Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Sur les rives de l'Hudson

de Edith Wharton , date de sortie le 05 novembre 2003
Sur les rives de l'Hudson

C'est sur les rives de l'Hudson que Vance Weston, artiste en pleine rébellion, se repose avant de s'envoler pour New York et son effervescence littéraire. Il vient d... Lire la suite

En stock en ligne

Livraison estimée le jeudi 04 juin 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Sur les rives de l'Hudson

C'est sur les rives de l'Hudson que Vance Weston, artiste en pleine rébellion, se repose avant de s'envoler pour New York et son effervescence littéraire. Il vient de rencontrer Halo Spear, une femme de quelques années son aînée, sûre d'elle et cultivée. Entre amour et création, leur communion d'esprit est intense. Vance voudrait être poète. Sa muse l'y aidera peut-être.

Caractéristiques

Titre Sur les rives de l'Hudson
Auteur Edith Wharton
Traducteur Jean Pavans
Editeur J'ai lu
Date de parution 05 novembre 2003
Nombre de pages 541 pages
Dimensions 18,00 cm x 11,00 cm
Poids 252 g
Support Broché
ISBN / EAN 2-290-33891-5 - 9782290338919

2,7/5

Colchik

Le 04/08/2017

Qu'est-ce que la création littéraire ? Pourquoi écrit-on ? Comment parvient-on à façonner ce qu'il y a en nous pour créer quelque chose de nouveau, d'original, mais qui exprime notre nature profonde ? Ces questions ponctuent le chemin de Vance Weston depuis son Middlewest natal jusqu'à New York. La création passe par un chemin d'erreurs, d'errements, de difficultés sans nombre, mais un chemin unique, propre à chacun. Tout doit s'accomplir, car nous portons notre destin en nous, cependant il faut en payer le prix. Le prix de la création pour Vance Weston, ce sont la pauvreté, la solitude, le renoncement à la facilité. Ce sera aussi la mort de Laura-Lou, la femme-enfant qu'il a épousée sur un coup de tête. Le prix de la création sera avant tout une liberté sans limite, qui coupe la chair et aiguise l'esprit. Le prix de la fidélité pour Halo Spear, c'est un mariage vécu comme une dette. La fidélité est encore dans le soutien indéfectible accordé à Vance et, au-delà, la constance à défendre les idées, la puissance créatrice en leur sacrifiant l'amour. Le prix de l'amour pour Laura-Lou est la mort, au bout de la maladie. Chacun des personnages aurait pu choisir autre chose, emprunter une voie différente, nous semble-t-il, mais ce serait oublier ou trahir ce qui les constitue. Dans l'écriture tendue d'Edith Wharton, il y a une sorte de douleur, une émotion contenue qui s'appuie sur une parfaite description des courants profonds qui emportent les personnages alors que leur surface frissonne à peine. La subtilité psychologique des caractères dénote une connaissance des ressorts cachés de l'âme humaine. Ainsi, le portrait de Lewis Tarrant glace, l'auteur par petites touches parvient à nous suggérer l'égoïsme et la vanité d'un homme pourvu de tous les talents, mais d'une sécheresse de cœur insurmontable. On comprend la fêlure, puis la fracture qui se fait jour en Halo, si loyale à son mari, si dévouée à sa famille et si peu heureuse au bout du compte, sauf dans ce qu'elle peut apporter de son cœur et de son intelligence à Vance Weston. Un Vance présomptueux, fier, inexpérimenté, qui se ligote lui-même à force de chercher sa liberté là où elle n'est pas. Un livre magnifique, avec des pages d'une beauté frémissante. Ainsi, Laura-Lou morte, entourée des lys et des roses de Bunty Hayes, le rustre éconduit.

Zephyrine

Le 21/10/2016

Je ne sais pas si je dois mettre en cause l'auteur ou le traducteur mais je n'ai absolument pas pu me passionner pour ce livre dont certains passages m'ont totalement échappé par leur absence de clarté...Je crois que relire 3 fois une page pour être sûre d'en avoir totalement compris le sens me coupe toute empathie envers les personnages...De plus, l'absence d'action dans le livre m'a aussi laissé sur ma faim. Je referai peut-être un jour un essai avec cet auteur et changerai d'avis, qui sait...

maylibel

Le 28/09/2011

Un été, Vance Weston, fils d’un riche parvenu américain, est envoyé en villégiature chez une cousine, avant de se mettre au travail comme journaliste, bien que son rêve soit de devenir écrivain. Il y rencontre une lointaine parente un peu plus âgée que lui et beaucoup plus cultivée, Halo Tarrant… Ce roman américain publié au début du XXe siècle fait avec brio le portrait d’un homme qui va gâcher sa vie à poursuivre des chimères, incapable de renoncer à ses idéaux et cédant beaucoup trop facilement à ses impulsions. La plume d’Edith Wharton est féroce envers lui mais aussi la société qui l’entoure et dont il est le fruit : aucun des personnages n’échappe à sa plume acerbe mais brillante. Les 500 pages du livre peuvent paraître non dénuées de longueurs, mais elles permettent de mieux mesurer l’ampleur du gâchis, très finement mesuré et décrit. Un ouvrage cruel mais indéniablement intéressant.