Prêt à feuilleter

Les yeux secs

de Arnaud Cathrine , date de sortie le 19 mars 1998
Ce premier roman s'inscrit dans une tragédie collective : une guerre civile. Trois miliciens entrent dans une maison, abattant les parents. Reste le narrateur et sa soeur, que les tueurs n'ont pas... Lire la suite

Livraison estimée le lundi 23 septembre 2019

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Ce premier roman s'inscrit dans une tragédie collective : une guerre civile. Trois miliciens entrent dans une maison, abattant les parents. Reste le narrateur et sa soeur, que les tueurs n'ont pas découverts. Ils vivent désormais en clandestins dans la ville soumise à la guerre civile. A tour de rôle, ils guettent les sections d'exécutions mais leur sort semble déjà scellés.

Caractéristiques

Titre Les yeux secs
Editeur Verticales
Date de parution 19 mars 1998
Nombre de pages 96 pages
Dimensions 21,00 cm x 14,00 cm
Poids 124 g
Support Broché
ISBN / EAN 2-84335-090-5 - 9782843350900

4/5

yaaba

Le 02/06/2014

Dans ce court récit, on ne pleure pas mais la peur est omniprésente, la peur qui ronge, qui envahit tout - l'espace et l'esprit !

claraetlesmots

Le 07/05/2010

Un pays où la guerre civile fait rage. Deux adolescents ont survécu mais à un pris douloureux : faire semblant d’être morts à côtés des cadavres de leurs parents. Comment s’en sortir et surtout comment vaincre peur ? Premier livre d’Arnaud Cathrine que je lis… mieux tard que jamais ! Ici pas de nom de pays ou d’année, c’est l’horreur d’une situation qui est mise en avant. La guerre, les patrouilles de la milice, les traitres ... le lecteur encaisse ! Je n’avais pas lu pas la quatrième de couverture alors quand j’ai appris qu’ils devaient singer la mort à côté de leurs parents, le choc a été brutal. Les deux adolescents passent par différents stades : le renoncement, l’envie de s’en sortir, le découragement. La révolte qu’il sont obligés de terrer au plus profond d’eux même et la peur omniprésente…. On se prend tout ça en pleine figure et j’ai été happée par tous ces éléments ! Sauf que le dénouement tragique est trop prévisible et se produit trop vite. D’où une impression d’inachevé…. Une lecture qui m’a secouée... Quand on sait qu’il s’agit d’un premier roman, on n’a qu’une seule envie : lire d’autres livres de cet auteur !