Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

L'île du dernier homme

de Bruno de Cessole , date de sortie le 21 août 2019
« Ceux qui sacrifient la liberté à la sécurité n'obtiendront ni l'une ni l'autre. »

Surnommée « l'île du bout du monde », Jura a longtemps été la plus isolée des Hébrides écossaise... Lire la suite

Livraison estimée le mercredi 30 septembre 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

« Ceux qui sacrifient la liberté à la sécurité n'obtiendront ni l'une ni l'autre. »

Surnommée « l'île du bout du monde », Jura a longtemps été la plus isolée des Hébrides écossaises. C'est sur ce bout de terre inaccessible que le journaliste François Saint-Réal est venu chercher refuge, après avoir été confronté, des banlieues françaises au champ de bataille d'Alep, aux hommes qui désignent l'Occident matérialiste comme leur pire ennemi, jusqu'à éprouver une étrange fascination pour leur combat. Est-ce un hasard si George Orwell choisit cette lande sauvage pour écrire 1984, dénonçant un système d'oppression plus vivace que jamais ? Traqué par les services secrets qui le soupçonnent de sympathies islamistes, François Saint-Réal va devoir composer avec ses engagements, réviser ses idéaux et résoudre ses contradictions.

Un roman d'une troublante actualité, où Bruno de Cessole livre une réflexion intempestive sur l'Histoire, sur l'engagement et sur le cynisme de nos sociétés contemporaines.

Caractéristiques

Titre L'île du dernier homme
Editeur Albin Michel
Date de parution 21 août 2019
Nombre de pages 424 pages
Dimensions 21,00 cm x 14,00 cm
Poids 468 g
Support Broché sous jaquette
ISBN / EAN 978-2-226-44196-6 - 9782226441966

4/5

Zazaboum

Le 10/10/2019

D’un côté : François Saint-Réal est journaliste pour L'Indépendant. Il est fasciné et intrigué par celles et ceux qui s'engagent dans le jihad, qu'ils soient issus du monde arabe, de l'Europe ou particulièrement de la France. Il mène son enquête de Paris à Alep, en passant par Beyrouth. Ses articles reflètent cet intérêt et donnent à penser à la DGSI (lutte anti-terrorisme française) qu'il fait lui-même partie d'une mouvance islamiste. « Et Saint-Réal, partagé entre sa sensibilité d'Occidental agnostique et décadent, imprégné, malgré lui, de la croyance au caractère sacré de la vie, et sa trouble fascination pour la vitalité féroce des fous de Dieu, brûlait de rencontrer ces soldats d'Allah qui faisaient si bon marché de la vie des infidèles comme de la leur. » De l’autre : Deborah McRuari est analyste au GCHQ (renseignements britanniques). Depuis un an elle travaillait sur le phénomène de conversion et de radicalisation des femmes en Grande-Bretagne et est chargée d'une mission au sein de l'unité JTRIG (Joint Threat Research Intelligence Group) où l’éthique n’est plus de mise : traquer Saint Real ! J'ai eu du mal avec la longue partie où François Saint-Real cherche à s’identifier dans diverses philosophies tant ses idées et ses comportements sont antinomiques. Non pas parce que c’est mal écrit mais parce que je suis allergique à la philo ! François Saint Real et Deborah McRuari vont se retrouver sur l'île de Jura dans l'archipel des Hébrides intérieures en Ecosse, île dépeuplée surnommée « Ile du dernier homme » où Georges Orwell avait séjourné à la fin de sa vie et y avait écrit 1984. Bruno de Cessole donne à penser qu’il est fan de Georges Orwell et semble bien connaître sa vie. Savoir qu’il partage avec nous au travers de ses personnages. Il a semble-t-il beaucoup de savoir sur notre société et ses travers. Le style est très fluide quand il s’agit d’aborder le sujet des terroristes islamistes, leurs idées et leurs exactions. L’auteur ne donne pas dans le voyeurisme et ne cherche pas à choquer le lecteur, il constate et décrit ce qui est avéré ! Globalement j’ai beaucoup aimé ce livre et il m’a fait passer par pas mal d’émotions. Il est difficile de rester de marbre devant le sujet abordé même si la partie roman-thriller est bien présente et sort le livre de l’ornière rébarbative que pourrait avoir le côté géo-politique. Je recommande sa lecture car tout en étant très au fait de notre époque et sans concession face à nos sociétés contemporaines, il est rédigé comme un roman et donc d’abord facile. DÉFI RENTRÉE LITTÉRAIRE 2019 CHALLENGE ABC 2019/2020