Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

La boîte de Pandore

de Bernard Werber , date de sortie le 02 janvier 2020
La Boîte de Pandore

Alors qu'il assiste à un spectacle d'hypnose, un homme est choisi dans l'assistance pour participer au numéro final. Dubitatif mais intrigué, René se plie au jeu et... Lire la suite

Livraison estimée le lundi 09 mars 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

La Boîte de Pandore

Alors qu'il assiste à un spectacle d'hypnose, un homme est choisi dans l'assistance pour participer au numéro final. Dubitatif mais intrigué, René se plie au jeu et se retrouve soudain plongé dans une vie antérieure. Ce n'est que la première...

Au fil de ses découvertes, il comprend que ce qu'il a vécu dans ses précédentes existences peut influer sur sa vie présente. Professeur d'histoire, un nouveau défi passionnant se pose alors à lui : peut-il changer le passé, le réécrire et modifier ainsi la mémoire collective ?

De Paris à l'Égypte, en passant par l'Atlantide, un livre drôle et audacieux sur les mécanismes de la mémoire - commune ou individuelle - et le sens de l'histoire.

Caractéristiques

Titre La boîte de Pandore
Collection Le Livre de poche
Date de parution 02 janvier 2020
Nombre de pages 565 pages
Dimensions 18,00 cm x 11,00 cm
Poids 304 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-253-93433-2 - 9782253934332

4/5

meeva

Le 10/02/2019

Ce que je remarque, dès les premières pages du livre, c’est un style littéraire qui me semble pauvre, du moins dénué d’intérêt. C’est propre et très correct, mais c’est plat, sans saveur particulière qui viendrait donner du relief à l’histoire. Et il en faudrait… Ensuite, le ton dans lequel l’histoire est raconté m’a semblé naïf, ou peut-être bien simplet. René a un comportement adolescent, il est immature et peu crédible dans son rôle de prof, comme dans sa manière de s’adresser à ses autres vies. Sa copine prof et le copain médecin de celle-ci, sont très caricaturaux. D’ailleurs l’histoire en elle-même, pour ce qui est de l’hypnose régressive et des vies antérieures, n’a pas accroché mon attention : les situations m’ont semblé fausses ; elles le sont bien sûr, mais là encore, pas crédibles, le couloir et les portes, la façon de se parler d’une époque à l’autre, tout ça fait « clichés » pour moi. Au final, pourquoi avoir mis trois étoiles et ne pas s’être contenté de deux ? Je me pose la question et n’ai pas forcément de réponse convaincante. Peut-être une fois encore victime (ou coupable, c’est selon) de ma grande indulgence (que l’éduc nat nous oblige à confondre avec la bienveillance à grand renfort de propagande ministérielle culpabilisante). Mais si je dois reconnaître un point vraiment positif dans ce livre, outre qu’il se lit sans difficulté, encore heureux, c’est la réflexion sur la subjectivité de l’histoire, celle enseignée et celle retenue comme officielle. Un Werber décevant pour moi, comme l’année dernière avec Demain les chats, à peu près pour les mêmes raisons. Au suivant !

Ladybird123

Le 03/02/2019

Dans La boîte de Pandore, Bernard Werber plonge dans les trésors enfouis de notre mémoire, nous proposant un voyage surprenant dans les vies antérieures. Faut-il être spirituel et avoir la foi en cette théorie de la réincarnation pour lire la boîte de Pandore? Je dirai que non car Werber ne prend pas le parti de la polémique ni de la voix spirituelle ici. Bien dommage selon moi. J’aurai préféré une histoire bien plus tranchée sur ces vies antérieures qui peuvent avoir, selon moi, bien des conséquences sur notre vie actuelle. Phobies, toc, peurs, addictions, peut-être faut-il y chercher un sens loin dans notre inconscient. René Toledano, 32 ans, professeur d’histoire est invité sur le plateau de la boîte de Pandore, un spectacle d'hypnose pour régaler les spectateurs. Opale, l’animatrice le fait alors descendre dans les couloirs de son inconscient. Devant lui, une série de portes numérotées, correspondant au nombre de vies antérieures vécues de René. Le voyant rouge s’allume sur l’une d’elles. René s’y engouffre et rejoint un moment crucial d’une de ses anciennes vies. En transe, il ressort de cette expérience traumatisé et perturbé. C’est le début des complications pour René mais aussi des révélations sur les conséquences de cette vie sur sa vie actuelle. René n’est pas en reste et poursuivra l’exploration de ses vies antérieures. On découvre ici de multiples sujets en rapport avec la mémoire: la maladie d’Alhzeimer dont en souffre le père de René, la manipulation, les souvenirs, le sommeil. Mais aussi d’autres thèmes abordés : l’histoire par exemple. René étant professeur d’histoire, tout tourne ici autour de ce thème ainsi qu’autour de l’éducation et l’enseignement. La philosophie et la mythologie grecque ont aussi la part belle dans ce roman. Un roman de science-fiction un peu trop rocambolesque à mon goût qui m’a semblé aller un peu trop dans tous les sens. Une histoire qui ne régalera pas les fervents partisans de la réincarnation et de la spiritualité mais dépaysera les lecteurs avides de sensationnel. Je ne me défais pas de mon affection pour l’Empire des anges qui restera selon moi, le meilleur roman de B. Werber.

Ptitgateau

Le 03/01/2019

Après nous avoir introduits dans l'au-delà, au contacts de créatures diverses, et nous avoir présenté les Dieux de l'empire des anges, après avoir imaginé ce que pouvait être la vie d'un individu devenu pur esprit, communiquant par médium interposé, Bernard Werber exploite cette fois le sujet des vies antérieures et de la réincarnation. C'est avec un style fort plaisant qu'il aborde ce sujet en donnant vie à René Toledano qui, sur commande, parvient par l'auto hypnose à remonter le temps et se servir de ses vies pour agir sur le présent. Il ne se contente pas de ce thème. René Toledano, professeur d'histoire, soucieux de rétablir la vérité historique qu'il juge trop souvent falsifiée, au grand dam de ses élèves qui préparent le bac, démissionne de son poste d'enseignant et, après moultes péripéties, va tenter de réécrire le passé pour influer sur le présent, thème qui offre de grandes possibilités et sur lequel bien des écrits ont vu le jour. Il en profite pour faire revivre les Atlantes, habitants de la mythique île engloutie, et présente l'Atlantide, sous la forme d'un paradis terrestre vieux de douze-mille ans, sur lequel les hommes ne connaissent ni peur, ni stress, ni guerre, ni convoitise. Les passages racontant cet Atlantide sont d'ailleurs très reposants. A l'Atlantide, l'auteur oppose avec compétence notre civilisation et ses travers. Comme tout Werber qui se respecte, il entrecoupe les chapitres d'apports propres à cultiver le lecteur sur différents thèmes : la mythologie, l'histoire, la mémoire… Dans une vidéo de présentation de son roman, Bernard Werber affirme prendre la parole en tant que scientifique, ce dont je ne doute pas, toutefois j'ai lu ce livre en considérant au contraire que ses textes sont fort peu scientifiques puisqu'il émet des hypothèses qui proviennent de son imaginaire très riche, et produit une histoire que je qualifierais de fantaisiste dans laquelle aucune rigueur scientifique n'a sa place. Je peux cependant affirmer que j'ai passé un excellent moment de lecture car j'ai retrouvé le grand Werber qui dans certains de ses derniers romans, a pu me faire pester parce que je jugeais que ses écrits perdaient en qualité, et qui à nouveau, m'amène à me demander en refermant le livre : « à quand le prochain Werber ??? » Challenge pavé Challenge multi-défis

Elodieuniverse

Le 26/09/2018

Quels impacts nos vies antérieures ont-elles sur nos vies? L'auteur nous emmène dans un voyage passionnant dans l'univers de l'inconscient et des vies antérieures. C'est un livre instructif et enrichissant: comprendre notre monde, notre histoire, l'Histoire. Entre science et science fiction, la frontière est parfois bien mince. Les personnages, dont René, vont vivre une palpitante aventure. L'expérience est à ne pas manquer! (...) Ma page Facebook Au chapitre d'Elodie

gruz

Le 26/09/2018

Être habitué aux romans de Bernard Werber, c’est un peu comme faire un voyage dans des conditions connues… vers l’inconnu. Il a sa méthode bien à lui de nous emmener en balade, on reconnait immédiatement sa manière de construire ses histoires, entre spiritualité et anecdotes (historiques ou autres), qui en disent long sur la compréhension de notre monde. La boîte de Pandore est, à mon sens, son roman le plus réussi depuis plusieurs années. Il y a mis beaucoup de cœur, de fantaisie, d’émotions, d’informations en 550 pages passionnantes de bout en bout. Il faut dire que le sujet ouvrait un immense champ des possibles. Encore fallait-il réussir à construire un récit qui ne se délite pas. C’est réussi. « Hypnoses et mémoires oubliées. Saurez-vous vous rappeler qui vous êtes vraiment ? » est un spectacle qui propose de vous plonger dans vos vies antérieures. Un soir, René Toledano découvre qu’il est particulièrement réceptif pour progresser à travers ses régressions. Bernard Werber crée sa propre cosmogonie autour des vies antérieures. Mais pas que… Il pousse le concept vers des chemins insoupçonnés. Il pousse son principe des trois « ique » (mythique, mystique, scientifique) très loin, avec une visible envie de s’amuser et de partager. On le sent particulièrement inspiré par son intrigue et les voies (voix ?) empruntées par son imagination. Sans jamais perdre de vue l’aspect ludique, il compose une partition aux influences multiples, ouverte sur le monde visible et sur l’univers invisible. Le tout aux côtés de personnages bien sympathiques, ce qui ne gâche rien. Imaginez que vous puissiez communiquer avec les esprits de vies antérieures, profiter de leurs talents spécifiques, remonter toujours plus loin pour découvrir que l’Histoire n’est pas toujours celle qu’on raconte dans la version officielle. Sans s’encombrer de concepts trop abscons, avec toujours la volonté de raconter au plus grand nombre, l’écrivain en profite pour nous conter une Histoire décalée. Il nous montre à quel point les stéréotypes véhiculés par les biographes accrédités ont la vie dure et sont parfois bien loin de ce qui s’est vraiment passé. La boîte de Pandore est un roman fort divertissant, puissamment instructif, diablement imaginatif. Bernard Werber y est particulièrement inspiré. Peut-être s’est-il fait aider dans cette tâche par quelques ancêtres d’âme ?