Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

L'audacieux monsieur Swift

de John Boyne , date de sortie le 26 février 2020
L'audacieux Monsieur Swift

Dans un hôtel berlinois, Maurice Swift rencontre par hasard le célèbre romancier Erich Ackerman qui lui confie son lourd passé, et lui permet de devenir l'au... Lire la suite
Egalement disponible au format ePUB.

En stock en ligne

Livraison estimée le vendredi 25 septembre 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

L'audacieux Monsieur Swift

Dans un hôtel berlinois, Maurice Swift rencontre par hasard le célèbre romancier Erich Ackerman qui lui confie son lourd passé, et lui permet de devenir l'auteur qu'il a toujours rêvé d'être. Quelques années plus tard, Maurice Swift s'est enfin fait un nom ; il a désormais besoin de nouvelles sources d'inspiration. Peu importe où il trouve ses histoires, à qui elles appartiennent,
tant qu'elles contribuent à son ascension vers les sommets. Des histoires qui le rendront célèbre, mais qui le conduiront aussi à mentir, emprunter, voler. Ou pire encore, qui sait ?

Roman troublant des ambitions démesurées, L'Audacieux Monsieur Swift raconte combien il est facile d'avoir le monde à ses pieds si l'on est prêt à sacrifier son âme.

Caractéristiques

Titre L'audacieux monsieur Swift
Auteur John Boyne
Traducteur Sophie Aslanides
Editeur Lattès
Date de parution 26 février 2020
Nombre de pages 408 pages
Dimensions 23,00 cm x 14,00 cm
Poids 490 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-7096-6540-7 - 9782709665407

5/5

Christophe_bj

Le 20/02/2019

Je ne me lasse pas des admirables romans de John Boyne. Celui-ci, à propos d’un plagiaire de haut vol, est absolument génial. L’intrigue laisse pantois d’ingéniosité, les rebondissements sont superbes, les dialogues scintillants d’esprit. Les remarques sur ce qu’est l’écriture font réfléchir. L’apparition de Gore Vidal est magnifique. Un tel livre est une fête pour le lecteur, un vrai régal qu’on ne peut lire que trop vite. Seule la voix narrative de la deuxième partie me laisse perplexe : comment l’auteur a-t-il pu recueillir le témoignage d’Edith ? C’est un peu comme quand dans une rédaction un élève de sixième finit par « et maintenant je suis mort ». Il aurait fallu, dans la dernière partie, trouver une explication à l’origine de ce témoignage, par exemple une reconstitution par Maurice Swift de ce qui est passé par la conscience de sa femme.

ZeroJanvier79

Le 02/09/2018

J’ai découvert John Boyne il y a quelques années avec son roman jeunesse The Boy in the Striped Pyjamas (Le garçon en pyjama rayé en VF). Plus récemment, j’avais été emballé par The Heart’s Invisible Furies, le magnifique récit de la vie d’un homosexuel irlandais, de son enfance jusqu’à la fin de sa vie. J’ai lu ce roman il y a un an environ et je m’étais dit que je surveillerai les prochaines publications de cet auteur talentueux. Au début de l’année, j’ai appris la sortie prévue cet été de son nouveau roman A Ladder to the Sky, dont le synopsis m’a tout de suite donné envie de le lire : A psychological drama of cat and mouse, A Ladder to the Sky shows how easy it is to achieve the world if you are prepared to sacrifice your soul. If you look hard enough, you can find stories pretty much anywhere. They don’t even have to be your own. Or so would-be writer Maurice Swift decides very early on in his career. A chance encounter in a Berlin hotel with celebrated novelist Erich Ackermann gives him an opportunity to ingratiate himself with someone more powerful than him. For Erich is lonely, and he has a story to tell. Whether or not he should do so is another matter entirely. Once Maurice has made his name, he sets off in pursuit of other people’s stories. He doesn’t care where he finds them – or to whom they belong – as long as they help him rise to the top. Stories will make him famous but they will also make him beg, borrow and steal. They may even make him do worse. J’aime généralement beaucoup les livres qui parlent d’écriture et du métier d’écrivain. C’est le cas de ce roman et John Boyne le fait ici avec un talent incroyable. Je ne vais pas raconter ici l’intrigue du roman, il faut vraiment le découvrir au fur et à mesure de la lecture et se laisser emporter par ce récit captivant. John Boyne prouve à nouveau avec ce roman qu’il est un conteur remarquable, un véritable storyteller comme disent les anglo-saxons. J’ai été pris par ce roman du début à la fin, je l’ai commencé au début du week-end et je l’ai terminé cet après-midi après l’avoir dévoré, ce qui est toujours un bon signe pour un livre de près de 400 pages. Je dois dire que j’ai beaucoup de mal à en parler ici, hormis pour dire que j’ai adoré ce roman qui nous présente un protagoniste antipathique mais qu’on prend plaisir à suivre dans ses aventures d’écrivain sans scrupules. C’est un livre très réussi sur l’écriture, sur la créativité, sur le monde littéraire et sur l’âme humaine et ses zones d’ombre. Je vous recommande vraiment la lecture de ce roman si vous aimez les livres sur l’écriture et les écrivains, et en particulier si vous avez écrire vous-même.