Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Le cycle de Majipoor

Prestimion le Coronal
de Robert Silverberg , date de sortie le 28 septembre 2000
Vainqueur de la guerre des Sorciers, Prestimion, qui a manqué d'y perdre la vie, a payé chèrement le titre de Coronal. La fine fleur de Majipoor a été décimée, le monde ravagé, et la belle Thismet, la... Lire la suite

Momentanément indisponible

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Vainqueur de la guerre des Sorciers, Prestimion, qui a manqué d'y perdre la vie, a payé chèrement le titre de Coronal. La fine fleur de Majipoor a été décimée, le monde ravagé, et la belle Thismet, la grande passion de Prestimion, est morte dans les combats.

Prestimion a décidé de rendre la paix à la planète géante et d'effacer de toutes les mémoires, avec l'aide de deux mages, le souvenir du conflit atroce et de tous ceux qui ont péri. Seuls deux de ses compagnons d'armes et lui-même en garderont la trace indélébile dans leurs souvenirs.

Mais comment Prestimion pourrait-il exulter de joie durant la cérémonie de son couronnement alors que ce secret lui pèse ? Et comment pourrait-il prendre femme comme le doit un Coronal alors qu'il demeure obsédé par l'image de Thismet ?

Pire, le charme d'oubli a creusé dans les esprits un vide insidieux que vient souvent remplir la folie. La sédition gronde. La violence menace à nouveau de ravager Majipoor.

Prestimion saura-t-il guérir les peuples dont il a la charge, et se sauver lui-même en retrouvant l'amour ?

Caractéristiques

Titre Le cycle de Majipoor - Prestimion le Coronal
Traducteur Patrick Berthon
Collection Ailleurs et demain
Editeur R. Laffont
Date de parution 28 septembre 2000
Nombre de pages 475 pages
Dimensions 22,00 cm x 14,00 cm
Poids 456 g
Support Broché
ISBN / EAN 2-221-08929-4 - 9782221089293

2,5/5

Crazynath

Le 30/12/2018

Prestimion le Coronal est la suite directe de « Les sorciers de Majipoor ». Ayant lu ce dernier il y a peu de temps, je reconnais avoir été pressée de retourner à Majipoor pour suivre les aventures de Prestimion. Ce dernier est enfin devenu coronal , mais à quel prix ? Une guerre civile et de nombreux morts sont les terribles témoins du résultat de la lutte fratricide qui a entrainé Prestimion à s’élever contre Korsibar, l’usurpateur de son titre. Cependant, Prestimion, craignant que les séquelles de cette guerre soient trop dures à « encaisser » pour la population, va prendre une décision qui ne va pas être sans conséquences. Avec l’aide des sorciers les plus puissants de sa planète, la mémoire collective de toute la population va être modifiée. Tous les évènements en lien avec la guerre civile vont être occultés. Prestimion va donc pouvoir envisager un début de règne en toute sérénité, mais….Evidemment, il va y avoir un grain de sable qui va gripper tous les rouages… Une vague de folie semble se propager au sein de la population de Majipoor. Prestimion va rapidement faire le lien avec sa décision de modifier la mémoire de son peuple. De plus, malgré sa victoire lors de la guerre, un ennemi bien déterminé rode encore…. Comme d’habitude, j’étais ravie de retourner sur cette belle planète qu’est Majipoor. Elle a d’ailleurs le premier rôle dans cet épisode de ce cycle fort sympathique. En effet, je trouve que les aventures de Prestimion permettent surtout de voyager et de découvrir d’autres régions encore peu explorées de la planète géante. Robert Silverberg excelle vraiment dans les descriptions de paysages, et de faune et de flore complètement extraordinaires. C’est clairement l’aspect du livre qui m’a le plus plut, car je reconnais éprouver beaucoup moins de sympathie pour Prestimion que pour son lointain successeur Valentin, beaucoup plus attachant. Challenge Robert Silverberg Challenge Pavés 2019

Philemont

Le 11/01/2013

Prestimion occupe enfin la charge de Coronal. Mais il est immédiatement confronté aux conséquences de la guerre civile qui a présidé à son ascension sur le trône, et ce en dépit du fait qu’il a fait retirer de la mémoire de chacun tout souvenir de cette guerre… Prestimion le Coronal est donc la suite directe des Sorciers de Majipoor. On y retrouve les mêmes qualités et défauts que précédemment, mais cette fois-ci l’intrigue est tellement cousue de fils blancs que l’on ne peut échapper à l’ennui. En outre, certains artefacts sont tellement grossiers que le roman en devient parfois incohérent, et malheureusement ridicule. C’est tout particulièrement le cas de cet effacement partiel de la mémoire des habitants de Majipoor. La lecture de Prestimion le Coronal ne présente donc que peu d’intérêts. A vrai dire je n’en vois qu’un seul : le fait que ce roman fasse partie d’un cycle somme toute agréable à lire, et qu’il y ait encore un tome censé le conclure.