Prêt à feuilleter

Chroniques des prophéties oubliées

Volume 3, L'héritier d'Asgard
de Bertrand Crapez , date de sortie le 04 octobre 2018
L'heritier d'Asgard

Loki a enlevé la princesse Aelyne pendant la chute de l'Atlantide et personne n'a pu l'arrêter. Le dieu fourbe s'est enfui vers un monde inconnu : Midgard.

Lire la suite

Momentanément indisponible

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

L'heritier d'Asgard

Loki a enlevé la princesse Aelyne pendant la chute de l'Atlantide et personne n'a pu l'arrêter. Le dieu fourbe s'est enfui vers un monde inconnu : Midgard.

Le roi Kadfael et ses compagnons n'ont pas le choix, il leur faut accepter l'aide d'un dieu vieillissant : Odin lui-même. Ils se retrouvent alors entraînés dans une odyssée très périlleuse. De Nidavellir à Midgard en passant par des mondes encore plus sombres, ce voyage légendaire sera peut-être le dernier de leur vie.

Le courage des héros sera soumis à rude épreuve à chaque instant. Très vite ils comprendront qu'il ne s'agit pas seulement de sauver la fille du roi. Un complot bien plus vaste menace l'équilibre fragile entre les neuf mondes d'Yggdrasil. La Mort incarnée est revenue et elle vient réclamer son dû. La prophétie du Ragnarok est sur le point de se réaliser !

Mais que peuvent de simples mortels face à des êtres surnaturels et invincibles ?

Personne n'échappera à son destin. L'aventure finira là où elle a commencé, même si tous ne pourront survivre...

« Une grande aventure épique digne des plus célèbres chansons de geste médiévales. » Fantasy à la carte

Caractéristiques

Titre Chroniques des prophéties oubliées - Volume 3, L'héritier d'Asgard
Editeur Zinedi
Date de parution 04 octobre 2018
Dimensions 24,00 cm x 16,00 cm
Poids 470 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-84859-176-6 - 9782848591766

4/5

LesFantasydAmanda

Le 29/11/2018

--- Un point final --- C’est avec beaucoup d’attentes que je me suis replongée dans les Chroniques des prophéties oubliées. En effet, après un premier volet mitigé, j’avais plutôt bien apprécié le deuxième. J’espérais donc une nouvelle amélioration, une nouvelle évolution. Malheureusement, j’ai été déçue par ce troisième et dernier numéro. Je tiens malgré tout à remercier les éditions Zinedi pour leur confiance. Je suis contente d’avoir pu terminer cette trilogie. --- Le temps de (re)prendre ses marques --- Au début de son livre, Bertrand Crapez annonce qu’il a omis de prévoir un récapitulatif de ses personnages. À quoi bon ? Si on suit la série depuis son commencement, on connaît chacun de ses protagonistes. Mais c’est là surestimer ma mémoire ! J’étais donc un peu perdue en retrouvant Kadfael et ses acolytes. Il m’a fallu du temps pour situer l’histoire, ses personnages et son intrigue, ce qui a rendu les débuts un tantinet difficiles. --- Au coeur de la mythologie nordique --- Thor, Loki, Odin : voici d’illustres légendes que j’avais hâte de rencontrer dans L’héritier d’Asgard. Mais voilà, je n’adhère pas aux choix de l’auteur. En effet, plutôt que de découvrir une réécriture des légendes nordiques, j’ai surtout vécu des aventures les plus improbables les unes que les autres et pas forcément des plus innovantes. Des semi-hommes et un dragon qui s’est donné pour mission d’anéantir une cité tout entière : j’ai comme l’impression que Bertrand Crapez s’est inspiré de Tolkien, pas vous ? De plus, l’action prend largement le pas sur l’intrigue, qui m’a semblé un peu creuse. Mais, il faut l’avouer, on prend plaisir à suivre les aventures de nos héros. Les pages défilent à toute vitesse, on ne s’ennuie pas un seul instant. --- La subtilité n’est toujours pas le fort de l’auteur --- J’avais déjà souligné ce point dans mes chroniques précédentes. Néanmoins, je me vois contrainte de me répéter ; une fois encore, les répliques, les rebondissements manquent de finesse, selon moi. Par exemple, nos héros rencontrent des personnages, disons, peu engageants au premier abord. Cinq minutes plus tard, après quelques explications de Kadfael, voici que les ennemis deviennent des amis et décident de l’aider dans sa quête. Complètement invraisemblable ! Quant aux différents personnages, ils demeurent encore et toujours stéréotypés. Toutefois, Bertrand Crapez use volontairement de clichés propres au genre, ce qui fait toujours son effet auprès des amateurs de classic fantasy. Me concernant, un tel procédé fonctionne de moins en moins… --- Une pirouette pour la fin --- Là encore, je n’approuve pas les choix de l’auteur. Car, si la majorité de l’histoire semble tirée par les cheveux, ce n’est rien en comparaison du dénouement. Je ne vous en dirai pas plus afin d’éviter tout spoil, cependant. Bref, comme vous pouvez vous en douter, je ne compte pas lire la suite, enfin le préquel plutôt, annoncé par Bertrand Crapez.

TheaBib

Le 09/11/2018

Le tome 2 nous avait laissés sur notre faim, en se refermant sur l’enlèvement d’Aelyne par Loki. J’avais donc hâte de me plonger dans ce tome 3, que j’ai attendu avec tellement d’impatience que je l’ai dévoré en un après-midi !! Nous y retrouvons notre groupe de héros plongés dans le plus grand désarroi, suite à l’enlèvement d’Aelyne, et prêts à tout pour la délivrer. Ils vont pour cela aller jusqu’au bout du monde, et même au-delà, puisque les voilà partis pour un long périple à travers plusieurs des neufs mondes d’Yggdrasil. De mondes hospitaliers à d’autres plus hostiles, ils vont devoir s’armer de courage pour déjouer les pièges d’un Loki plus manipulateur et traître que jamais. On retrouve dans ce troisième tome l’humour si caractéristique de Bertrand Crapez, et les nombreux clins d’œil aux références des littératures de l’imaginaire (un dragon qui garde un tas d’or dans une montagne, ça vous dit quelque chose ;-) ?). Pourtant, on sent aussi, plus que dans les autres tomes, le danger auquel sont confrontés nos héros, et on tremble pour eux, devinant entre les lignes que tous n’arriveront pas au bout du chemin. La bataille finale, épique (je trouve que Bertand Crapez a un don particulier pour la scénographie des batailles, qui ont un côté très visuel, presque cinématographique), est aussi dramatique par bien des aspects, et j’ai plusieurs fois, je l’avoue, eu la larme à l’œil … Malgré tout, et même s’il ne les ménage pas, j’ai apprécié la bienveillance de Bertrand Crapez à l’égard de ses personnages : tous, qu’ils survivent ou pas, nous quittent dans la dignité, avec courage, sagesse. Un troisième tome entre rire et larmes, donc, où nous quittons avec regrets nos héros. J’aurai eu plaisir à les suivre durant ces trois tomes, et j’espère bien les retrouver un jour prochain (en BD, qui sait ?), ou retrouver ce monde des prophéties oubliées dans le préquel promis par l’auteur dans sa postface !

lyoko

Le 29/10/2018

Le troisième et dernier opus de cette sage jeunesse qu'est : Chroniques des prophéties oubliées. Cela dit l'auteur exprime la possibilité d 'un préquel, mais là c'est l'avenir qui nous le dira. Les nombreux héros de cette saga se retrouvent une fois de plus en danger. Mais cette fois-ci ils se trouvent mêler à une guerre entre les Dieux. Ils devront faire face a de nombreuses péripéties, mais le destin final sera de sauver, ou pas la princesse Aelyne kidnappée lâchement par le monstrueux Loki. C'est un roman jeunesse certes , mais il ne faut pas s'attendre à de la mansuétude de la part de Bertrand Crapez, si il aime ses personnages, il n'est pas non plus tendre avec eux. Il ne leur fera aucun cadeau. L'écriture de l'auteur est agréable et fluide toujours pleine d'humour. C'est un réel plaisir de plonger le nez dans cette série. D'autant que les combats et situations de danger sont nombreux, ce qui donne un certain rythme à la lecture. Mais il ne faut surtout pas oublier la tonne de référence aux différentes légendes : Athurienne, nordique, grecque,... Ce qui pour moi est la cerise sur le gâteau. J'aime ces petits clins d'œil, mais surtout je trouve que c'est une admirable façon d'aborder ces légendes pour notre jeunesse. Une série que je conseille vivement , qui pourra plaire aux grands aventuriers, et ainsi faire connaissance d'une merveilleuse façon dans le monde de la fantasy. Je remercie vivement la maison d'édition Zinedi, toujours aussi amicale, sérieuse et performante.

OSOLEMIO

Le 07/10/2018

On ne change pas une " équipe " qui gagne..... en l'occurence nos héros du tome 2 ( l'Héritier de l'Atlantide ). Kadfael (roi de Logres ), Drago (roi des Nains) Marwan ( roi de Farà ) et des "renforts" en la personne de Merlin ( prince des Enfers ) et enfin le dieu Odin, maître d'Asgard. Nos " héros" vont tenter de rejoindre les terres de Midgard qui se situe au delà des 9 mondes pour sauver Aelyne ( fille de Kad ) qui a été enlevée par le fourbe Loki pendant la chute de l'Atlantide. Une épopée ou ils devront affronter des créatures "extra-ordinaires" tels des elfes, des vickings, des nagas, des sluags,, des samouraïs, des loups, des basilics, des dryades, des centaures et même un cyclope ( entre autres...). Bertrand Crapez nous emporte au pas de charge dans cette aventure qui déborde d'imagination, de fantaisies, d'humour, de clins d'oeil, de jeux de mots, de citations en s'inspirant des légendes arthuriennes, scandinaves, grecques...voire asiatiques ! Nos héros sont toujours déterminés à suivre la piste de Loki qui a tué entre temps Thor, le fils ainé d'Odin car il veut s'emparer du royaume de ce dernier mais, pour parfaire cette succession au trône d'Asgard, et détruire ses rivaux ( en autres Freyr ) il a transformé la princesse Aelyne en déesse maléfique ... Il ne faut pas oublier l'intervention des " héroïnes" du tome 2 à savoir : Adélice ( femme de Kad et fée-espionne ), Ayerïne ( qui attend un prince nain ), la reine Morgane et les "nouvelles " : l'elfe Loreleï qui veut venger son fils Solaris et la reine Sali... Sans vous révéler le dénouement des prophéties ( à lire ! ), l'Héritier ou l'Héritiére d'Asgard rétablira la paix sur les terres d'Yggdrasil et ils vont pouvoir vivre "heureux " ( comme dans les contes ! ). Je tiens à remercier l'amie qui m'a offert ce 3° tome, et c'est à elle que je dédie cette critique ! ! !

JessieL

Le 28/09/2018

L'Héritier d'Asgard est le troisième opus des Chroniques des prophéties oubliées dont la sortie était autant attendue par les lecteurs que par son auteur. L'Héritier d'Asgard place encore une fois nos héros au cœur de la mêlée. Mais cette fois-ci la charge héroïque promet son lot de morts sanglantes car il ne s'agit pas moins que d'intervenir dans la guerre que les dieux se font. Affaibli le dieu des Dieux, Odin est menacé et trahi par les siens qui lui envient sa place. Comme chacun des romans de cet auteur, une prophétie est à l'origine de ce récit. Ici, on l'a bien compris, elle concerne la succession à la tête du royaume d'Asgard. Elle met clairement en danger Odin et les charognards ne vont pas manquer de sortir du bois pour se jeter sur leur proie. Le titre du roman est suffisamment évocateur pour que l'on se doute qu'un successeur est attendu. La question est de savoir qui sera cet héritier? Les candidats sont nombreux. Et l'enjeu est d'autant plus grand que le mal est à l'oeuvre et il risque d'accoucher du chaos. Pour son dernier volet, Bertrand Crapez a cherché à taper fort en faisant courir mille dangers à ses héros. Il les malmène, les blesse, les laisse sur le carreau parfois. Ce roman nous offre sa part de batailles titanesques qui en éclipseraient presque celles menées dans les précédents tomes les faisant passer pour de simples escarmouches. Rompu aux scènes de combat, le récit de Bertrand Crapez prend une tournure de chevauchée fantastique avec toutes ces créatures ailées qu'il met en scène. Le spectacle en ressort grandiose. Ce dernier tome apporte le mot de la fin d'une saga de fantasy bien écrite. Une trilogie qui a permis à une belle plume de sortir de l'ombre. Un auteur qui nous ouvre d'ailleurs la perspective de le retrouver pour un autre cycle arthurien dans les prochains mois. On se réjouit donc d'avance de continuer à lire sa fantasy... plus d'infos sur Fantasy à la carte