Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

La petite couturière du Titanic

de Kate Alcott , date de sortie le 06 septembre 2017
La petite couturière du Titanic

Avril 1912. Tess Collins, jeune Anglaise aspirant à percer dans le milieu de la mode, a de la chance. À peine sur le Titanic, elle fait connaissance de Lucy ... Lire la suite

Livraison estimée le jeudi 20 août 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

La petite couturière du Titanic

Avril 1912. Tess Collins, jeune Anglaise aspirant à percer dans le milieu de la mode, a de la chance. À peine sur le Titanic, elle fait connaissance de Lucy Duff Gordon, célébrité de la haute couture qui va présenter sa nouvelle collection en Amérique.

Sa femme de chambre lui ayant fait faux bond, la créatrice de mode décide de prendre Tess à son service. À bord, la jeune femme fait la rencontre de deux hommes. Mais, tandis qu'un triangle amoureux se forme, le paquebot, sans que ses passagers s'en doutent, fonce vers un iceberg...

À New York, Tess intègre l'atelier de lady Lucy. Les talents de modiste de la jeune femme se révèlent bien vite, ses premiers modèles font sensation. Mais son ascension pourrait connaître un coup d'arrêt. Ne se murmure-t-il pas en effet que lady Lucy aurait eu une conduite répréhensible lors du naufrage ?

Caractéristiques

Titre La petite couturière du Titanic
Auteur Kate Alcott
Traducteur Sebastian Danchin
Collection Archipoche
Editeur Archipoche
Date de parution 06 septembre 2017
Nombre de pages 441 pages
Dimensions 18,00 cm x 11,00 cm
Poids 267 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-37735-058-2 - 9782377350582

4,5/5

jeunejane

Le 01/01/2020

Tess Collins, jeune fille modeste qui travaille à Cherbourg comme domestique alors qu'elle espérait épanouir ses talents de couturière, décide de se faire engager sur le "Titanic" qui part vers l'Amérique. Le 12 avril 1912, elle embarque sous les ordres d'une couturière très connue Lucy Duff Gordon. A bord, elle peut loger dans l'étage réservé aux premières classes pour mieux servir sa patronne et sympathise avec un marin, Jim, et un homme d'affaires, Jack. Le 15 avril pendant la nuit, survient la catastrophe. Le paquebot heurte un iceberg. Manque de chaloupes, seules les femmes, les enfants, quelques marins pour les amener à bon port, quelques hommes privilégiés pourront en réchapper. Ils sont secourus par un autre paquebot. A Washington, au bâtiment du Sénat, le procès sera vite bouclé mais pas bâclé. Des mesures de sécurité seront prises pour qu'une telle catastrophe ne se reproduise plus. Des règlements de compte contre des voyageurs qui ne pensaient qu'à eux éclateront au grand jour. C'est ainsi qu'encouragée par Pinky, une journaliste au New York Times et suffragette, Tess ne se laissera pas corrompre. Elle sera animée du désir de rester elle-même, de dire la vérité. Je lis à la fin que le roman s'appuie sur des faits réels relevés après le naufrage, des personnages ayant existé même s'il fallait bien pimenter l'oeuvre par des faits imaginés. Un très bon roman historique, pas commun sur cet événement du Titanic. Je remercie Mylène des éditions Archipel pour m'avoir permis de le découvrir en édition Collector, très décorative.

manU17

Le 19/06/2019

"Elle prit une longue inspiration afin de museler dans sa tête la voix de son père. "Ne joue donc pas les grandes dames, lui rappelait-il toujours. Tu as été élevée à la ferme, contente-toi d'accomplir ton devoir et de garder la tête baissée. La paie n'est pas si mauvaise, tu pourrais bien tout gâcher à vouloir forcer le destin." - Je ne gâcherai rien du tout, murmura-t-elle dans le silence de sa chambre. Et je saurai m'inventer une vie meilleure." Après avoir beaucoup aimé Si près des étoiles de Kate Alcott, j’ai eu très envie de découvrir son premier roman publié en français, La Petite couturière du Titanic. Non en raison d’un fol intérêt pour la mode et la couture mais parce que la catastrophe du Titanic m’intéresse depuis fort longtemps. Sans doute vers 1985 quand l’épave fut découverte par l’équipe du professeur Ballard. La vision de ce vaisseau fantôme reposant à jamais au fond de l’océan me fascina… Tess Collins est une jeune servante qui n’en peut plus que ses talents de couturière ne soient pas reconnus à leur juste valeur. Elle décide donc de quitter brusquement son travail afin de tracer sa propre route. Forçant un peu le destin, son culot va la conduire au service d’une riche anglaise, la créatrice de mode Lucy Duff Gordon, en partance de Cherbourg pour New York à bord du Titanic. Durand la traversée, elle découvre la vie de rêve des passagers de premières classes et fait connaissance de deux hommes aussi différents qu’attirants. La chance semble définitivement lui sourire mais l’embellie va être de courte durée. Elle ne le sait pas encore mais un iceberg va venir jeter un froid… "La secousse fut à peine perceptible. A peine un léger soubresaut. Rien d'inquiétant. Les machines continuèrent de ronronner normalement dans un premier temps, avant de céder la place au silence." Le récit de la catastrophe sera finalement assez bref. Ici l’intérêt est ailleurs. C’est surtout la façon dont se sont comportés certains survivants qui est au cœur du roman. Mêlant une fois de plus réalité et fiction, Kate Alcott réussit une histoire qui ravira les amateurs de romance mais qui interroge aussi sur la question du choix quand on est confronté à un drame. Si les personnages principaux sont fictifs, Lucy Duff Gordon a réellement existé. Elle occupa le canot N°1 qui s’éloigna avec 12 personnes à son bord quand il aurait pu en sauver 40… Tess, qui n’occupait pas ce canot la nuit du drame, va être partagée entre l’opportunité d’avenir qui s’offre à elle et l’envie, mêlé de craintes, de découvrir ce qui s’est réellement passé cette nuit-là. Une commission d’enquête va s’attacher à mettre à jour la vérité, le tout couvert par une jeune journaliste pleine de promesse. Si j’ai redouté un moment de me perdre entre les froufrous et les falbalas, je dois bien reconnaître que j’ai passé un agréable moment. Encore une fois, Kate Alcott nous offre un roman peuplé de beaux personnages de femmes, indépendantes et déterminées. La toile de fond que fut la tragédie du Titanic leur offre un écrin de première classe…

book-en-stock

Le 07/02/2018

Plus que tout, un roman sur la commission d’enquête américaine suite au naufrage du plus grand paquebot du monde. Le titre et le choix de narration portent sur Tess, jeune couturière qui tente sa chance pour partir en Amérique et se fait embaucher au dernier moment par une styliste renommée, cependant ces éléments sont fictifs et permettent de retranscrire l’histoire des suites du naufrage, les réactions notamment de la presse, et la commission d’enquête américaine. J’avoue que j’ai trouvé le style d’écriture assez plat, commun, et que l’histoire romancée de Tess ne m’a pas vraiment convaincue. Le personnage manque cruellement de corps, n’est qu’une simple esquisse et tourne souvent à la mièvrerie. En revanche je me suis passionnée pour tout le reste du récit, à savoir tout ce qui porte sur les éléments réels et vécus suite au naufrage. Qui ne connaît l’histoire de cette nuit de l’horreur à bord du célèbre paquebot ? D’ailleurs je sais gré à l’auteur de ne pas s’être étendue sur ce passage déjà largement épuisé par d’autres. Mais qui connaît (à moins de se passionner pour l’évènement et lire sur le sujet) ce qui se déroula ensuite après que les canots de sauvetage aient été remontés à bord du Carpathia ? L’encre a pourtant énormément coulé à cette époque, surtout dans la Presse. Ce récit de la commission d’enquête et des articles de Presse virulents est fort intéressant et c’est ce qui m’a convaincue dans ce roman. J’ai par ailleurs aimé la comparaison des mentalités anglaise et américaine : l’ancien et le nouveau monde. Puis la partie du récit autour de la Haute-Couture est également intéressante, à un tournant de la mode féminine. Un roman qui se lit bien et permet de passer un agréable moment de lecture tout en se posant bien des questions sur la condition humaine…

cicou45

Le 17/08/2017

Que s'est-il réellement passé durant la nuit du 14 au 15 avril 1912 ? Pourquoi et comment un tel paquebot tel le Titanic et que l'on décrivait comme étant insubmersible a-t-il pu couler ? Sur les pas de Tess Collins, une jeune femme à qui l'avenir ne promet rien de souriant du fait de sa pauvreté et de son engagement en tant que servante auprès des autres, l'auteure nous invite à nous replonger, de manière romancée, dans cette fatidique nuit ainsi que dans les jours qui ont suivi. Tess Collins n'aurait jamais dû embarquer à bord du Titanic, seulement en tant que jeune fille ambitieuse désireuse de changer de vie, le destin en a décidé autrement. Engagée par la célèbre styliste Lucile Duff Gordon en tant que femme de chambre, Tess est aux anges. Certes, elle préférerait travailler dans le monde de la mode, elle qui est si bonne couturière mais en attendant, cela vaut toujours mieux que rien et de surcroît, elle va aller en Amérique. le reste, elle verra plus tard...N'étant pas dépourvue de charme et surtout étant une jeune femme vive et intelligente, elle sera notamment courtisée par deux hommes au cours de la traversée : Jack Bremerton, un homme riche travaillant dans les affaires pour Henri Ford et Jim, un simple marin. Elle est loin de se douter que non seulement ces deux rencontres vont bouleverser sa vie, tout comme celle qu'elle doit au hasard, celle avec la très renommée créatrice de mode. Une histoire que nous connaissons tous par coeur, certes, celle d'un paquebot construit avec un nombre insuffisant de canots de sauvetage, celle d'une tragique histoire où les classes sociales n'ont jamais été aussi importantes pour sauver sa peau, celle où l'instinct de survie pousse parfois l'homme à accomplir des atrocités pour sauver sa propre peau mais ici, Kate Alcott réussit à merveille à le tourner d'une toute autre manière. Il ne s'agit pas seulement ici du récit d'une tragédie mais de ce qui s'est ensuivi et des conséquences que cela a eu sur ceux qui ont survécu à la catastrophe. L'histoire de Tess est on ne peut plus touchante et grâce à une écriture fluide et légère, le lecteur ne peut que se laisser charmer par cette histoire dans laquelle des témoignages véridiques s'entremêlent à travers la fiction. Là où l'on se rend compte que l'homme ne reste qu'un homme aux instincts primitifs, malgré (et heureusement) l'existence parmi lui de véritables héros. A découvrir et à faire découvrir !