Prêt à feuilleter

Conversations avec Dieu : un dialogue hors du commun

Un dialogue hors du commun
de Neale Donald Walsch , date de sortie le 13 novembre 2003
«Vous êtes sur le point d'entrer en conversation avec Dieu. Oui,
oui. Je sais... ce n'est pas possible. Vous croyez probablement
(on vous l'a enseigné) que ce n'est pas possible. On peut parl... Lire la suite

En stock

Livraison estimée le lundi 16 septembre 2019

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

«Vous êtes sur le point d'entrer en conversation avec Dieu. Oui,
oui. Je sais... ce n'est pas possible. Vous croyez probablement
(on vous l'a enseigné) que ce n'est pas possible. On peut parler
à Dieu, bien sûr, mais pas avec Dieu. (...) C'est ce que je
croyais, mois aussi.»

Neale Donald Walsh approche la cinquantaine et fait le
bilan de sa vie : il vient de perdre son travail, ses quatre
mariages se sont soldé par des échecs et sa santé est
défaillante. Pris de colère, il écrit une lettre pleine de
doutes à Dieu. Et là, le miracle se produit ! «Dieu» lui
répond de façon claire et compréhensible. Un entretien
qui durera plusieurs années, où les questions les plus
intimes et les plus énigmatiques trouveront réponse :
pourquoi suis-je si malheureux ? Pourquoi l'homme doit-il
souffrir ? Qu'est-ce que le bien et le mal ?

Les interrogations troublantes que pose cet ouvrage ne
doivent pas faire oublier sa haute teneur spirituelle.

Caractéristiques

Titre Conversations avec Dieu : un dialogue hors du commun - un dialogue hors du commun
Editeur J'ai lu
Date de parution 13 novembre 2003
Nombre de pages 251 pages
Dimensions 18,00 cm x 11,00 cm
Poids 140 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-290-33804-9 - 9782290338049

4,4/5

Topper67

Le 14/04/2016

Bonjour Dieu, une fois n’est pas coutume, cette critique s’adresse directement à Toi. Tu noteras que je me permets de Te tutoyer, comme Tu le vois, j’ai assimilé au moins une partie de l’ouvrage que Tu m’as transmis via Neale Donald Walschs. Bon je vais être franc avec Toi, je ne suis pas sûr de croire en Toi, ce que Tu dois déjà savoir vu que Tu me connais mieux que moi-même. Oh il doit bien exister je pense une sorte d’entité supérieure, appelons cela hasard par commodité. Un truc qui a déclenché le big bang et qui est à l’origine de tout. Peut être que ce hasard a été guidé par Ta main, peut être pas. Il me semble que j’ai compris l’essentiel de ce livre : nous devons réaliser notre pleine nature, et nous ne pourrons le faire seulement quand nous aurons conscience de qui nous sommes vraiment : nous sommes Toi, nous sommes tous Dieu et nous possédons tous cette force de création mue par la pensée. Soit. Maintenant, laissons cela de côté, après tout chacun vit sa foi comme il l’entend. Cet ouvrage a eu sur moi un effet contre-productif. Oh certes l’idée est belle, certains passages prêtent réellement à réfléchir, mais là où le bât blesse c’est le mode de transmission. Tu voudrais me faire croire que, pour T’adresser à moi (à nous) Tu n’as trouvé aucun autre moyen ? Combien de fois ai-je lu dans ce livre « NdT : jeu de mot intraduisible » ? Sans déconner ! Tu aurais pu faire un effort non ? Et ne pas faire un livre qui s’adresse uniquement aux anglophones. Tu es tout puissant, omnipotent et Tu ne trouves pas d’expressions parlant à tous ? Pourtant les langues étrangères Tu maîtrises non ? Tu connais nos mythes ? Y en a même un qui raconte que toutes ces histoires de langues T’y es un peu pour quelque chose, et c’est d’autant plus pertinent de Te rappeler cela sur un site qui s’appelle Babelio. Mais j’ai aimé les idées de ce livre Dieu, j’ai aimé Ton humour parfois. J’ai même noté que tu connais la méthode Coué : il suffit de souhaiter quelque chose pour l’obtenir. Mais suis-je bête, c’est sans doute Toi qui as inspiré le docteur Coué. Je suis sûr que si T’es là, quelque part, tu me liras. Mais Tu vois, je n’ai pas besoin de réponse. Je n’ai pas besoin que tu me fasses écrire des livres par télépathie ou je ne sais quoi. Parce que là est le truc que Walsch n’a peut-être pas compris : pour celui qui a la foi, il n’est nul besoin d’avoir une conversation avec toi pour se prouver que Tu existes. Alors voilà Dieu, merci pour la littérature, merci pour ma vie, merci pour mes erreurs et mes réussites, merci pour tout vraiment. Mais regarde parfois d’un peu plus près… si T’es en train de lire ça, c’est pour Te dire qu’il y a un mec qui essaye de faire croire que Tu lui as parlé. Il veut faire passer ses idées (et celle du New Age) pour les Tiennes. Et ça Dieu tu vois, même si certaines de ses idées sont bonnes et même si le but est louable… ça ça me dérange. Parce qu’on n’a pas besoin de médium, on n’a pas besoin de messie, on n’a pas besoin de prophètes ni de Saint. On a juste parfois besoin de se poser pour prendre le temps de croire en Toi. On a juste parfois besoin de croire que ce monde est beau.

isla16

Le 21/10/2014

Plusieurs personnes mentionnent déjà dans leur critique que ce livre a changé leur vie. La mienne avait probablement déjà commencé à évoluer lorsque j'ai décidé d'acheter ce livre, ce que je n'aurai pas fait quelques temps plus tôt, lorsque ma conscience était verrouillée. Il a en tout cas définitivement marqué un tournant dans ma vie, c'est certain. Ce livre a répondu à un grand nombre de questions que je m'étais posée en lisant d'autres ouvrages, tels que ceux d'Eckhart Tolle. Tout est devenu limpide, clair, évident. Les 3 tomes de Neale Donald Walsch sont devenus ma Bible personnelle.Je suis imprégnée profondément de chacune des réponses et révélations de ce livre. Une trilogie extraordinaire que je recommande d'autorité à tous ceux qui ont ouvert leur conscience.

avatar905

Le 23/04/2014

J'ai vu plusieurs fois ce livre au rayon ésotérisme dans les librairies, et n'y avais jamais prêté une attention particulière... L'idée avait de quoi susciter mon intérêt certes, mais j'avais de sérieux doutes concernant la capacité de l'auteur à écrire des dialogues à la hauteur de l'idée que je me faisais d'un hypothétique Dieu... Et j'avais peur qu'il se calque sur le moule des monothéismes, ce qui aurait été vraiment sans aucun intérêt. Mais après avoir un jour discuté de l'écriture automatique et du potentiel créatif de l'inconscient lors de dialogues écrits entre soi et soi, je suis retombé sur le livre et j'ai cette fois décidé de l'acheter. Et je n'ai vraiment pas été déçu. Le livre est d'une grande richesse, apporte des réflexions particulièrement profonde, avec une simplicité désarmante. Il m'a beaucoup apporté, et j'ai été content d'apprendre que les deux tomes suivant avaient une logique prédéfinie (et que ce n'était pas simplement le succès commercial du premier qui à incité l'auteur à réitérer l'expérience) On est loin, très loin de la caricature biblique d'un Dieu égoïste, juge, cruel et jaloux. Le Dieu qui parle dans ce livre est bien plus proche de l'idée que je me fais d'un Dieu qui incarnerait l'amour. Un Dieu capable d'amour inconditionnel, et d'humilité quand il communique avec l'homme. Qu'on considère le texte comme "réellement inspiré" (par l'inconscient de l'auteur, par un Dieu...) ou comme un simple dialogue entre deux personnages de romans, ne change absolument rien à l'intérêt des idées soulevées dans le texte et aux réflexions philosophiques, métaphysiques et psychologiques qui s'y trouvent. C'est le contenu qui pour moi fait la qualité du livre, et nul besoin de prendre la quatrième de couverture au sérieux. Je vous laisse découvrir par vous même...

isajulia

Le 23/03/2013

Jetez le titre et gardez le reste! Ce livre est magnifique,je l'ai découvert grâce à un artiste de jazz dont je m'occupais à l'époque. Je suis d'accord avec la plupart des sujets abordés,il y a beaucoup de vérités dans cet ouvrage,j'ai accroché,cela m'a poussé à faire une introspection sur moi-même et à aborder la vie autrement.A la période ou je l'ai lu j'ai réussi à rassembler certaines pièces du puzzle par rapport à des questions que je me posais dans ma vie,je ne remercierai jamais assez l'auteur d'avoir écrit ce livre. Il m'a été d'une grande aide spirituelle. D'un point de vue personnel en ce qui concerne cette "Conversation avec Dieu",je prend pour principe que chaque création sur cette terre est l'objet du ciel,l'inspiration vient de là-haut,destinée et inspiration sont liées par un fil invisible alors pour ma part je tendrai à croire que l'auteur à réellement eu une inspiration divine pour cette oeuvre.J'en parle sous réserve bien sûr,respectant les cartésiens et les personnes ne croyant pas à ce genre de choses. J'ai adoré et je le conseille,même si l'on ne croit pas en "Dieu",le récit peut être une amorce pour changer certaines choses et si il peut aider d'autres comme il m'a aidé moi c'est du pur bonheur.

juliem

Le 12/04/2012

Mais "qui" parle à Neale Donald Walsch? Peu importe... il ne faut pas s'arrêter au titre. Certains passages peuvent être dérangeants, d'autres bouleversants. D'où qu'il vienne, le message délivré a en tout cas le mérite de nous faire réfléchir et méditer sur notre condition d'être humain et sur notre passage sur Terre. A lire avant de juger...