Prêt à feuilleter

Le pont de la révolte

de Daniel Prévost , date de sortie le 14 octobre 1997
Denis Forestier, le narrateur, est né d'un père inconnu et d'une mère silencieuse. A 45 ans, une rencontre fortuite lui fait connaître le nom de son père, un patronyme arabe répandu. Dans un village de... Lire la suite

Livraison estimée le vendredi 29 novembre 2019

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Denis Forestier, le narrateur, est né d'un père inconnu et d'une mère silencieuse. A 45 ans, une rencontre fortuite lui fait connaître le nom de son père, un patronyme arabe répandu. Dans un village de Kabylie, il fera alors la découverte émue de sa parentèle...

Caractéristiques

Titre Le pont de la révolte
Collection Folio
Editeur Gallimard
Date de parution 14 octobre 1997
Nombre de pages 264 pages
Dimensions 18,00 cm x 11,00 cm
Poids 160 g
Support Broché
ISBN / EAN 2-07-040346-7 - 9782070403462

4,5/5

Epictete

Le 25/07/2017

J’ai abordé cette lecture, persuadé que l’auteur était un homonyme du célèbre chroniqueur humoriste que nous avons connu dans les années 70. En réalité, Denis Forestier, le héros du livre est bien le Daniel Prévost médiatique et acteur reconnu. Et c’est une œuvre autobiographique qui nous est proposée ici. Denis se sentait exclu, différent depuis l’enfance, mais sans rien savoir de ses origines, sa mère les lui ayant toujours cachées. A 45 ans, une vieille tante lui révèlera qu’il s’appelle en réalité Aît-Salem et que son père était Kabyle. Il aurait pu s’effondrer, au contraire il se lance dans une quête sans relâche, joyeuse et frénétique, jusqu’à retrouver ses racines à Taghzout, en pleine Kabylie. Retrouver ses origines, savoir d’où l’on vient, voilà le thème de ce beau livre traitant donc de la quête du père ou de son souvenir. C’est un très bel hommage à ses origines écrit de façon très émouvante. J’ai beaucoup aimé cette autre façon de considérer cet artiste.

ValentineF

Le 29/08/2013

Il m'aura fallu 2 soirées pour lire Le Pont de la révolte. En lisant ce livre, j'ai pleuré, la boite de mouchoir à côté de moi, car ce livre contient une histoire que je connais, car dans le fond, c'est un peu la mienne. Plus que tout, il m'a redonné espoir, en la vie, en moi-même. Pour ceux qui l'ignore, c'est l'histoire de Denis, Denis est moitié-kabyle sans le savoir, il passe sa vie en se sentant différent, parfois exclus, mais sans comprendre la raison, car il ignore la vérité de sa propre naissance. Denis ne sait pas qui est son père, et il sait encore moins que son père est un kabyle, un arabe diront certains à tort. Ce roman plus ou moins autobiographique de Daniel Prevost est l'histoire de la rencontre de Denis avec sa propre histoire, de sa prise de conscience et de sa quête de lui-même. C'est touchant, émouvant, parfios, j'ai aussi envie de dire rassurant.