Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Hôtel Polski

de Tecia Werbowski , date de sortie le 25 juin 1999
Anna, qui vit au Canada, reçoit un jour une lettre d'Allemagne, destinée à sa mère décédée. Elle entre alors dans une histoire singulière qui s'est passée en 1943 à l'hôtel Polski de Varsovie, où... Lire la suite

Indisponible

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Anna, qui vit au Canada, reçoit un jour une lettre d'Allemagne, destinée à sa mère décédée. Elle entre alors dans une histoire singulière qui s'est passée en 1943 à l'hôtel Polski de Varsovie, où les Allemands avaient imaginé d'inviter les juifs les plus riches à s'installer pour organiser, contre rançon, leur départ en Amérique latine. Elle apprend aussi que sa mère fut sauvée par un Allemand...

Caractéristiques

Titre Hôtel Polski
Traducteur Christine Le Boeuf
Editeur Actes Sud
Date de parution 25 juin 1999
Nombre de pages 72 pages
Dimensions 19,00 cm x 10,00 cm
Poids 85 g
Support Broché
ISBN / EAN 2-7427-2042-1 - 9782742720422

3,5/5

Sachenka

Le 05/03/2017

Pendant la Deuxième guerre mondiale, alors que le ghetto de Varsovie se fait vider, le soldat allemand Joachim Riegel aide la juive Anna à s’enfuir. Une génération plus tard, la fille de cette dernière, Éva reçoit une lettre de la part d’un certain Heinrich Riegel. Ce nom ne lui dit rien, et pour cause : sa mère lui a caché son passé, c’est à peine si la jeune sait qu’elle a des origines juives. Ainsi, cette main tendue par cet Allemand est une occasion pour Éva d’en découvrir davantage sur sa mère mais également sur elle-même. En effet, si elle a fondé sa propre famille, elle ressent régulièrement le besoin d’être seule. Donc, elle décide de partir à l’aventure et de rejoindre ce Heinrich Riegel à l’hôtel Polski. Ce même hôtel qui a joué un rôle essentiel dans l’histoire de leurs parents… En tant que lecteurs, nous avons donc droit à deux histoires dont les trames s’entremêlent admirablement, bien tissées par les mains douces et adroites de l’auteure Tecia Werbowski. Elle a le don de provoquer chez les lecteurs compassion et empathie pour ses personnages criant de vérité. Souvent, je reste sur ma faim avec les nouvelles. Mais, cette fois-ci, ça va. Werbowski a amené ses personnages là où ils devaient aller (littéralement, bien sur, car la Pologne n’est pas la porte à côté, mais surtout psychologiquement). Ils ont fait le tour, point à la ligne. Tecia Werbowski ne s’enfarge pas dans les péripéties sans fin ni dans les descriptions. Elles sont minimalistes mais suffisantes. L’art de dire beaucoup en peu de mots… Elle donne toute leur importance aux personnages, aux émotions qu’ils vivent et qui les traversent. L’hôtel Polski, c’est la réponse à beaucoup de questions d’Éva. Pour Heinrich aussi, cette rencontre est toute aussi cruciale : elle lui permet de faire la paix avec le passé, celui de tous les Allemands. Eux aussi, ils ont souffert de la guerre, et pas tous étaient des nazis sanguinaires. C’est d’autant plus admirable que Werboski est d’origine polonaise. Depuis quelques semaines, je découvre cette auteure à travers nouvelles et Hôtel Polski me ravit autant que les autres. Je continuerai donc mon exploration et je vous encourage à en faire de même.

Malice

Le 09/07/2013

Un jour, Eva reçoit une lettre qui vient d'Allemagne. Elle découvre que sa mère était juive polonaise. Elle a vécu une histoire d'amour avec un allemand Joachim durant la seconde guerre mondiale en Pologne en 1943. Il lui a sauvé la vie, ils se sont rencontrés à l'hôtel Polski. Dans un hôtel de Varsovie, Eva et Heinrich, les enfants , vont se rencontrer et ils vont se poser des questions concernant leurs parents. Ce récit a la forme d'une nouvelle dramatique. Le ton est doux-amer, ironique et un rien cynique. La forme fait penser aux poupées russes imbriquées les unes dans les autres. Un livre sur la notion du temps entre hier et aujourd'hui.