Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Les yeux du dragon

de Stephen King , date de sortie le 06 mai 2017
Les yeux du dragon

Le royaume de Delain est dans la tourmente. Accusé à tort du meurtre de son père le roi, Peter est jeté en prison, tandis que le trône revient à son frère cadet, Tho... Lire la suite

Livraison estimée le mercredi 17 juin 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Les yeux du dragon

Le royaume de Delain est dans la tourmente. Accusé à tort du meurtre de son père le roi, Peter est jeté en prison, tandis que le trône revient à son frère cadet, Thomas. Thomas, l'avorton, le faible, qui depuis sa plus tendre enfance est le jouet de Flagg. Le noir magicien conspire en secret depuis quatre cents ans pour accroître son pouvoir. Mais Peter a un plan pour sauver Delain des griffes de Flagg. Il devra cependant affronter de nombreux dangers, et, s'il échoue, il n'aura pas de seconde chance...

L'AVIS Du libraire

L'avis d'Aude de culture.leclerc :

"Dans le royaume de Delain, le bon roi Roland est assassiné, et son héritier, Peter, est accusé à tort de son meurtre. Le sournois Flagg, conseiller maléfique en quête de pouvoir, va manipuler Thomas, le second fils, porté sur le trône, pour arriver à ses fins.

Roman destiné aux jeunes lecteurs mais lisible à tout âge, Les yeux du dragon porte des thèmes chers et récurrents à Stephen King : l'enfance, ses épreuves, les inégalités de force dans le combat entre le mal et le bien, et la pugnacité de ses héros, dont le triomphe (ou l'échec) ne tient souvent qu'à un fil. On se révolte, on sourit, on grince des dents à sa lecture, et l'on comprend à la toute fin que son titre n'a rien d'anodin..."

Caractéristiques

Titre Les yeux du dragon
Auteur Stephen King
Collection J'ai lu. Fantasy
Editeur J'ai lu
Date de parution 06 mai 2017
Nombre de pages 471 pages
Dimensions 18,00 cm x 11,00 cm
Poids 258 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-290-13964-6 - 9782290139646

3/5

Davalian

Le 03/08/2015

Auteur prolifique, Stephen King se transforme le temps d’un roman en un conteur qui nous invite à écouter une balade composée par un ménestrel. Originellement conçue comme une histoire destinée à être racontée à sa fille, voilà que Les yeux du dragon permettent de partager cette expérience à un public bien plus large. Et le challenge ABC Critiques (lettre K) est occasion d'entamer cette lecture. Il faut reconnaître que le style mi-écrit, mi-conté fait mouche et contribue à créer une ambiance chaleureuse. L’on s’imagine assez facilement écouter cette histoire autour d’un bon feu (oui car l’intrigue se déroule essentiellement au cours de la saison hivernale) avec un bonne chope à portée de main. Le style narratif interpelle très fréquemment le lecteur, l’invitant à imaginer des parcelles de l’intrigue. Le procédé est ingénieux et permettra aux adultes de lire ce texte à des enfants. A condition d’avoir lu le roman en entier et d’avoir opéré une ou deux coupures. Quelques références à la sexualité, placées en début d’ouvrage peinent à trouver leur place ici. Le scénario de l’histoire est par contre assez simpliste. Il est très prévisible et ne laisse aucune place à la surprise… d’autant moins que le narrateur nous gratifie d’une omniscience qui peut agacer tout aussi bien qu’elle peut donner envie de lire la suite. Du début à la fin, le récit suit une ligne et ne s’en éloigne guère… dommage ! C’est assez décevant de ne pouvoir compter sur des histoires secondaires, par exemple en levant le voile sur le passé des personnages. Malgré un titre racoleur, les dragons et la magie ne tiennent ici qu’une place secondaire. Leur présence est au mieux une commodité. Le royaume de Delain parait désespérément classique ; le genre de contrée moyenâgeuse typique avec un nécromant faisant office de grand méchant. Les autres personnages présentent cette même platitude banale. Il n’y a rien d’innovant ici : tout ceci a déjà été vu et lu. Certaines incohérences font également leur apparition ici ou là. La plus important concerne l’épisode emblématique du dénouement. Dès le premier tiers de l’ouvrage nous savons que nous allons y avoir droit… l’ennui c’est que l’épisode est bien peu crédible. Curieusement, le rythme gagne progressivement en intensité au cours de la dernière centaine de pages, alors même que son intérêt suit une pente décroissante. A de très nombreuses reprises, le narrateur nous assène un certain nombre de vérités, sous la forme de petites morales. Celles-ci s’adressent directement aux enfants. En lui-même, le conte a d’ailleurs été composé comme une sorte d’hommage à la fidélité, à la bonté et surtout à l’amitié. En somme, Les yeux du dragon doit être lu avec les yeux d’un enfant ou lu pour eux. L’éditeur Albin Michel propose par ailleurs un tirage avec de nombreux dessins de grande qualité, accompagné d’enluminures sympathiques. Les adeptes de fantasy vont rester sur leur faim.