Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Chronique d'une saison des pluies

de Kafu Nagai , date de sortie le 21 novembre 1997
Dans le désordre et la vie dissolue des bars et des quartiers de plaisir d'un Japon ancien, un superbe portrait de femme : l'inconstance même, prise d'une ardeur émouvante quand elle rencontre pour la... Lire la suite

Indisponible

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Dans le désordre et la vie dissolue des bars et des quartiers de plaisir d'un Japon ancien, un superbe portrait de femme : l'inconstance même, prise d'une ardeur émouvante quand elle rencontre pour la première fois un homme qui lui plaît et, en même temps, d'un brûlant enthousiasme pour la vie.

Caractéristiques

Titre Chronique d'une saison des pluies
Auteur Kafu Nagai
Traducteur Marc Mécréant
Collection Picquier poche
Editeur P. Picquier
Date de parution 21 novembre 1997
Nombre de pages 160 pages
Dimensions 17,00 cm x 11,00 cm
Poids 122 g
Support Broché
ISBN / EAN 2-87730-353-5 - 9782877303538

5/5

mh17

Le 09/02/2020

Magnifique portrait de femme Le livre est une chronique des quartiers de plaisirs durant une saison, à Tokyo, au début des années 30. Nous suivons surtout Kimie, jeune serveuse de bar ( entraîneuse, prostituée) dans ses déambulations : tramways, ruelles infestés de rats, bars à enseignes lumineuses, taxis criards, garnis miteux, hôtels de passe, maisons de rendez-vous où se côtoient geishas de toutes catégories, serveuses, bourgeois, nouveaux riches etc. Kimie a choisi de fuir sa famille provinciale qui voulait la marier, elle refuse d'être entretenue par Kiyooka, riche écrivain populaire, Elle n'éprouve aucune honte et brûle la chandelle par les deux bouts tout en étant très pragmatique. Le narrateur adopte aussi par séquences le point de vue de Kiyooka, jaloux comme un pou et de la fiancée flouée de celui-ci, une femme moderne, occidentalisée, mais dépendante... Le style est élégant, jamais vulgaire, plein de finesse et de sensibilité. J'ai lu ce livre dans l'édition Picquier poche, traduit par Marc Mécréant.