Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Katerina

de James Frey , date de sortie le 21 août 2019
Katerina

1992. Jeune étudiant américain, Jay décide de tout quitter pour aller s'installer à Paris, où il rêve de devenir écrivain. L'inspiration tardant à venir, il se réfugie dans ... Lire la suite

En stock en ligne

Livraison estimée le mardi 28 janvier 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Katerina

1992. Jeune étudiant américain, Jay décide de tout quitter pour aller s'installer à Paris, où il rêve de devenir écrivain. L'inspiration tardant à venir, il se réfugie dans l'alcool, la drogue, enchaîne les rencontres d'un soir et semble plus enclin à multiplier les frasques qu'à écrire l'oeuvre vouée à « réduire le monde en cendres », comme professé par son maître Henry Miller. Vingt-cinq ans plus tard, miné par la dépression contre laquelle il lutte quotidiennement, l'écrivain, devenu célèbre, revient sur
sa rencontre avec la jeune Katerina, qui n'a cessé de le hanter.

Préquel du très controversé Mille morceaux, écrit dans le même style percutant, Katerina questionne les frontières entre fiction et réalité pour mieux compléter les mémoires de l'écrivain américain le plus sulfureux de notre époque.

Caractéristiques

Titre Katerina
Auteur James Frey
Traducteur Diniz Galhos
Editeur Flammarion
Date de parution 21 août 2019
Nombre de pages 356 pages
Dimensions 22,00 cm x 15,00 cm
Poids 410 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-08-142125-7 - 9782081421257

3,5/5

topobiblioteca

Le 13/11/2019

Jay, jeune américain venu en France pour devenir écrivain, rencontre Virginia. Mannequin légère et envoûtante, il tombe fou amoureux d’elle. S’ensuit une histoire d’amour sur fond de romantisme et de renoncement. L’auteur tombe malheureusement vite dans le cliché sexe drogue and rock and roll. Les scènes sont redondantes et le lecteur tourne tout autant en rond que le personnage. Il est dommage de verser ainsi dans le banal car la forme du texte et l’écriture de l’auteur, donnent au récit la seule dimension originale. En effet, James Frey utilise beaucoup la forme du poème pour écrire les élucubrations de son personnage. Cela donne au texte une certaine musicalité, qui donnerait presque envie de le lire à voix haute. Mais le récit est vite parasité par des scènes de sexe et de romantisme qui cassent la forme et en dehors de ses petites éclaircies, l’intrigue peine à sortir la tête de l’eau. Certes, le sujet n’est pas le plus original qui soit. L’amour, tout à été dit ou presque et dans toutes les formes, mais le texte aurait pu sortir de l’ordinaire et casser les codes… Je remercie vivement la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Red06530

Le 08/09/2019

Ecrivain revolté de la trempe de Kerouac... Belle histoire d'amour... Ecriture touchante...