Prêt à feuilleter

Frappe-toi le coeur

de Amélie Nothomb , date de sortie le 02 janvier 2019
Frappe-toi le coeur

Lire la suite

En stock en ligne

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Frappe-toi le coeur

Caractéristiques

Titre Frappe-toi le coeur
Collection Le Livre de poche
Date de parution 02 janvier 2019
Nombre de pages 155 pages
Dimensions 18,00 cm x 11,00 cm
Poids 100 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-253-25968-8 - 9782253259688

L'offre du moment

3/5

La_Bibliotheque_de_Juju

Le 01/10/2017

Comment une mère peut elle être jalouse de son propre enfant ? C'est là le thème du nouveau roman Nothomb cuvée 2017. Il y a longtemps que je ne lisais plus Amélie, trop déçu par certains ouvrages et ayant trop aimé son Hygiène de l'Assassin pour me risquer à finir par la détester ! Pourtant, cette fois, je me retrouve à la lire, après de longues années et j'ai passé un plutôt bon moment. Amélie Nothomb va à l'essentiel dans cette fable cruelle. Elle raconte la destinée de Diane qui grandira dans cette pleine conscience de la jalousie qu'éprouve sa propre mère à son égard. C'est du Nothomb, ça se lit vite et bien. Les personnages sont un peu déglingués et l'écrivain superstar va analyser ce qu'est la jalousie, le mépris en une prose agréable même si pour moi pas inoubliable. Je continuerai à lire un Nothomb de ci, de là, pour continuer à apprécier en évitant consciencieusement l'indigestion due à la parution d'un livre à chaque rentrée littéraire.

Bookycooky

Le 29/08/2017

Sans être férue de ses histoires, j'aime lire les livres d'Amélie Nothomb de temps en temps, le dernier étant en date " le crime du comte Neuville ", un conte trés plaisant. À cette rentrée littéraire, elle nous revient avec un autre conte, nettement moins bon, qui se passe dans les années 70 et plus, en province. Elle nous campe ici un caractère féminin cruel, Marie, la déesse, qui ne vous laissera pas indifférent. Son bonheur est " susciter l'envie d'autrui". Face à elle un bébé, une petite fille, sa fille, Diane. Leur relation ? un peu compliquée. le bébé me rappelle vaguement le foetus de McEwan, à ce stade-là, l'un vaut l'autre.........bon, ce n'est que le début, ca va se corser grave par la suite..... Ce qui me frappe chez Nothomb c'est son apparence physique et médiatique qui correspond parfaitement à tout ses personnages qu'on dirait des caractères de théâtre, très typés, qui n'existent que le temps de la représentation, dans un climat sec et froid, avec un style d'écriture qui renforce cette ambiance d'artifice. Les personnages, les thèmes principaux , la jalousie, la trahison, le manque affectif, "l'amitié",.........tout est brossé sommairement. Ma remarque n'est pas négative car finalement je trouve que c'est réussi puisque ca débouche sur une lecture facile non dépourvue d'intérêt. De temps en temps ça fait plaisir, trop souvent ca entraînerait la paresse pour des lectures plus profondes. "Frappe-toi le coeur, c'est là qu'est le génie." Alfred de Musset