Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Quand reviendras-tu ?

de Mary Higgins Clark , date de sortie le 03 janvier 2013
Désespérée par l'enlèvement de son petit garçon
dans Central Park deux ans plus tôt, Alexandra
«Zan» Moreland, belle et talentueuse architecte
d'intérieur, est soupçonnée d... Lire la suite

Livraison estimée le lundi 15 juin 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Désespérée par l'enlèvement de son petit garçon
dans Central Park deux ans plus tôt, Alexandra
«Zan» Moreland, belle et talentueuse architecte
d'intérieur, est soupçonnée d'avoir elle-même
kidnappé l'enfant. Traquée par la police et les médias,
Zan n'arrive pas à comprendre qui a intérêt
à la faire accuser. Malgré la peur, malgré les doutes,
la jeune femme, persuadée que son fils est toujours
vivant, se lance dans une enquête qui pourrait bien
mettre en péril sa vie et celle de ses proches...
Une femme aux abois, un enfant disparu...

Mary Higgins Clark retrouve ici le rythme haletant
et l'ambiguïté de son plus grand suspense,
La Nuit du renard.

Caractéristiques

Titre Quand reviendras-tu ?
Traducteur Anne Damour
Collection Le Livre de poche
Date de parution 03 janvier 2013
Nombre de pages 417 pages
Dimensions 18,00 cm x 11,00 cm
Poids 230 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-253-16631-3 - 9782253166313

2,5/5

Rhodopsine

Le 16/02/2020

Un tourne-page efficace, certes, mais vite oublié. La clé étant donnée dès les premiers chapitres , la lecture suit son train-train, rebondissements attendus, personnages stéréotypés, clichés à foison: la jeune femme active courageuse, si séduisante, le méchant décorateur qu'elle concurrence (ah, oui, parce que, en prime, visite guidée des appartements chics sur Central Park), le prêtre tenu au secret de la confession, le beau, gentil, honnête, bienveillant promoteur immobilier (oui, il faut un mariage à la fin, ce n'est même pas dévoiler quoi que ce soit, tant les ficelles sont grosses). Et puis comme il se doit, le coupable est celui que l'on ne doit pas attendre (mais bon, même si je ne suis pas une boulimique de polars, la technique est éculée...). Un ""roman de train": de quoi faire patienter , c'est déjà une qualité.

Annchachou

Le 21/11/2016

Cela faisait des années que je n'avais pas lu un livre de MHC ! J'ai décidé de relire ceux que j'avais, qui n'étaient plus très frais dans ma mémoire.. Un bon livre, loin d'être un coup de coeur, et d'être le meilleur si je me souviens bien. J'ai apprécié retomber dans sa façon d'écrire. Ce qui a été un réel point positif pour moi étaient les nombreux chapitres présents. Présentant chacun un des personnages, un point de vue concernant l'intrigue. L'intrigue quant a elle n'est a mon sens pas très présente. En effet, assez rapidement nous comprenons qu'il s'agit d'une usurpation d'identité et que finalement la question du "est-il vivant" est vite éclaircie. Cependant, nos soupçons concernant le protagoniste a l'origine de l'intrigue perdurent au fil des pages, même si lorsque l'on le connait, on se dit que nos doutes étaient fondés. En résumé, un livre non prise de tête et agréable a lire que je recommande entre deux lectures un peu plus poussées, un peu plus intriguantes.

Anaellita

Le 17/08/2016

Ça se lit bien, ça se lit vite, l'histoire a beaucoup de potentiel, mais il y a un gros hic : au bout de 30 pages environ, on comprend tout ! La fluidité de l'écriture permet de tenir le rythme quand même, mais je trouverais ça encore mieux s'il y avait réellement du suspens ! Et puis on y retrouve quand même un sacré paquet de clichés du "thriller de gare" : une trentenaire active et accomplie, plutôt jolie, célibataire bien sûr, qui vit un cauchemar ; des flics qui ne traitent pas une piste sous prétexte que le coupable est tout trouvé ; un mec forcément riche et beau qui tombe amoureux de l'héroïne ; et à la fin, tout est bien qui finit bien ! Sans compter que le vrai coupable est souvent celui dont on parle le moins... Quand on a compris ça, ça casse tout ! Bref, lecture potable, mais je ça ne me donne pas envie de relire un roman du même auteur.

lilasviolet

Le 07/10/2013

Avant la lecture de ce roman, j'avais quelques appréhensions sur la qualité de l'intrigue. Mes appréhensions se sont confirmées sur les premiers chapitres car le style y est très léger et les dialogues sont parfois grotesques. Néanmoins, ces mauvaises impressions, se sont vite envolées. J'ai lu ce roman avec beaucoup de plaisir. En effet, le suspens demeure tout au long des pages, si bien qu'on ne peut pas lâcher le livre avant de connaître le dénouement. Le lecteur s'identifie facilement à Alexandra Moreland. Dès le départ, le lecteur est averti qu'il s'agit d'une usurpation d'identité mais qui est le mystérieux chef d'orchestre et jusqu'où ira cette machination infernale ? Mary Higgins Clark réussi à semer le doute, c'est donc un bon thriller. Autre remarque, ce roman sur l'usurpation d'identité est une commande de l'éditeur, Mary Higgins Clark le précise dans les dernières pages. Ce côté commercial du livre me déplaît beaucoup car l'idée ne vient pas de l'auteur mais de l'éditeur, c'est dommage.