Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Félix et la source invisible

de Eric-Emmanuel Schmitt , date de sortie le 02 janvier 2019
Félix et la source invisible

Félix, 12 ans, est désespéré. Sa mère, la merveilleuse Fatou, qui tient à Belleville un petit bistrot chaleureux et coloré, est tombée dans une dépression s... Lire la suite
Egalement disponible au format ePUB.

Livraison estimée le mercredi 17 juin 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Félix et la source invisible

Félix, 12 ans, est désespéré. Sa mère, la merveilleuse Fatou, qui tient à Belleville un petit bistrot chaleureux et coloré, est tombée dans une dépression sans remède. Elle qui incarnait le bonheur n'est plus qu'une ombre. Où est passée son âme vagabonde ? Se cache-t-elle en Afrique, près de son village natal ? Pour tenter de la sauver, Félix entreprend un voyage qui le conduira aux sources invisibles du monde.

Dans l'esprit de Oscar et la dame rose et de Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran, Éric-Emmanuel Schmitt interroge les mystères de l'animisme, la puissance des croyances et des rites issus d'une pensée spirituelle profondément poétique. Il offre aussi le chant d'amour d'un garçon pour sa mère.

Caractéristiques

Titre Félix et la source invisible
Editeur Albin Michel
Date de parution 02 janvier 2019
Nombre de pages 226 pages
Dimensions 20,00 cm x 13,00 cm
Poids 262 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-226-44001-3 - 9782226440013

3,8/5

prune42

Le 18/09/2019

Félix, 12 ans, vit heureux avec sa mère Fatou à Paris, dans le quartier de Belleville. Elle tient un café où se croisent des personnages bien typés : Mme Simone, une prostituée transsexuelle, M. Sophronidès, passionné de philosophie, Mle Tran, un dénommé Robert Larousse qui apprend chaque jour une page de dictionnaire… Quand M. Tchombé, l'épicier voisin, propose à Fatou de lui acheter sa boutique pour raison de santé, la jeune mère apprend que son bar a été hypothéqué et qu'elle doit renoncer à ses rêves. M. Tchombé meurt peu après et Fatou se sent responsable, elle perd sa joie de vivre. Félix va tout faire pour l'aider à être heureuse de nouveau, même croire aux promesses farfelues de marabouts malhonnêtes. Réussira-t-il à guérir sa mère ? Je suis une grande lectrice d'Eric-Emmanuel Schmitt (je pense que c'est l'auteur que j'ai le plus lu) et j'avais envie de découvrir ce dernier roman qui me paraissait sympa. Je n'ai malheureusement pas été convaincue par celui-ci, surtout par la deuxième partie que j'ai trouvée trop fantastique pour moi. La première partie qui se passe à Paris est plus réaliste, drôle, cocasse, elle contient des personnages typés originaux. Je croyais que Félix allait faire plus de voyages pour guérir sa mère ; cet unique séjour en Afrique m'a un peu déçue, je n'ai pas adhéré à ce qui est pour moi du maraboutisme, une forme de sorcellerie, donc quelque chose de peu crédible. Je reste assez fermée à ce genre de pratiques et au fantastique. Heureusement, les personnages qui fréquentent le café sont attachants, ça a été la note positive du roman. La couverture du livre représentant Paris de nuit avec au premier plan Félix et sa mère, m'a bien plu, elle est poétique et donne matière à l'imagination du lecteur. Je suis donc passée à côté de ce court roman de 210 pages à regret...

La_Bibliotheque_de_Juju

Le 30/01/2019

La maman de Félix ne va pas bien. Elle qui incarnait la joie de vivre, la bonne fée des laissés pour compte, derrière le comptoir de son café de Belleville, est devenue une sorte de zombi. Félix fait venir son oncle depuis le pays natal de sa maman, l'Afrique, afin de leur venir en aide. Cela va être le début de la quête du petit garçon pour sauver sa maman et retrouver ses racines … A travers ce conte philosophique à la plume parfois naïve, souvent grave mais toujours optimiste, Eric-Emmanuel Schmitt s'intéresse cette fois ci à l'animisme et nous entraîne à la suite de son jeune héros sur les terres africaines de ses ancêtres. J'ai beaucoup aimé ses personnages souvent hauts en couleur qui font sourire tout en nous faisant réfléchir. Je pense à Madame Simone, la prostituée transexuelle, à l'oncle Bamba, le frère appelé à la rescousse ou au professeur Koutoubou, marabout de son état … Avec en prime une apparition du Saint Esprit … J'ai retrouvé cette plume séduisante pleine d'humanisme et qui jamais ne juge l'autre, qui tend vers la compréhension justement, l'acceptation de la différence. Un court roman plein de belles intentions et d'humanité à mettre entre toutes les mains. Cet ouvrage s'inscrit dans le cycle de l'invisible dans l'oeuvre de l'auteur. Dans chacun des romans, il aborde spiritualité et quête de soi à travers l'autre. J'avais d'ailleurs eu l'occasion de lire L'ENFANT DE NOE qui aborde le judaïsme et que j'avais beaucoup apprécié. Si vous aimez la plume de l'auteur, vous serez en terrain connu et n'aurez qu'a vous laisser glisser car Eric-Emmanuel Schmitt reste ici fidèle à lui-même. Vous lisez cet auteur ? Quel livre est votre favori ?

akhesa

Le 29/01/2019

Lecture très fluide pour ce conte moderne africain qui nous parle de l'animisme,du retour aux sources familiales,du retour à la Nature et ses bienfaits. Encore une foi EES m'éblouit,me fait rêver ,m'emmène vers d'autres contrées et d'autres spiritualités. Il nous emmène une fois de plus vers l'humain A lire

BrunoA

Le 22/01/2019

Ce court ouvrage vient compléter le cycle de l'Invisible d'Eric-Emmanuel Schmitt. Cette fois, après le bouddhisme tibétain, le bouddhisme zen, le christianisme ou le judaïsme, l'auteur explore l'animisme. A travers le destin d'un enfant de 12 ans dont la mère s'est subitement éteinte à la suite d'une contrariété, il nous emporte dans les arcanes des traditions africaines et des rites magiques attachés à cette terre. On trouve dans ce court roman des personnages attachants et l'inimitable sens du récit de cet auteur qui a l'art de bien raconter les histoires. Un moment agréable, même si ce livre n'est pas mon préféré dans le cycle de l'Invisible.