Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Eldorado

de Laurent Gaudé , date de sortie le 02 mars 2009
Eldorado

Roman

« Aucune frontière ne vous laisse passer sereinement. Elles blessent toutes. »

Pour fuir leur misère et rejoindre l'« Eldorado », les émigrants ... Lire la suite

En stock en ligne

Livraison estimée le jeudi 02 avril 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Eldorado

Roman

« Aucune frontière ne vous laisse passer sereinement. Elles blessent toutes. »

Pour fuir leur misère et rejoindre l'« Eldorado », les émigrants risquent leur vie sur des bateaux de fortune... avant d'être impitoyablement repoussés par les gardes-côtes, quand ils ne sont pas victimes de passeurs sans scrupules. Le commandant Piracci fait partie de ceux qui sillonnent les mers à la recherche de clandestins, les sauvant parfois de la noyade. Mais la mort est-elle pire que le rêve brisé ? En recueillant une jeune survivante, Salvatore laisse la compassion et l'humanité l'emporter sur ses certitudes...

« Voyage initiatique, sacrifice, vengeance, rédemption : le romancier au lyrisme aride manie les thèmes de la tragédie antique avec un souffle toujours épique. » ¤ Express

Caractéristiques

Titre Eldorado
Editeur J'ai lu
Date de parution 02 mars 2009
Nombre de pages 219 pages
Dimensions 18,00 cm x 11,00 cm
Poids 124 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-290-00654-2 - 9782290006542

4,5/5

Afleurdelivres

Le 22/07/2019

#10084;#65039;Quelle classe ! Quelle claque ! Il y a dans l’écriture de Laurent Gaudé malgré la rudesse du sujet, l’immigration clandestine, plus que de la délicatesse, de la grâce, celle des grands. On le sait, une profonde humanité marque toutes ses œuvres et ce roman là en est inondé. Des récits entrelacés relatent plusieurs destinées surtout celle du commandant Piracci naviguant au large des côtes siciliennes et de l’île de Lampedusa ainsi que celle de Soleiman qui fuit le Soudan pour la côte Libyenne. Le commandant ne trouve plus de sens à sa vie son métier est d’intercepter les bateaux de clandestins en les aidant comme il peut pour au final les rediriger fatalement vers l’enfer qu’ils tentaient de fuir. Il est à la fois sauveur et tourmenteur. Bouleversé par certaines rencontres, en proie à la culpabilité, il décide d’abandonner sa fonction et d’aller à « contre- courant du fleuve des émigrants » via l’Afrique du nord vers une nouvelle vie. L’auteur nous mène de frontière en frontière, de rive en rive, de dérive en dérive vers une terre fantasmée. A mesure que les clandestins avancent l’Eldorado recule telle une promesse irréalisable, un rêve chimérique. Avec un récit lucide, sans pathos il nous dépeint ces destinées tragiques qui revêtent sous sa plume une dimension mythique. Certaines descriptions sont comparables à de véritables tableaux avec des scènes dans la tempête ou lors de l’assaut des frontières, zones tendues de clivage entre espoir et désespoir qu’elles soient entravées de barbelés ou pas. On est solidaire de ces migrants amoindris qui luttent avec acharnement et possèdent la richesse enviable de ceux « qui rêvent toujours plus loin ». On est tenu en haleine par des revirements de situation fréquents. L’auteur décrit avec puissance le sort de ces « déclassés » condamnés à l’errance, affamés et assoiffés luttant pour regagner une dignité. Mais il aborde aussi la fuite de soi, de ce que l’on est devenu insidieusement. Deux destins se détachent, deux courants tumultueux, un vers l’Eldorado, l’autre opposé, qui vont finir par confluer de manière tragique car la fin est triste symbolique et marquante. Bouleversant d’humanité#10084;#65039;

Crossroads

Le 25/06/2012

Le merveilleux , le fantastique , l'incontournable , le légendaire - j'en fais trop là , peut-etre ? - Le Soleil des Scorta , je l'avais trouvé...correct tendance grose baffe sur le coin de la truffe ! La chance du débutant qui en était , quand meme , à son troisieme roman , que je m'étais dit ! Que nenni , Eldorado vient confirmer le talent de ce tout jeune auteur Français en traitant d'un sujet d'actualité toujours aussi récurrent avec une justesse de ton ébouriffante ( dixit Kojak ) assortie d'un regard distancié ( dixit Dalida) propre à le crédibiliser ! L'émigration clandestine , une statistique globale objet de bon nombre de fantasmes irraisonnés pour certains ( Hortefeux , Besson...) . Un sujet puissant ou l'humain y aurait enfin toute sa place pour d'autres ! Piracci , Soleiman et Jamal , Boubakar ( rien à voir avec France Gall , merci !) , sont les héros désenchantés de ce conte crépusculaire . Quatre destins uniques , quatre trajectoires distinctes tendant vers un ailleurs sublimé , quatre brutales désillusions confrontées aux murs d'une réalité politique bien trop pragmatique pour leurs reves idéalisés! Piracci , capitaine de frégate solitaire , se rend compte du non-sens de sa vie ! Sauveteur patenté de ces forçats de la mer Nord-Africains toujours plus nombreux à vouloir rejoindre l'ile de Lampedusa , véritable sésame pour l'Europe , il n'en reste pas moins celui qui les confie aux divers centres de rétention , synonymes de retour au pays assuré , une fois sa mission accomplie . Sa seule échappatoire , démissionner pour tenter d'expier ses fautes passées et renaitre en ce pays qu'il ne connait que par les diverses nationalités qu'il arraisonne : l'Afrique ! Soleiman et Jamal sont freres . D'origine Soudanaise , ils prennent le parti d'un déchirant déracinement au profit d'une vie meilleure , ailleurs...Leur union fusionnelle fait leur force et leur donne le courage nécéssaire à ce périple qu'ils savent dantesque , à défaut d'etre mortel ! Gaudé , d'une plume simple , sensible et évocatrice , place l'humain au cœur de ce drame magnifique et cruel . En véritable conteur fictionnel se basant sur une réalité avérée , il narre magistralement avec force détails le terrifiant voyage de ces otages en devenir ! Otages de passeurs indélicats ; de capitaines de navire n'hésitant pas à les abandonner en pleine mer apres les avoir spoilés de tous leurs biens ; de ces carabiniers frontaliers , beaucoup plus zélés qu'humanistes , toujours prompts à ouvrir le feu sur ces fantomes haves , dépenaillés et affamés mais cependant déterminés comme jamais lorsque vient le temps de l'ultime épreuve ! Leur chimere a un prix qui a souvent le goût du sang... Un récit coup de poing présentant deux trajectoires diamétralement opposées appelées à se croiser sur fonds de croyance Africaine . Le propos est douloureux mais le ton jamais larmoyant ! Gaudé fait dans le factuel vériste en nous brossant magistralement le portrait de ces doux utopistes , véritables aventuriers des temps modernes ! Un beau et grand bouquin à mettre entre toutes les mains afin d'appréhender ce fléau non plus comme un chiffre abstrait mais comme une tragédie concrete mortellement ancrée en l'Humain ! Eldorado , tout ce qui brille n'est pas or...