Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

La dernière des Stanfield

de Marc Levy , date de sortie le 18 mai 2018
La Dernière des Stanfield

Eleanor-Rigby est journaliste au magazine National Geographic, elle vit à Londres.

Un matin, en rentrant de voyage, elle reçoit une lettre anonyme lui app... Lire la suite

Livraison estimée le mercredi 17 juin 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

La Dernière des Stanfield

Eleanor-Rigby est journaliste au magazine National Geographic, elle vit à Londres.

Un matin, en rentrant de voyage, elle reçoit une lettre anonyme lui apprenant que sa mère a eu un passé criminel.

George-Harrison est ébéniste, il vit dans les Cantons-de-l'Est au Québec.

Lui aussi reçoit un message accusant sa mère des mêmes faits.

Eleanor-Rigby et George-Harrison ne se connaissent pas.

L'auteur des lettres leur donne rendez-vous dans un bar de pêcheurs sur le port de Baltimore.

Quel est le lien qui les unit ?

Quel crime leurs mères ont-elles commis ?

Qui est le corbeau et quelles sont ses intentions ?

Au coeur d'un mystère qui hante trois générations, La Dernière des Stanfield nous entraîne de la France occupée de l'été 1944, à Baltimore dans la liberté des années 1980, jusqu'à Londres et Montréal de nos jours.

Caractéristiques

Titre La dernière des Stanfield
Auteur Marc Levy
Collection Pocket. Best
Editeur Pocket
Date de parution 18 mai 2018
Nombre de pages 44 pages
Dimensions 18,00 cm x 11,00 cm
Poids 234 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-266-28208-6 - 9782266282086

4,5/5

jeunejane

Le 22/06/2018

Eleanor-Rigby , narratrice du roman, la trentaine, vient de perdre sa mère. Elle reçoit une lettre anonyme dénonçant des actes délictueux commis par celle-ci dans les années 1980 à Baltimore. Au même moment, George-Harrison, même âge,habitant des cantons de l'est du Canada, reçoit une lettre anonyme quasi semblable dénonçant les mêmes actes pas plus glorieux commis par sa mère, May qui perd tout doucement la mémoire et est placée en institution. Eleanor part pour Baltimore et rencontre George. Ensemble, ils vont enquêter sur leurs deux mères au passé ben mystérieux. Parallèllement, nous retournons dans les années 1940 en France où nous faisons connaissance de Robert Stanfield et Hanna Goldstein pris dans les tourments de la guerre. Marc Lévy nous concocte une histoire vraiment bien ficelée et vivante à souhait grâce à l'arrivée de George-Harrison juste au moment où je commençais à sombrer dans une légère monotonie. A partir de ce moment, je ne voulais plus que le livre se termine et j'ai même traîné pour lire les dernières pages au cas où j'aurais manqué un détail. Il y a bien longtemps que cela ne m'était plus arrivé en lisant un roman de Marc Lévy. Je lui reconnais un très beau style, l'art de nous faire voyager, des réflexions intéressantes sur la vie, l'amour...Ses passages au contact de Pierre Tremblay, un habitant du Québec sont très colorés. C'est un roman que j'ai vraiment apprécié. Peut-on parler d'un déclic quand on pense aux quelques romans que j'ai commencés de lui et que je trouvais longs, mais longs.

Daniella13

Le 05/07/2017

La dernière des Stanfield de Marc Lévy est un livre palpitant avec de nombreux rebondissements qui nous entraînent au cœur des secrets de la famille Stanfield Eleanor-Rigby est journaliste pour un magazine, elle vit à Londres et un jour elle reçoit une lettre l'informant que sa mère a commis un crime 35 ans plus tôt. L'auteur de cette lettre, qui se fait appeler "le corbeau" lui donne rendez-vous dans un bar de pêcheurs sur le port de Baltimore. Georges-Harrison, pour sa part est ébéniste et vit au Québec. Il reçoit un courrier de même ampleur et le même rendez-vous. Deux êtres qui ne se connaissent absolument pas vont réaliser qu'ils ont quelque chose en commun quand ils découvrent une photo de leur deux mères accrochée au mur de ce fameux bar. Mais qui est ce corbeau qui a l'air de tout connaître de leur vie ? Quel crime leurs mères ont-elles commis ? Il va leur falloir s'armer de patience pour arriver à la conclusion finale et tout apprendre du passé de leur famille... Nous avons donc tout au long du livre, la vie de Sally-Anne (qui est la mère de Eleanor-Rigby) et May (qui est la mère de Georges-Harrison). Nous plongeons dans leur passé et découvrons leur histoire de famille. Les grands-parents de Sally-Anne étaient Robert et Hanna Stanfield qui au temps de la seconde guerre mondiale, s'étaient rencontrés, mariés et avaient fait fortune. Mais tout dans cette famille n'est que mensonge et trahison. Il va falloir reconstituer les pièces du puzzle pour en déterminer les tenants et aboutissants. Nous avons des bonds en avant avec les petits enfants et des bonds en arrière avec l'histoire des parents et des grands-parents. Il faut arriver à suivre dans tout ce méli-mélo. Mais j'ai beaucoup aimé cette histoire même si je me doutais du résultat final. Je n'en dis pas plus pour pas vous gâcher l'histoire mais Marc Lévy a encore frappé et j'ai adoré. À vous de découvrir tous les secrets cachés de cette famille...