Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Jacques à la guerre

de Philippe Torreton , date de sortie le 16 octobre 2019
Jacques à la guerre

Jacques, enfant, a subi la guerre en Normandie. Envoyé en Indochine, l'absurdité du monde lui saute aux yeux. Comment vit-on la violence lorsqu'on est un homme simple asp... Lire la suite

En stock en ligne

Livraison estimée le lundi 10 août 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Jacques à la guerre

Jacques, enfant, a subi la guerre en Normandie. Envoyé en Indochine, l'absurdité du monde lui saute aux yeux. Comment vit-on la violence lorsqu'on est un homme simple aspirant à une vie calme ?

Plein d'humanité et d'émotion, porté par une écriture enflammée unique, ce livre de Philippe Torreton est dans la lignée de son best-seller, Mémé.

Le chant d'amour d'un fils pour son père.

« Éblouissant ! »
Pierre Vavasseur - Le Parisien

« Absolument bouleversant. »
Jean-Rémi Barland - La Provence

Caractéristiques

Titre Jacques à la guerre
Editeur J'ai lu
Date de parution 16 octobre 2019
Nombre de pages 346 pages
Dimensions 18,00 cm x 11,00 cm
Poids 195 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-290-18681-7 - 9782290186817

4/5

Bazart

Le 08/09/2018

Philippe Torreton avait connu un beau succès (critiques et ventes) avec son roman Mémé.Par petites touches impressionnistes, par cette faconde et cette pudeur, Torreton faisait vivre avec énormément de tendresse et d'émotions le souvenir de cette mamie qui nous fait penser à la notre. Personnellement, j'aime bien Torreton, le type et l'acteur, son absence de tiédeur, son investissement total dans ses rôles (notamment dans les films de Bertrand Tavernier) et je me suis donc jeté sur son nouveau roman, car cette humanité et cette émotion, on les retrouve dans son nouveau livre, Jacques à la guerre, paru il ya quelques jours aux éditions Plon. Après sa grand mère, Philippe Torreton rend cette année un bel hommage à son père . Avec ce roman, il nous raconteen effet les années de guerre de son père, Jacques, né à Rouen et qui aura vévu deux guerres différentes : : celle de 39 quand il était enfant et plus tard, celle d'Indochine avec les atrocités. Cet hommage à son Père, Torreton le fait sous le biais de la fiction en imaginant que ce que son père et son grand père ( qu'il n'a pas connu) a bien pu penser dans ses situations extrêmes. Torreton a essayé de mettre une parole là où il n’y en avait pas., où la mémoire est cadenassée par le manque de vocabulaire. et le fait avec une ambition pas toujours totalement maitrisée mais avec une sincérité qui fait du bien . Un récit de fiction dans lequel il raconte l’enfance puis l’adolescence de son père à Rouen pendant la guerre. L’auteur décrit avec précision le ressenti de Jacques lors de la destruction de Rouen puis de sa reconstruction. Construit de manière fragmentaire. Jacques à la guerre aborde différentes thématiques : la guerre, la relation au père, à la mère., le apport à la mort, au deuil et à la solitude. Avec des chapitres plutôt courts, et décrit avec réalisme tant dans les scènes où le fils décrit son père avec tendresse ou dans le départ pour l’´Indochine. et même une pointe d'humour,.

palamede

Le 16/08/2018

Dans la même veine que Mémé, un hommage rendu à sa grand-mère, avec Jacques à la guerre, Philippe Torreton donne la parole à son père, dans ce qu'on imagine aussi être une forme de reconnaissance et de respect. Alternant souvenirs d'enfance, de service militaire et souvenirs d'Indochine le récit de Jacques, un homme simple pris dans le tourment de deux guerres, ne manque pas d'allure de fougue et de contraste. Car Jacques, lucide et ironique quand il s'agit de raconter ses guerres — la Seconde Guerre alors qu'il était enfant à Rouen et la guerre d'Indochine en tant que soldat — devient volontiers respectueux, tendre et émouvant pour parler de son propre père et des siens. Tout en visant à démontrer l'inanité et la cruauté de la guerre, et s’interroger sur la place de l’homme dans les conflits, un hommage de Philippe Torreton à son père qui confirme chez lui — exprimés ici avec toujours plus de verve et de force — un attachement viscéral à ses racines, un goût pour l’engagement et une belle sensibilité. Merci à NetGalley et aux Éditions Plon pour leur confiance.