tout à fait subjectif mais c'est une lecture plaisante qui donne envie de connaitre les autres ouvrages de l'auteur. En plus, j'ai découvert qu'il existait une cinquième saveur : après le sucré, le salé, l'aigre et l'amer, il y a l'umami… Je n'en dis pas plus. A vous d'aller découvrir à quoi cela correspond.