camion
Livraison garantie avant Noël sur tous les produits en stock
nouveau
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

A l'ouest

de Olivier Adam , date de sortie le 02 novembre 2007
Antoine a presque dix-neuf ans. Fragile, rêveur, indocile, il sèche le lycée, erre dans le centre commercial de son quartier, et ne fait rien de sa vie. Il cherche l'amour - et les coups.

Ca... Lire la suite

En stock en ligne

Livraison estimée le vendredi 20 décembre 2019

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Antoine a presque dix-neuf ans. Fragile, rêveur, indocile, il sèche le lycée, erre dans le centre commercial de son quartier, et ne fait rien de sa vie. Il cherche l'amour - et les coups.

Camille veille sur son grand frère autant qu'elle le peut, et calme ses angoisses en se réfugiant dans la prière.

Quant à Marie, leur mère, elle fait ce qu'elle peut. Mais c'est elle, qui, un beau matin, déclenche l'explosion et les conduit à l'ouest. Pas le point cardinal, non, mais cet état second où rien n'a plus vraiment d'importance...

Caractéristiques

Titre A l'ouest
Auteur Olivier Adam
Collection Pocket. Best
Editeur Pocket
Date de parution 02 novembre 2007
Nombre de pages 140 pages
Dimensions 18,00 cm x 12,00 cm
Poids 93 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-266-17786-3 - 9782266177863

2,5/5

Croquignolle

Le 21/06/2015

La plume d'Olivier Adam est toujours aussi efficace. En l'espace de quelques minutes, elle m'a plongée au coeur du quart monde émotionnel de cette famille monoparentale. Tout part à la dérive. J'assiste désespérée à la plongée de chacun. Marie, la maman, désemparée, incapable d'aider ses enfants à grandir dans un cadre sécurisant. Antoine, passant ses journées entre alcool et joints, qui tente d'oublier un quotidien trop triste et des dérives amicales et amoureuses trop violentes. Camille, portant à bout de ses bras d'enfant son frère désoeuvré et sa mère fatiguée, qui s'accroche à force de prières à un Dieu qui rassure ses angoisses . L'ambiance est pesante. L'air frais manque. Le temps s'arrête. Heureusement, le roman touche à sa fin, laissant les côtes bretonnes panser les plaies et les douleurs. Un espace de liberté s'ouvre... Dorénavant tout ne sera peut-être plus si sombre...

MllePeregrine

Le 06/12/2011

Après avoir lu "Je vais bien, ne t'en fais pas", que j'avais vraiment beaucoup aimé, j'ai lu "A l'ouest". A se demander si l'auteur lui-même ne l'était pas, à l'ouest, car j'ai trouvé le style trop confus, ce qui m'a fait totalement décrocher de l'histoire.