Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Dis-moi quelque chose

de Guillaume Le Touze , date de sortie le 21 janvier 1999
Après le décès de ses parents, un jeune homme retrouve ses marques affectives grâce à l'amitié complice d'une vieille dame passionnée par la vie.
Lire la suite

Livraison estimée le vendredi 09 octobre 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Après le décès de ses parents, un jeune homme retrouve ses marques affectives grâce à l'amitié complice d'une vieille dame passionnée par la vie.

Caractéristiques

Titre Dis-moi quelque chose
Editeur Actes Sud
Date de parution 21 janvier 1999
Nombre de pages 186 pages
Dimensions 19,00 cm x 10,00 cm
Poids 195 g
Support Broché
ISBN / EAN 2-7427-2025-1 - 9782742720255

3,5/5

gavarneur

Le 10/05/2016

Ce livre m'a paru juste et touchant. Il raconte surtout l'histoire d'Igor ; dans la première partie il est : enfant inquiet fils presque abandonné par ses parents partis vivre leurs passions (altruistes, mais passant leurs enfants au second plan !) collégien interne qui découvre l'amitié adolescent marqué par la beauté des paysages, des animaux et des hommes d'Afrique frère initié à la vie à Paris, à ses côtés frivoles et à sa désespérance jeune homme qui vit pleinement sa passion pour la mer, son métier de plongeur, son homosexualité, puis apprend qu'une relation intime n'est pas forcément symétrique orphelin qui perd en outre tout point commun avec le reste de sa famille La deuxième partie est une histoire d'amitié entre Igor, beau trentenaire et Mathilde, qui a presque soixante-dix ans. Beaucoup de pudeur, de tranquillité, de confiance. Je reviens sur mon premier adjectif : tout paraît juste mais j'ai assez raconté. Le récit est linéaire, la langue simple, tout coule facilement. Ce qui ne veut pas dire que le livre est superficiel et inconstruit. La première partie se lit comme un roman d'apprentissage, Igor découvre l'amitié masculine, les amours difficiles entre hommes, Guillaume Le Touzé nous prépare à cette magnifique amitié hétérosexuelle, non dépourvue d'admiration pour les corps, profonde et désintéressée, bien sûr inexplicable. Il y a beaucoup de personnages dévoués et intelligents ; capables de sacrifices, mais ce n'est pourtant pas un monde sans mauvais, sans souffrance, loin de là. Les ruptures, les deuils, les trahisons et même la bêtise sont tissés dans le décor. Belle lecture, qui rend heureux plus que joyeux, et m'a causé une nuit courte : pas moyen de le lâcher avant la fin.

Annette55

Le 06/05/2014

C'est un très beau livre, sensible et généreux qui célèbre une amitié rare autant qu'improbable entre Mathilde âgée de soixante- dix ans et Igor âgé de trente ans. Rien ne le laissait présager ,sa force, dans ce cas est de l'ordre du choix affectif, en dehors des liens familiaux. L'empreinte des années ne va jamais intervenir dans ce lien absolu, c'est la puissance de leur rencontre à des moments de deuil pour lui, de la maladie grave d'un ami cher pour elle ,qui vont les faire vibrer à l'unisson..... La première partie retrace l'enfance d'Igor, petit garçon qui a horreur de l'école, auprès de parents enseignants, très unis et attentifs, pour eux , chaque matin, le réveiller est un nouveau déchirement ... Il a un grand frère,Laurent,avec lequel, les liens ne sont pas très forts, envoyé en pension, il découvre progressivement son homosexualité....ses parents partent en mission humanitaire en Afrique, la rencontre avec Mathilde l'aidera à retrouver ses marques affectives grâce à l'amitié complice de cette vieille dame , passionnée par la vie. On pourrait dire que le thème de l'ouvrage est l'amitié, mais à partir de quand glisse t- elle vers l'amour? Faut - il un baiser ou un attachement? Igor est comme un funambule,son équilibre il le doit à une intériorité profonde et des rencontres hors du commun, sa fragilité le rend vibrant.... "Mathilde et Igor se serrent longuement la main. Leurs regards se croisent déjà, ils n'écoutent plus Pierre. Pour le moment, le silence leur convient parfaitement. Ils se sont reconnus, les mots viendront plus tard. Ils ont tant de choses à se dire qu'il vaut mieux prendre son temps." Naturellement, je ne dévoilerai pas la fin.....