Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Le sel de tes yeux

de Fanny Chiarello , date de sortie le 02 janvier 2020
Sarah aime les filles. Dans cette petite ville du bassin minier du nord de la France, l'homosexualité n'est pas bien vue. Lorsque sa mère découvre, planqué sous le matelas de l'adolescente, un roman ayant... Lire la suite
Egalement disponible au format ePUB.

En stock en ligne

Livraison estimée le lundi 10 août 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Sarah aime les filles. Dans cette petite ville du bassin minier du nord de la France, l'homosexualité n'est pas bien vue. Lorsque sa mère découvre, planqué sous le matelas de l'adolescente, un roman ayant pour sujet une relation amoureuse entre deux filles, elle entre dans une rage folle.

Mais que se passera-t-il lorsque Sarah, au cours d'une soirée, se retrouvera face à l'autrice du roman ?

Le Sel de tes yeux est l'histoire de cette rencontre en partie imaginaire entre une écrivaine et son personnage.

En partie seulement. Car Sarah existe vraiment. Fanny Chiarello l'a croisée un jour, alors que la lycéenne passait en courant.

Elle l'a photographiée, sans pouvoir lui parler. Alors elle a écrit ce livre dans lequel elle s'adresse à la jeune fille en lui prêtant une famille, des amis, une amoureuse. Une « lettre à une inconnue », brûlante comme le sel des larmes que l'on n'a pas versées.

Caractéristiques

Titre Le sel de tes yeux
Date de parution 02 janvier 2020
Nombre de pages 173 pages
Dimensions 21,00 cm x 15,00 cm
Poids 220 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-8236-1594-4 - 9782823615944

4,5/5

Laparenthesedeceline

Le 23/02/2020

Avec Le sel de tes yeux, Fanny Chiarello est de retour dans le bassin minier du Nord de la France dans lequel elle a grandi. Par hasard, elle croise une jeune fille athlétique qui court. Leurs regards se croisent furtivement, de loin, Fanny dégaine discrètement son appareil photo et immortalise ce sourire qui lui est adressé. Ou non. Peu importe. Ce regard et ce sourire vont devenir source d’inspiration pour l’auteure. A moins qu’ils ne la renvoient juste à son propre vécu, ses propres questionnements. Elle prénomme cette jeune fille Sarah, lui construit de toutes pièces une vie d’adolescente en souffrance. En souffrance du silence qu’elle s’impose sur son identité amoureuse, en souffrance de l’incompréhension et le jugement qu’elle devine, en souffrance de ce que lui dicte son corps. Alors elle court, toujours plus, pour libérer ses émotions, ses pensées intimes, ses attirances. Dans ce roman, j’imagine que réalité et fiction doivent se croiser, se mêler, s’enchevêtrer. Le doute est permis, mais n’est-ce pas cette incertitude, cette ligne de flottaison éphémère qui en fait tout le charme - au-delà du message profondément problématique que la société attribue à l’homosexualité ? Voici donc un roman poétique, d’une grande finesse et d’une extrême pureté.

Lexx54000

Le 16/02/2020

Dans une petite ville du bassin minier du nord de la France, la romancière Fanny Chiarello présente une exposition de photographies et de texte. A ce moment là, elle croise une jeune adolescente dans un parc en train de courir. Fanny l'a photographie. A travers les différents clichés, l'auteure comprend, transporte, saisit, retranscrit son mal-être, son secret. Mais aucune parole échangée, juste un regard. Et Fanny raconte. L'auteure invente alors à travers ses photographies, un prénom, Sarah, une famille, une orientation sexuelle, des vies parallèles, une société mise de côté. Sarah aime les filles. Comme un journal intime, le roman est construit en une semaine, chaque jour est raconté et compté. Un roman d'une grande sensibilité, d'une grande pureté, où la jeunesse actuelle se retrouve en bas d'une société hétéro-culturelle, avec peu d'ouverture d'esprit. Une écriture extrêmement proche de la réalité encore actuelle, et c'est merveilleusement terrible à travers les mots de Fanny. Car, ce récit pour être celui de votre fille, de votre amie, de votre collègue, de votre voisine, en mal de vivre. Un roman ancré dans l'ère contemporaine où l’homosexualité est encore mal accepté et qu’il est difficile de vivre certaines émotions a l’adolescence lors de la découverte de nos sentiments. Fanny Chiarello dresse le quotidien d'une adolescente en quête d'identité, complètement perdue dans un monde qui ne peut l'aider. Ce roman est l'un des plus poétiques que j'ai pu lire. D'une justesse incroyable, sans fioritures, avec un style particulier à la frontière de la fiction et de la réalité, qui s'entremêlent pour mettre un peu de sel à vos yeux.

Bazart

Le 04/02/2020

La romancière Fanny Chiarello est revenue un jour dans sa région du Nord de la France pour présenter une exposition de textes et de photos. Là, elle croise devant chez elle une jeune adolescente qui lui fait penser à elle plus jeune. Sans lui parler, elle va imaginer sa vie et lui écrit une longue missive fictive dans laquelle elle renvoie ses propres mal-être adolescents. Cette jeune fille, renommée Sarah permet à la romancière de créer un habile jeu de miroir subtil pour un récit d'apprentissage délicat et intense sur une adolescente en conflit, qui comprend qu'elle aime les filles alors que sa famille d'origine modeste n'accepte pas cela. Dépassant le simple exercice de style que le postulat de départ pouvait laisser entendre, Fanny Chiarello met la poésie et le fantasme nécessaire pour raconter une vie d'adolescente comme il doit en exister un certain nombre et émeut profondément avec ce roman qui brouille joliment les frontières entre fiction et réalité. Son récit aborde par ailleurs la thématique de l'homosexualité féminine et des premiers émois et questionnement avec pudeur et sensibilité.

Alicetherock

Le 19/01/2020

Premier coup de cœur de cette rentrée d’hiver. Fanny Chiarello nous plonge dans le quotidien fantasmé d’une adolescente en quête d’identité. Elle ne dresse pas seulement le portrait de cette jeune femme dont on ne sait guère que le prénom, mais de toute une famille irritante de maladresse et de justesse. Un roman dont l’écriture poétique dépeint avec précision les tâtonnements des premières amours lesbiennes, dans un style de narration anodin qui brouille les limites de la fiction et de la réalité.

Agathethebook

Le 13/01/2020

Ce livre est, sans conteste, le roman le plus poétique que j’ai lu depuis la rentrée. Il est d’une pureté, d’une douceur et à la fois d’une puissance incontestables. On est dans le bassin minier, pas loin de Lille. Sarah est une adolescente différente des autres parce qu’elle aime les filles et malheureuse parce qu’elle le cache. Ses parents, sa fratrie et nombreux amis la rejettent, ou sans doute se met-elle à l’écart instinctivement. Sa mère fouille ses journaux intimes, surveille ses lectures et ses fréquentations. Alors elle court, beaucoup; avant tout, Sarah est une athlète. C’est en courant qu’elle croise l’auteure, Fanny Chiarello. Fanny la photographie, Sarah lui sourit; et c’est tout. Pourtant l’écrivain-photographe saisit tout, la véritable Sarah et son secret, trop lourd à porter. Elle ne lui parle pas, elle la poétise et elle la raconte. Elle lui envoie un article dans un journal que sa mère ne lui donne pas. Tout est censuré et bien trop conforme dans le village de Sarah, et la jeune fille n’aspire qu’à un peu de liberté et de tolérance. S’égrènent ainsi sept jours d’une longue semaine où Fanny Chiarello compose avec son imagination pour offrir à Sarah juste un peu de sel qui manque à sa vie. Un très beau roman.