Prêt à feuilleter

La vague

de Todd Strasser , date de sortie le 19 février 2009
Cette histoire est basée sur une expérience
réelle qui a eu lieu aux États-Unis dans les
années 1970. Pour faire comprendre les mécanismes
du nazisme à ses élèves, Ben Ross,
... Lire la suite

En stock en ligne

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Cette histoire est basée sur une expérience
réelle qui a eu lieu aux États-Unis dans les
années 1970. Pour faire comprendre les mécanismes
du nazisme à ses élèves, Ben Ross,
professeur d'histoire, crée un mouvement
expérimental au slogan fort : «La Force par la
Discipline, la Force par la Communauté, la
Force par l'Action.» En l'espace de quelques
jours, l'atmosphère du paisible lycée californien
se transforme en microcosme totalitaire : avec
une docilité effrayante, les élèves abandonnent
leur libre arbitre pour répondre aux ordres de
leur nouveau leader, lui-même totalement pris
par son personnage.

Quel choc pourra être assez violent pour
réveiller leurs consciences et mettre fin à la
démonstration ?

«Ce best-seller, qui est devenu un manuel d'histoire en
Allemagne et bientôt un film, souligne qu'il est facile de
se transformer en petit fasciste du jour au lendemain.»

Philippe Vallet - France Info

Caractéristiques

Titre La vague
Auteur Todd Strasser
Traducteur Aude Carlier
Collection Pocket
Editeur Pocket
Date de parution 19 février 2009
Nombre de pages 221 pages
Dimensions 18,00 cm x 11,00 cm
Poids 130 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-266-18569-1 - 9782266185691

L'offre du moment

3,3/5

Nastie92

Le 05/08/2015

Ce n'est pas une vague, c'est un tsunami. En tout cas, une lecture bien perturbante. S'il s'agissait d'une simple fiction, ce ne serait pas si dérangeant. Mais de savoir que ce qui est raconté ici est fondé sur une histoire vraie fait froid dans le dos. Le point de départ est très simple. Un professeur d'histoire veut faire comprendre à ses lycéens comment le nazisme a pu se développer en Allemagne, et crée pour cela un mouvement expérimental : la Vague. L'expérience va "réussir" au-delà de ses espérances, et l'enseignant, tel l'apprenti sorcier, va très vite se faire déborder par ce qu'il a créé. C'est fort, c'est violent, et franchement, ça fait froid dans le dos ! "Si l'histoire est condamnée à se répéter, alors vous aussi, vous voudrez tous nier ce qui vous est arrivé dans la Vague. En revanche, si notre expérience est réussie, et vous admettrez que c'est bien le cas, vous aurez appris que nous sommes tous responsables de nos propres actes et que nous devons toujours réfléchir sur ce que nous faisons plutôt que de suivre un chef aveuglément ; et pour le restant de vos jours, jamais, au grand jamais, vous ne permettrez à un groupe de vous déposséder de vos libertés individuelles." Voilà ce que dit le professeur dans un discours enflammé aux élèves de son lycée, voilà la conclusion qu'il tire de son expérience. Pour moi, ce livre devrait être lu par tous les adolescents pour qu'ils prennent conscience du danger que représente l'embrigadement, la manipulation, et surtout de la nécessité absolue dans la vie de toujours conserver son libre arbitre.

Guylaine

Le 27/02/2014

C'est sur la pointe des pieds que je viens, tout doucement, déposer cette petite critique. Tout d'abord parce que je n'ai pas fini ma lecture, mais comme je ne suis pas sûre de la mener à bien... Et puis parce que, contrairement à beaucoup de Babeliotes (vous mettez un t ou deux à Babeliote ?) je n'apprécie pas ce livre... et j'en suis désolée. Je me faisais une joie de me plonger dedans, parce que le film m'avait terriblement émue. Mais voilà, pour la première fois de ma carrière de lectrice, le combat littérature versus cinéma, est remporté, haut la main par le film (de mon point de vue, bien sûr)... J'aurais aimé pouvoir accorder à Todd Strasser l'originalité, la trouvaille de l'histoire, mais comme il s'est inspiré d'un fait réel, je ne peux même pas... En 1970, aux Etats-Unis, un prof de lycée crée un mouvement expérimental autocratique avec ses élèves, dans le but de leur faire comprendre comment les allemands se sont laissés séduire par le nazisme. Le principal défaut que je trouve à ce livre, c'est qu'il est absolument abominable à lire... C'est archi gnangnan... Rien ne vaut l'exemple (dixit LydiaB), un bout de ce que j'ai lu hier soir, chapitre 7, page 88: "Comme Ben et Christy travaillaient tous deux à plein temps au lycée, il partageaient équitablement la plupart des corvées domestiques : les courses, le ménage, la cuisine. Ce soir-là, Christy devait déposer sa voiture au garage pour faire changer le pot d'échappement, si bien que Ben avait accepté de préparer le repas. Mais après son cours d'histoire éprouvant, il ne se sentait pas le courage de cuisiner. Du coup, sur le chemin du retour, il s'arrêta au restaurant chinois et commanda des pâtés impériaux et une omelette foo yung à emporter." Vous dites "pouce" ? Je vous comprends, et des passages comme celui-là, y'en a plein... D'autre part (pour appuyer le fait que le film est supérieur au livre), Dennis Gansel (le réalisateur) a eu la très bonne idée de transposer l'histoire en Allemagne, et dans le film le prof n'impose rien, c'est beaucoup plus subtile, plus puissant aussi, il suggère en manipulant... Enfin bref, je ne peux que vous conseiller de laisser le livre de côté et d'aller jeter un oeil sur le film, dont je mets la bande annonce ci-dessous : http://youtu.be/xYF232vStQ4

tousleslivres

Le 04/12/2012

J'ai vraiment adoré ce livre que je voulais lire depuis longtemps... Un gros coup de cœur !!! La Vague se fonde sur un incident qui s'est véritablement produit en 1969 pendant un cours d'histoire au lycée de Palo Alto en Californie. C'est une version romancée de l'incident. Il décrit comment un extraordinaire pouvoir de pression sur un groupe peut influer sur les personnes. Les collègues du professeur d'histoire Ben Ross, disent de lui qu'il apporte une perspective nouvelle aux cours, c'est à dire que, quand il pouvait démontrer à ses élèves les cotés pratiques de l'histoire, il n'hésitait pas la mettre en situation réelle. Un jour, le programme d'histoire fait que Ben Ross passe un film sur les atrocités commises par les nazis entre 1934 et 1945. Les élèves de cette classe qui vont visionner ce documentaire sont toutes et tous issus de familles bourgeoises stables, étonnement naïfs et protégés. Tout a commencé quand M. Ross n'a pas su répondre aux questions de ses élèves : Pourquoi les allemands n'ont pas su intervenir sur le comportement des nazis, qui étaient une minorité de la population ? C'est alors qu'il décide de faire l'expérience grandeur nature pour pouvoir répondre à cette question. L'expérience a fonctionné parce que les élèves de cette classe, assez indisciplinés, ont d'un coup ressenti une impression de puissance et d'unité qui les envahissaient. Chaque jour M. Ross à fait monter la pression en ajoutant des idées comme le pouvoir de la communauté, l'uniformité et identité avec un symbole... Chaque jour les élèves se prennent de plus en plus aux jeux... Il pense maîtriser le groupe, jusqu’au jour où tout bascule dans le totalitarisme... Il doit trouver le moyen de tout arrêter avant que ça ne dégénère... D'une simple expérience en cours d'histoire, tout devenait un mode de vie qui c'était répandu hors de la classe... Un livre fort qui fait ressortir une réflexion sur les effets de groupes, la liberté individuelle et la liberté de pensée... Il devrait être lu en classe chez nous... il parait qu'il est étudié en Allemagne et qu'il devenu une lecture obligatoire... Il ne me reste plus qu'à regarder le film...