Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Je ne cours plus qu'après mes rêves

de Bruno Combes , date de sortie le 03 juin 2020
À dix-huit ans, Louane rêve de prendre le large. Mais lorsqu'elle échoue au bac, ses espoirs s'envolent. Jusqu'au jour où...

Laurene, trente-neuf ans, mène une carrière brillante. Ell... Lire la suite

En stock en ligne

Livraison estimée le lundi 10 août 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

À dix-huit ans, Louane rêve de prendre le large. Mais lorsqu'elle échoue au bac, ses espoirs s'envolent. Jusqu'au jour où...

Laurene, trente-neuf ans, mène une carrière brillante. Elle cherche le bonheur mais prend la fuite dès qu'il approche. Jusqu'au jour où...

Louise, à la retraite, se retrouve veuve et seule pour la première fois de sa vie. Elle se dit que l'avenir n'a plus de cadeau à lui faire. Jusqu'au jour où...

Trois femmes, trois générations, un point commun : elles ne veulent plus renoncer à leurs rêves. Et l'aventure qu'elles s'apprêtent à partager va les changer à jamais.

Caractéristiques

Titre Je ne cours plus qu'après mes rêves
Auteur Bruno Combes
Editeur J'ai lu
Date de parution 03 juin 2020
Nombre de pages 379 pages
Dimensions 18,00 cm x 11,00 cm
Poids 218 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-290-22028-3 - 9782290220283

4,2/5

Ladybirdy

Le 16/10/2019

Mon premier roman de Bruno Combes et comment dire, je suis plutôt perplexe de mes affinités sur ce genre de littérature. Est-ce du feelgood ? Un mixte entre Musso et Lévy ? Je l’ignore... Ce roman nous fait rencontrer trois femmes aux ailes coupées comme trois prénoms en L. Louise, Lorene et Louane. Louise a 77 ans, elle vient de perdre son mari adoré et vient d’apprendre que sa mémoire part en vrille. Alzheimer. Lorene en a 39, responsable aux ressources humaines, elle gâche sa vie à licencier de pauvres innocents et à octroyer une bonne partie de son temps à son bureau passant à côté de sa vie. Louane, la benjamine n’a que 18 ans. Elle est terrorisée par ses parents dont son père chirurgien qui veut décider de la vie de sa fille à sa place. Ces trois femmes vont être amenées à se rencontrer et feront alors preuve d’une solidarité sans pareille pour recoller un à un des petits bouts de bonheur que chacune avait perdus. C’est un joli roman que j’avais trouvé très intéressant dans sa première partie. La relation entre Louise et Louane est belle et forte en émotions. La maladie d’Alzheimer est bien décrite mais un peu trop sombre et déprimante pour qualifier ce roman de feelgood. Les cris des pensionnaires de l’aile B sont décrits avec tant de réalisme que cela m’a glacé le sang. Au carrefour de la rencontre des trois femmes, on perd un peu en intensité et profondeur. On s’attend en effet à recevoir un peu de légèreté après cette première incursion dans les déboires de chacune mais j’ai trouvé la seconde partie trop superficielle et insipide. Ce roman ravira les amateurs de lectures d’été, les lecteurs éloignés des prises de tête, les lecteurs aimant les jolies histoires qui démarrent mal et finissent bien comme dans les contes de fée. Je crois que de mon côté, j’en attendais un peu plus...

Saiwhisper

Le 20/09/2019

Une fois de plus, le club des lecteurs de la médiathèque m’aura permis de faire une très bonne découverte que je vous recommande à mon tour ! « Je ne cours plus qu’après mes rêves », c’est un joli roman contemporain avec trois héroïnes appartenant à différentes générations, un road trip qui m’a rappelé celui de « Le Dernier Voyage de monsieur Baxter » de Matthew Crow, une bonne psychologie des personnages, des thématiques fortes comme la maladie d’Alzheimer, des destins croisés, des messages qui parleront à tous et de belles valeurs. Ce titre m’a fait passer par plusieurs émotions, notamment avec le portrait de Louise, une femme de soixante-dix-sept ans dont la mémoire joue des troubles, qui va être envoyée dans un établissement spécialisé à Strasbourg… Son caractère, sa lucidité sur la vie et sa franchise m’ont beaucoup plu, car elle n’est pas du genre à se laisser faire. Mais ce qui m’a le plus impressionnée, c’est la façon dont l’auteur a traité l’évolution de sa pathologie : c’est douloureusement crédible… Ainsi, on assiste de plus en plus à des crises d’absence et d’agressivité chez cette personne âgée qui refuse de prendre son traitement, se fiche des conséquences et préfère vivre comme elle l’entend, tout en ayant conscience qu’elle disparaît peu à peu… J’étais déjà bouleversée par ce qu’elle traversait, mais j’ai trouvé sa situation tellement plausible que cela m’a émue du début jusqu’à la fin… Son binôme avec la jeune Louane, une adolescente vraiment mature et courageuse pour son âge, m’a également touchée ! Celui avec Laurene est également intéressant cependant, j’ai été moins attachée à cette dernière, sans doute parce qu’elle est un personnage se livrant peu et celui qui me fait moins écho… Les différences de ces « 3 L » font leur force ! Ensemble, elles vont affronter leur destin, faire des choix, découvrir quels sont leurs rêves et se reprendre en main ! La plume de l’auteur m’a agréablement surprise : à la fois poétique, juste, profonde et plaisante, on prend plaisir à le lire… Je suis d’ailleurs particulièrement conquise par ses citations ou ses paragraphes en début de chapitre. Souvent, les propos sont remplis de délicatesse ainsi que de vérité. Tout cela nous touche en plein cœur… C’est une très belle histoire poignante que Bruno Combes nous conte… Un récit dans lequel on embarque aisément et qui ne laisse pas insensible ! Le seul défaut qui me fait échapper au coup de cœur, c’est le côté trop prévisible du scénario même si, à y réfléchir, je n’imaginais pas un autre dénouement… Je savais où on allait, quels personnages allaient être sympathiques et lesquels ne se montreraient pas toujours sous un bon angle… Pour une fois, ma critique sera assez courte, car je trouve dommage le fait d’annoncer quel lien unit ces trois femmes de caractère ou encore ce qui les attendra au fil des pages… Ainsi, je vous invite à simplement faire leur rencontre et à vous laisser emporter par un tourbillon de sentiments.

Valmyvoyou_lit

Le 18/05/2019

Louane, dix-huit ans, vient de rater son bac. Elle est emmurée dans un schéma familial. Laurène, trente-neuf ans, est emprisonnée par son poste aux ressources humaines et son fonctionnement avec les hommes. Louise, soixante-dix-sept ans, est enfermée par ses enfants dans une maison de retraite. Elles ne se connaissent pas, mais le hasard des rencontres fait qu’elles deviennent amies. Ou est-ce le destin ? Elles sont les 3 « L ». Leur amitié leur donne l’envie de reprendre leur liberté et la force de tenter de briser leurs chaînes pour enfin vivre leurs rêves. Chaque chapitre commence par un texte qui amorce le sujet et qui donne à réfléchir. C’est joliment tourné et je me suis attardée plusieurs fois sur la poésie des mots et des images. Ces trois personnalités féminines sont attachantes. Je les ai toutes aimées, chacune avec son vécu et sa vision du monde. Leurs liens, qui dépassent les générations, sont émouvants. Leur union leur permettra-t-elle de réaliser leurs rêves ? Malgré leur solitude, elles ne sont pas seules et leur entourage tente de s’interposer. Ce sont des épreuves qui vont les faire se connaître. Je ne vous révélerai pas lesquelles, car j’ai aimé les découvrir. Malgré les difficultés et des moments douloureux, Je ne cours plus qu’après mes rêves est un roman lumineux qui fait du bien. La suite ici

Les 3L. Non, ce n’est pas le dernier groupe de musique à la mode, mais bien l’union de trois femmes : Louane, Laurene et Louise. Elles ne se connaissaient pas, vivaient chacune leur vie routinière, pavée de déceptions et d’espoirs. Louane, suite à l’échec de son baccalauréat, est punie par son père à travailler tout l’été dans une maison médicalisée pour des patients souffrant d’Alzheimer. Selon lui, elle va apprendre la vie… Il ne croit pas si bien dire. Louise, une grand-mère internée dans cette maison, demande à Louane un service qui va sceller leur destin… Sur le chemin se trouvera Laurene… L’avenir des trois femmes est alors lié… Bruno Combes réussit à merveille à dépeindre les sentiments qui nous animent au cours d’une vie. Louane, Laurene et Louise ne sont finalement que des personnifications des divers moments clés de notre passage sur terre : l’adolescence et sa demande de liberté, la quarantaine et le bilan professionnel et personnel qu’elle entraîne, la vieillesse et sa réflexion sur le chemin parcouru. Regrets, espoirs ? Que peut-on attendre de la vie ? Doit-on d’ailleurs attendre ou devons-nous, au contraire, courir après nos rêves ?

Elodieuniverse

Le 05/05/2019

L'histoire de Louise me touche personnellement. Trois femmes, trois histoires. Solitude, rêves d'évasion, derniers rêves...chacune doit prendre en main sa vie, faire des choix et affronter son destin. Ensemble, elles seront plus fortes pour prendre les bonnes décisions. Elles sont différentes mais complices. La fougue et la sagesse. La jeunesse et la vieillesse. Ce livre est vraiment plein d'émotions. Promesses, confessions, voyage, Bruno Combes nous embarque dans son histoire. De la France à l'Espagne, nous allons suivre trois générations de femmes qui ne souhaitent qu'une seule chose: courir après leurs rêves. L'auteur nous parle de la difficulté des liens familiaux, des liens intergénérationnels, de la maladie mais surtout du choix de choisir son destin. Bref, ce roman feel good est très touchant et marque nos coeurs! (...) Ma page Facebook Au chapitre d'Elodie