Prêt à feuilleter

Summer

de Monica Sabolo , date de sortie le 02 janvier 2019
Summer

Lors d'un pique-nique au bord du lac Léman, Summer Wassner, dix-neuf ans, disparaît. Elle laisse une dernière image : celle d'une jeune fille blonde courant dans les fougères, sh... Lire la suite

En stock en ligne

 RETRAIT GRATUIT
en magasin E.Leclerc

Livraison gratuite à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Summer

Lors d'un pique-nique au bord du lac Léman, Summer Wassner, dix-neuf ans, disparaît. Elle laisse une dernière image : celle d'une jeune fille blonde courant dans les fougères, short en jean, longues jambes nues. Disparue dans le vent, dans les arbres, dans l'eau. Ou ailleurs ?

Vingt-cinq ans ont passé. Son frère cadet Benjamin est submergé par le souvenir. Summer surgit dans ses rêves, spectrale et gracieuse, et réveille les secrets d'une famille figée dans le silence et les apparences. Comment vit-on avec les fantômes ?

Caractéristiques

Titre Summer
Auteur Monica Sabolo
Collection Le Livre de poche
Date de parution 02 janvier 2019
Nombre de pages 282 pages
Dimensions 18,00 cm x 11,00 cm
Poids 160 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-253-07416-8 - 9782253074168

4,5/5

Annette55

Le 13/05/2018

Comment vit- on avec les fantômes ? Quand ont-ils commencé à me mentir ? M'ont- ils un jour dit la vérité une seule fois ? On ne sait pas pourquoi les gens agissent comme ils agissent ? Vingt - cinq ans aprés la disparition de sa soeur lors d'un pique - nique au bord du lac Léman, un homme , Benjamin, (13 ans à l'époque), est constamment hanté, habité , submergé par les images qui tournent , de Summer, , cette jeune fille, une belle beauté blonde aux longues jambes et aux cheveux de soie.. Ce jour là, elle s'évapora....Noyée? Enlevée? Enfouie? Dans les eaux, dans les arbres, ailleurs ? Personne ne le sait ... L'auteur met en scène avec une efficacité remarquable, prenante, les cauchemars aqueux , les rêves intenses , le tissu de la mémoire de Benjamin et ses visions imprégnées de parfum et de peau phosphorescente , d'odeurs , de vent , d'effroi , saturées surtout de références aquatiques : entité gazeuse, froufroutement soyeux, mêlés au parfum de l'eau huileuse et fétide du lac, ,clapotis d'une vague et bouches grimaçantes des poissons noirs.... Il y a entre les souvenirs de Benjamin, lors de son enquête devenu un adulte obsessionnel, morbide et le réel qui se dessine, des anfractuosités si vastes que sa vie semble s' y engouffrer. L'auteur use d'images magnétiques, poétiques et sensuelles pour illustrer délicatement les fragilités , les emballements et les ambiguïtés de l'adolescence ... Mais surtout, et c'est le plus important , elle décrit puissamment, implacablement , avec justesse, d'une façon bouleversante les symptômes béants d'une famille refermée sur ses secrets, le silence et les apparences, la dissimulation , la non- communication ..... Une espèce de psyché familiale dérangée complètement , détruite par ses mensonges ! Une oeuvre magnétique entre thriller et récit poétique , pétrie d' images et de symboles qui tiennent le lecteur en haleine jusqu'à la fin . Lu d'une traite ou presque , ma critique est un peu longue , pas facile de décrire la multiplicité des sentiments qui nous habitent et nous imprègnent , au coeur de ce récit !

Bazart

Le 29/08/2017

Je critique assez la littérature française en pestant contre le fait qu’elle a rarement la puissance évocatrice et le lyrisme de son homologue anglo saxonne, que je ne peux que m’emballer lorsque certains romanciers ou romancières marchent sur les traces des plus grands écrivains nord-américains. Ainsi dans "Summer", son troisième roman à ce jour et le premier que je lis d’elle, Monica Sabolo, couronné du prix de flore en 2013 avec son premier roman «Tout cela n'a rien à voir avec moi », nous livre un roman formidable peuplé de fantômes et de mystère, qui m’a énormément fait penser à l’univers d’une Laura ­Kasischke et notamment d’un de ses romans les plus marquants un oiseau blanc dans le blizzard, que Greg Araki a récemment adapté au cinéma. Une jeune fille de 19 ans disparait un jour lors d’un pique-nique au bord du lac Léman laissant dans une grande détresse ses parents et surtout son jeune frère Benjamin, le narrateur du livre qui ne se remettra jamais vraiment de cette disparition, et qui va tenter d’en résoudre les mystères 25 ans après. Comme Laura ­Kasischke , Sabolo prend le pretexte d'une disparition d'un membre d'une famille en apparence ordinaires, pour mettre en mots la montée en puissance de l’étrange et d'une tension d'abord imperceptible puis insubmersible, avant un dénouement qui nous donnera quelques clés d’un secret qui conservera quelques mystères, sans doute laissé dans les limbes du Lac Léman. Un Lac Léman particulièrement important tant il sert de toile de fond à une intrigue aussi onirique que métaphysique. Hanté par ses rêves, et presque englouti par l’ambiance de ce lac aux eaux saumâtres aussi insondable que scintillant Benjamin est perçu comme une sorte de fantôme à peine plus présent que sa sœur disparue, un être rongé par les névroses et les secrets familiaux. Monica Sabolo nous plonge dans les arcanes psychologiques particulièrement brumeux d’un homme à la recherche d’un passé qui pourrait enfin le faire renaitre à la vie, et si le dénouement ne révèlera pas de twists renversants comme dans un page turner américain ,cette quête intime est particulièrement bouleversante, magnifiée par la plume poétique et envoutante de Monica Sabolo.. Assurément un très grand roman de cette rentrée !!