Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Pour un instant d'éternité

de Gilles Legardinier , date de sortie le 19 août 2020
Pour un instant d'éternité

Vincent sait mieux que personne ce qu'est un secret.

Spécialiste des passages dérobés, c'est à lui que les riches et les puissants font discrèteme... Lire la suite

Livraison estimée le mardi 29 septembre 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Pour un instant d'éternité

Vincent sait mieux que personne ce qu'est un secret.

Spécialiste des passages dérobés, c'est à lui que les riches et les puissants font discrètement appel pour dissimuler leurs trésors ou s'aménager des issues indétectables.

Alors que Paris célèbre l'Exposition universelle et sa phénoménale tour Eiffel, Vincent et son équipe deviennent soudain la cible de tentatives d'assassinat. Un de leurs clients cherche-t-il à effacer ce qu'ils savent de lui ? Sont-ils traqués par des pouvoirs occultes ?

Dans une époque bouleversée, confronté à des mystères surgis d'un autre temps, Vincent va tout faire pour déjouer la menace et sauver les siens. Ses découvertes feront voler en éclats ce qu'il croyait savoir du monde...

Caractéristiques

Titre Pour un instant d'éternité
Collaborateur Chloé Legardinier
Editeur J'ai lu
Date de parution 19 août 2020
Nombre de pages 634 pages
Dimensions 18,00 cm x 11,00 cm
Poids 342 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-290-22718-3 - 9782290227183

4,8/5

sylviedoc

Le 20/01/2020

Une fois de plus, je suis tombée sous le charme de Gilles Legardinier, en tout cas de son écriture tellement addictive et de son talent pour mettre le lecteur en totale immersion dans ses histoires, quel qu'en soit le registre. J'ai découvert (encore) une nouvelle facette de son talent, ce roman ne ressemble à aucun autre des Legardinier que j'ai déjà lus, et il y en a déjà une bonne série ! Dès les premières pages, je me suis crue dans ce Paris de 1889, c'est si bien décrit qu'on le visualise parfaitement si tant est qu'on connaisse un peu les quartiers où se déroule l'intrigue. D'ailleurs, quand il dépeint les embouteillages, les travaux, la foule, on se dit que certaines choses n'ont pas vraiment changé. La petite équipe autour de laquelle se construit le roman vit sur la butte Montmartre, (où la Basilique est en cours de construction) dans une demeure où seuls les initiés peuvent pénétrer. Et pour cause : c'est là que Vincent, son frère Pierre, le menuisier Konrad et Eustasio, maître de l'illusion d'optique, élaborent les commandes passées par leurs riches clients. Ils conçoivent des passages secrets, des salles dérobées et autres cachettes sophistiquées. Parfois on leur demande aussi d'en retrouver quand l'accès en a été perdu. Ce savoir-faire très particulier est recherché, et pas toujours pour des raisons honorables. Vincent et ses amis vont être approchés par deux groupes aux motivations opposées qui cherchent à retrouver la trace de secrets enfouis au plus profond de Paris. Ils choisiront leur camp, et se retrouveront dès lors en proie à de violentes attaques. Voilà pour la trame de l'histoire. De nombreux rebondissements émaillent cette quête qu'on peut qualifier de chasse aux trésors, mais le terme "trésor" ne recouvre pas la même chose pour tous les protagonistes. Vincent va également se redécouvrir lui-même, et sortira profondément changé de l'aventure. La dimension humaine est primordiale dans le récit, plus que l'intrigue en soi. La réflexion, l'introspection, l'envie de comprendre les autres et leur cheminement de pensée y ont un rôle essentiel, ainsi que la notion de groupe, de "faire ensemble", parce que seul on ne peut pas y arriver. On ressent une énorme empathie entre Vincent et sa bande, ils se préoccupent sans cesse les uns des autres, y compris le "Clou", un gamin maigrichon qui rêve de devenir leur apprenti, et Gabrielle, une jeune femme qui est littéralement tombée sur eux et va se rendre indispensable. J'ai aimé sans réserve ce roman, l'ambiance, les personnages (même les méchants !), les lieux, l'enquête, j'étais transportée dans ce monde tout au long de ma lecture. Pourquoi pas 5 étoiles dans ce cas-là, me direz-vous ? Tout simplement parce qu'à certains moments, je bouillais d'impatience à cause de certaines scènes un peu longues, et moi qui avais tellement hâte de connaître la suite... Mais c'est vraiment pour pinailler, si j'avais rédigé cette critique il y a un an, j'aurais sans doute donné le maximum. Je dois être devenue encore plus exigeante au fil des lectures. Si ce n'est pas encore fait, je vous engage vivement à découvrir les univers de Gilles Legardinier, vous y trouverez forcément lecture à votre goût ! P.S. Chapeau à Chloé, sa fille, pour le fantastique boulot de recherche, le gène s'est manifestement bien transmis.

belette2911

Le 08/12/2019

Paris à l’époque de son Exposition Universelle ! Quelle folie cela devait être ! 96 hectares… J’aurais aimé y faire un tour, même si certains pavillons étaient du plus mauvais goût. N’ayant pas de machine à remonter le temps, j’ai pris un ticket de voyage instantané en ouvrant ce roman et même si nous n’avons pas tout exploré, le voyage était plus que génial. Attention, l’Expo Universelle n’est pas la destination première de ce livre, mais puisqu’elle en est en partie le cadre, cela aurait bête de ne pas y aller faire un tour. Une chose m’a toujours fasciné, étant gosse (et adulte aussi), ce sont les passages secrets ! Là, j’en ai eu pour mes sous à tel point que j’avais mes yeux qui brillaient. Si le roman avait été plus court (tel le nez de Cléopâtre) d’une cinquantaine de pages, il aurait gardé tout son peps. Il y avait des passages qui étaient plus introspectifs, plus détaillés et cela lui a fait perdre un peu de rythme, mais pas au détriment de son histoire. Il fallait sans doute prendre un peu de repos, de recul et laisser au personnages le temps de souffler, ainsi qu’au lecteur car à un moment donné, ça bouge beaucoup et dans tous les sens. Ne cherchez rien de plus que le souffle de la grande Aventure, ne cherchez rien de plus qu’un roman de littérature populaire (et ce n’est pas au sens péjoratif), ne cherchez rien de plus qu’un bon moment de lecture, aux côtés de personnages sympathiques dont on aimerait faire partie de l’équipe. Moins d’humour que dans ses autres romans, normal, le cadre de l’histoire s’y prête moins, mais avec des petites pépites sur la nature humaine, des petites phrases toujours justes et qui sont un plaisir à lire et à faire rouler sous la langue tant elles sont vraies. Autre talent de l’auteur : nous immerger de suite dans le décor grandeur nature qu’était Montmartre lors de la construction de sa Basilique, mais aussi du quartier avant qu’il ne prenne de l’ampleur grâce/ à cause de ce chantier. Idem pour Paris… Les décors sont plantés très vite et où que nos yeux se posent, ils ne voient que le Paris de 1889. Manquait plus que le bruit et les odeurs et nous y étions, dans ce Paris de 1889 qui changeait de visage, notamment avec une grande tour en fer. Un grand roman d’aventures, de mystères mystiques, de passages secrets, de souterrains piégés ou non, d’amitié, de solidarité et d’un trésor qui n’est pas toujours constitué d’argent car la plus grande richesse n’est pas le fric mais… Non, je ne vous dirai rien de plus si ce n’est : lisez-le, nom de Dieu, car même si ce n’est pas de la matière à Goncourt, on s’en fiche ! C’est de la matière à une grande aventure sous les pavés de Paris, à des faits qui semblent fous ou extravagants mais qui sont réels, à de l’humanité et de l’amitié et ça, ça n’a pas de prix !

nath74gri

Le 27/10/2019

Avec "pour un instant d'éternité" Gilles Legardinier a su avec perfection se renouveler une fois de plus, il nous propose un roman historique d'aventure. On se retrouve dans ce livre en 1889, à Paris au moment de l'exposition universelle et de l'inauguration de la Tour Eiffel, et on est en immersion dans le décor et l'époque dès les premiers chapitres. On trouve Vincent entouré de son frère et de deux autres "artisans" spécialisés dans la confection de passages secrets, cachettes et portes dérobées. Mais très vite, des individus peu scrupuleux vont s'en prendre à eux et des menaces planent sur leurs têtes. L'intrigue est rondement menée et nous emmène dans les sous sols de Paris. Elle ne nous lâche plus pendant les 550 pages qu'il est difficile de poser. Dès les premiers chapitres on s'attache aux personnages liés par l'amitié et les valeurs humaines sont au coeur de ce roman. On sent tout le travail de recherche (l'auteur s'est fait aider par sa fille) sur le Paris du 19ème siècle et c'est un livre extrêmement documenté et intéressant. Un roman vraiment intéressant et captivant qu'il ne faut pas louper !

Amnezik666

Le 17/10/2019

Pour son nouveau roman Gilles Legardinier s’essaye au roman d’aventures sur fond historico-ésotérique. Historique puisque son intrigue démarre en 1889, à quelques jours de l’Exposition Universelle qui verra l’inauguration de la Tour Eiffel (construction conçue à l’origine pour ne durer que le temps de l’événement). Ésotérique n’est peut-être pas le terme le plus judicieux, pour Vincent ce récit sera l’occasion d’un parcours initiatique et spirituel… mais aussi et surtout profondément humain (un élément indissociable de l’œuvre de Gilles Legardinier, quel que soit le genre auquel il s’essaye). Un fond historique impose un important travail de documentation, heureusement l’auteur a pu compter sur l’aide de sa fille, Chloé, qui s’est dévouée corps et âme (oui bon, peut-être pas autant… mais elle tout de même fait un boulot monstre) à sa tâche… et tout ça bénévolement je parie ! Le résultat est bluffant, on est en totale immersion dans la ville de Paris à l’aube du XXe siècle. Une période charnière riche en progrès technologiques, notamment grâce à l’expansion de l’activité industrielle. Maintenant que le décor est posé, il est temps de parler des acteurs. Une sympathique troupe d’artisans spécialisée dans la confection de passages secrets, portes dérobées et autres caches. Des hommes (et une jeune femme qui est arrivée là un peu par hasard) qui se complètent, tant par leur domaine d’activité que par leur personnalité ; une équipe soudée par une amitié inaltérable. Une sympathique troupe menée par Vincent ; même s’il ne se considère pas comme un chef, il ne peut toutefois s’empêcher de se sentir responsable de ses amis. Du coup quand des inconnus commencent à s’en prendre à eux, Vincent va tout faire pour identifier la menace et mettre les siens à l’abri. Comme si cela ne suffisait pas à le tourmenter et à lui occuper l’esprit, Vincent va faire une rencontre qui va complètement changer sa façon de voir et d’appréhender les choses et la vie en général. Comme à l’accoutumée, l’auteur peaufine ses personnages afin de leur conférer une personnalité et un caractère propre à chacun. Impossible de ne pas tomber sous le charme de cette fine équipe. C’est volontairement que je ne m’attarde pas davantage sur les personnages, il serait dommage de vous priver d’une partie du plaisir de la découverte. De même je ne dirai pas grand chose de l’intrigue, si ce n’est que celle-ci entraînera souvent le lecteur dans les profondeurs souterraines de Paris. L’auteur vous invite à une chasse au trésor rondement menée… on en viendrait presque à regretter que ce fameux sanctuaire ne soit pas une réalité (à moins qu’il soit bien réel mais n’ait pas encore été découvert). Gilles Legardinier s’offre deux apartés à la fin de son roman. Dans le premier, Entre nous, il partage avec ses lecteurs quelques faits historiques en lien avec son intrigue (même si celle-ci reste 100% fictionnelle). Suivra l’incontournable Et pour finir, dans lequel il nous expose la genèse de son roman. Comme ses personnages on devine un auteur profondément attaché à l’humain et proche de ses lecteurs. Vous l’aurez compris, une fois de plus j’ai été sous le charme de l’histoire imaginée par l’auteur. Après la littérature jeunesse, les thrillers et la littérature feel good (je fais volontairement l’impasse sur la romance sauce guimauve), l’auteur peut accrocher le roman d’aventures à son tableau de chasse (il faut dire qu’il avait déjà bien défriché le terrain avec Le Premier Miracle qui flirtait plus ou moins avec le genre).

gruz

Le 02/10/2019

Avec ce livre, vous tenez un trésor entre vos mains. Celui qui vous rendra immensément riche. N'attendez aucun effet positif sur votre compte en banque, cette richesse est intérieure. Celle qui concerne votre humanité, votre curiosité, votre imagination. Pour un instant d'éternité est un petit joyau de la bonne littérature populaire. Gilles Legardinier nous emmène à travers un voyage dans le temps, mais toujours au plus près des hommes. A la fois loin de ses livres « qui font du bien », mais toujours empreint de cette humanité qui caractérise tous ses écrits. L'Exposition universelle, la tour Eiffel qui se dresse nouvellement dans Paris, la basilique du Sacré-Coeur de Montmartre en cours de construction… Voilà pour le contexte historique. Vincent est un spécialiste. du genre à se cacher du grand public. Il faut dire que sa spécialité concerne les portes dérobées, les cachettes invisibles à l'oeil nu. Mais il n'est pas seul, son travail se fait en équipe. Autant le terme de feel good est réducteur, autant celui de thriller ne convient pas vraiment à ce nouveau roman de l'écrivain à succès. S'il fallait absolument le décrire, je parlerais d'aventure à mystères. Et, malgré les apparences, c'est du Gilles Legardinier pur jus. L'immersion dans la vie parisienne de l'époque est immédiate. Il faut dire que le travail de recherches préalables a été soigné. Avec une belle petite histoire derrière, puisque c'est Chloé, la fille de l'auteur, qui en a été en charge. Comment ne pas trouver ça d'une formidable logique, tant la notion d'équipe et de famille est au centre de cette histoire ! Parce que ce qui touche dans ce récit, ce sont bien les valeurs humaines qui s'en dégagent. Celles qui font qu'on est plus fort à plusieurs, qu'on se complète. Vincent est un solitaire, mais paradoxalement il n'est rien sans les siens. Une époque où le monde est en train de basculer, une période bouleversée qui montre des similitudes troublantes avec ce que nous vivons actuellement. Des personnages soudés et profondément attachants, malgré l'adversité. Et puis, ces mystères égrenés par une intrigue incroyablement prenante, tout au long des 550 pages. Un pavé, mais surtout un livre impossible à poser ! Quand on connaît un peu le passé de l'écrivain, on n'est pas étonné de suivre un tel personnage spécialisé dans l'art de tromper (pour la bonne cause). Gilles Legardinier n'a-t-il pas débuté comme pyrotechnicien pour le cinéma ? Le conteur d'aujourd'hui est en tout cas au sommet de son art, aussi surprenant que fidèle à lui-même. Quel feu d'artifice ! Cette histoire est d'une vraie ambition. Sans jamais tomber dans l'extravagance. Toujours avec un soin minutieux pris pour être au plus près de la réalité, tout en racontant des histoires proprement extraordinaires. Les thématiques ne sont pas nouvelles, l'époque et les sociétés secrètes ont été de nombreuses fois traitées, mais l'auteur a trouvé un ton à lui et une intrigue fouillée qui réserve son lot de surprises, sans jamais perdre le lecteur. Avec Pour un instant d'éternité, Gilles Legardinier a su produire une alchimie rare. Celle de proposer une aventure étonnante qui comblera tous les lecteurs, exigeants ou cherchant un divertissement prenant. Il est également parvenu à combiner imagination et émotions au sein d'une même intrigue. C'est une très belle réussite à mettre entre toutes les mains.