Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Les derniers jours

de Raymond Queneau , date de sortie le 14 novembre 1997
Les derniers jours, dont la mort constitue le thème dominant, peut se lire comme le roman de la désillusion : les étudiants y vivent presque inconsciemment les derniers jours de leur jeunesse, les... Lire la suite

Livraison estimée le vendredi 30 octobre 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Les derniers jours, dont la mort constitue le thème dominant, peut se lire comme le roman de la désillusion : les étudiants y vivent presque inconsciemment les derniers jours de leur jeunesse, les vieillards les derniers jours d'une existence marquée par l'échec et, comme le remarque en philosophe averti Alfred, le garçon de café adonné à l'astrologie, seul personnage clairvoyant autour duquel gravite tout ce monde dérisoire qu'il observe à distance, le temps n'est pas loin où la planète cessera elle-même d'exister.

Oeuvre à la fois parodique et philosophique, écrite sur un ton caustique, où abondent les situations cocasses, Les derniers jours est un livre lucide et franchement hilarant.

Caractéristiques

Titre Les derniers jours
Collection Folio
Editeur Gallimard
Date de parution 14 novembre 1997
Nombre de pages 304 pages
Dimensions 18,00 cm x 11,00 cm
Poids 154 g
Support Broché
ISBN / EAN 2-07-040323-8 - 9782070403233

4,5/5

kristian

Le 20/10/2015

Ce livre, écrit avec toute la verve de Queneau, dans sa langue à la fois poétique et proche des expressions populaires se veut non pas une réflexion sur la mort, mais bien sur la vie. Confrontant deux générations qui se croisent constamment dans des chapitres courts. Les jeunes étudiants, sans illusions sur leurs études, attendant sans le savoir la guerre qui va venir, les vieux, sans illusions sur leurs vies mesquines attendant le dernier soir de leur vie. Itinéraire d'un Paris vivant au rythme de ses cafés, autour d'un personnage pivot, Alfred, le garçon de café, seul à réussir le projet de sa vie, qui observe son petit monde et en dégage la permanence dans le renouvellement des clients et des générations. Le roman, est très agréable à lire, bien dans le style riche de Queneau, poétique et gouailleur, Les chapitres courts, les répétitions de phrases ou de mots ont un rythme entraînant, voire hypnotique. Bien que à mon sens, il ne s'agisse pas du meilleur Queneau, j'en conseille la lecture. Peut-être que les déprimés devraient s'abstenir.

VACHARDTUAPIED

Le 10/04/2013

Les Derniers Jours est à bien des égards un roman autobiographique. C'est aussi un intéressant portrait de Paris dans les années vingt....