Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Offrande funèbre : une enquête de l'inspecteur Pendergast

de Douglas Preston, Lincoln Child , date de sortie le 10 juin 2020
Pendergast dans les eaux troubles de Floride

Offrande funèbre

Un certain Coeur-Brisé a laissé un message sur la pierre tombale d'une femme décédée onze ans auparavant. Il s... Lire la suite

En stock en ligne

Livraison estimée le mardi 18 août 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Pendergast dans les eaux troubles de Floride

Offrande funèbre

Un certain Coeur-Brisé a laissé un message sur la pierre tombale d'une femme décédée onze ans auparavant. Il s'accompagne d'un sordide présent : un coeur humain fraîchement prélevé. Bientôt, d'autres jeunes femmes sont assassinées, dont les coeurs viennent fleurir de nouvelles tombes... Qu'ont-elles en commun ? Et pourquoi ces offrandes funèbres ? Un mystère à la hauteur d'un Pendergast au sommet de son art.

Caractéristiques

Titre Offrande funèbre : une enquête de l'inspecteur Pendergast
Traducteur Sebastian Danchin
Collection J'ai lu. Thriller
Editeur J'ai lu
Date de parution 10 juin 2020
Nombre de pages 477 pages
Dimensions 18,00 cm x 12,00 cm
Poids 262 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-290-22362-8 - 9782290223628

4,6/5

Killing79

Le 03/07/2019

Nous voilà repartis pour un 18ème épisode et c'est toujours un plaisir de retrouver notre cher inspecteur Pendergast. A la manière d'un Sherlock Holmes, cet enquêteur hors pair apporte toujours son brin de fantaisie à ces aventures. Affublé cette fois-ci d'un nouvel équipier, il va devoir jongler entre deux séries de meurtres, séparées par le temps mais liées par les évènements. L'originalité de ce polar passe une nouvelle fois par l'acteur principal. Aloysius Pendergast est un être à part qui marque les esprits. Son comportement associable, à la limite du handicap, nous surprend à chaque page. Il n'agit jamais comme tout le monde. Il suit une ligne de conduite d'un autre âge et ses réflexions sont souvent saugrenues. Mais dans son métier d'enquêteur, toutes ses particularités lui donnent un avantage. Comme il pense différemment, il peut aussi voir et comprendre d'une autre manière. Il est donc rarement sur la même longueur d'onde que se collègues, mais il a souvent un temps d'avance. Toute la résolution de l'affaire repose sur ses épaules et il doit imposer ses choix, parfois au détriment des ordres, afin d'éclairer les lumières du mystère. Pour ce nouvel opus qui peut se lire indépendamment, l'enquête est assez classique. le scénario est assez bien ficelé pour que l'on reste accroché jusqu'au bout. Rien de révolutionnaire mais l'écriture de Preston Child est fluide et agréable et on ne s'ennuie jamais. Sans outrance ou surenchère, avec une touche d'excentricité, « Offrande funèbre » sera un parfait compagnon pour la chaise longue de cet été. On retrouve tout ce qui fait la réussite de cette série : un bon mélange d'observation, de déduction, de dialogues loufoques et de scènes d'action. Si ces éléments vous parlent, je vous conseille de venir découvrir ce polar et par la même occasion Pendergast et ses extravagances. http://leslivresdek79.com/2019/07/03/471-preston-child-offrande-funebre/

Wyoming

Le 26/06/2019

Une bonne enquête de l'inspecteur Pendergast au sommet de la maîtrise de soi et de l'art de ses réparties. Une intrigue sans la niaise Constance, encore qu'elle apparaisse très brièvement au tout début, et c'est encore trop. Sur le fond, le scénario criminel est très bien élaboré avec un suspense qui va crescendo; le lecteur peut imaginer une fin mais pas vraiment celle qui constituera le dénouement. L'atmosphère lourde des bayous de Floride vient couronner celui-ci avec une scène finale comme on aime chez Preston et Child. Dans ce tome, les auteurs explorent les rapports humains avec talent, particulièrement entre Pendergast et son acolyte imposé, Coldmoon. Ce dernier finit par ressentir admiration et respect envers le maître et leur relation gagne en puissance et qualité à mesure que l'on progresse. De belles références littéraires shakespeariennes et autres émaillent le texte, autant que cela est utile, sans plus. Ce n'est pas sans doute pas le meilleur opus de ce duo d'écrivains, mais un très bon cru incontestablement, vite lu sans décrocher.

Maks

Le 21/06/2019

Cette nouvelle enquête du maintenant célèbre inspecteur Aloysius Pendergast est prenante. Tout commence avec un inspecteur sur la sellette concernant son poste et sa hiérarchie, ce qui donne l'occasion d'un petit vent de fraîcheur dans la série. Aloysius Pendergast, personnage fort, le plus original des inspecteurs que j'ai pu lire ces dernières années, guindé, presque hautain, cheveux entre blonds et blancs, tiré à quatre épingles, mais surtout réfléchi et très intelligent, possédant un sens de la déduction et un instinct hors du commun. Il peut faire concurrence à Sherlock Holmes sans avoir à rougir. L"enquête qui nous est proposée ici est très sombre et notre cher Aloysius va se voir soumis à un partenaire imposé, un personnage aux origines amérindiennes, bourru et têtu. Le puzzle est bien construit, efficace, difficile à résoudre, Preston Child prennent un malin plaisir à nous balader d'un côté et de l'autre pour mieux nous obliger à réfléchir, d'ailleurs je n'ai pas trouvé le coupable par moi-même et il m'a donc fallu attendre la dernière partie du roman pour enfin savoir. Une fin qui m'a vraiment captivé d'ailleurs, avec beaucoup d'action, des retournements de situations, une promenade au fin fond des Everglades dans la région de Miami en Floride, lieux remplis de marécages, d'alligators et de gens louches. Une Dix huitième enquête de bonne qualité, divertissante et prenante. Si vous aimez la série, qu'attendez-vous pour attaquer ce nouveau tome, pour les lecteurs et lectrices qui ne connaissent pas cette série, je vous invite à la découvrir de toute urgence.

Sami33

Le 10/06/2019

C'est avec un réel un plaisir que je me plonge à chaque fois dans les livres de Preston Child. Avec le festival et les conférences que je devais animer, j'avais mis ce livre de côté mais maintenant que tout est passé et que j'ai récupéré du festival, je me suis plongée avec délice et volupté dans cet opus qui me donne clairement envie de me jeter dans le prochain ! Et si je commençais déjà par vous parler de celui-ci ? Je ne sais pas si vous vous souveniez mais dans la dernière enquête, l'ancien directeur et ami de Pendergast est mort. Il se fait remplacer par Walter Pickett qui est le nouveau big boss à qui Pendergast doit rendre des comptes sauf que ce dernier ne peut pas l'encadrer surtout quand ce dernier va le forcer à travailler avec Coldmoon. On va suivre notre duo à Miami car le cœur d'une personne se trouvait sur la tombe d'une jeune femme qui s'était suicidée il y a de ça une dizaine d'années. Cette "offrande obscure" est accompagnée d'un poème qui est adressé à la défunte. Ce dernier l'a signé du nom de Monsieur Cœur-Brisé sauf que, pour avoir déposé le cœur d'une personne, il a dû le retirer à quelqu'un... Peu de temps après cette découverte, on va découvrir le corps d'une jeune femme sans vie, sans cœur. Si l'ancien directeur était un ami et protecteur de Pendergast car il lui permettait de manœuvrer et enquêter comme il le souhait, le petit nouveau entend bien mettre au placard notre enquêteur de choc définitivement ! Il ne veut pas avoir dans son équipe un inspecteur sur lequel il ne puisse avoir d'emprise sur lui. Pickett est carriériste, son objectif est d'aller à Washington et s'établir définitivement sauf qu'avant de pouvoir y aller, il va devoir faire le ménage à New York afin de montrer ses capacités. Et le moins que l'on puisse dire c'est que ce cher directeur ne manque pas de ressource pour arriver à ses fins. Pour commencer, il va vouloir déstabiliser Pendergast puis il va vouloir le pousser à la faute afin de pouvoir le mettre au placard et pour finir, il va le forcer à travailler avec Coldmoon, un bleu mais qui a de grande capacité. Les nouvelles règles du jeu sont établis entre eux, dès que Pendergast enfreindra les règles, il pourra dire bye bye à New York. Ce genre de menace pourrait en déstabiliser plus d'un mais comme à son habitude Pendergast ne bronchera pas, il ne laissera rien paraître. Il va prendre l'avion pour Miami, seul, sans attendre son nouveau boulet au pied. Chose que n'appréciera pas le nouveau, une certaine tension va substituer entre eux. Pendergast n'est pas dupe, si il est là, c'est pour le pouponner et non pour le seconder dans cette enquête parce que soyons honnête, il n'a besoin de personne pour résoudre cette macabre affaire. La police locale accepte l'aide que lui offre le FBI car elle patauge dans la semoule. On pourrait penser que la victime a été choisi au hasard mais il n'en est rien car il s'agit d'un jeune tueur qui est amoureux de la littérature... Enfin ça, c'est la théorie du big boss et de la police locale parce que Pendergast en a une autre... Coldmoon semble être un bon agent mais il est tellement désagréable avec son coéquipier qu'on a envie de lui coller des baffes mais en même temps, on peut comprendre son irritabilité, il faut dire que Pendergast n'est pas très aimable et fait tout pour se montrer désagréable. Coldmoon est prêt à tout pour rentrer dans les bonnes grâces de son employeur, quitte à faire le sale boulot pour ce dernier ; puis il faut dire qu'il n'a aucun droit à l'erreur. Pendergast va commencer à l'apprivoiser, notamment avec ses connaissances sur la culture amérindienne qui va étonner Coldmoon et se laisser peu à peu prendre dans les filets de son coéquipier. Ce que n'avait pas prévu Pendergast c'est que le nouveau directeur aurait le culot devenir le rejoindre à Miami et le foutre à coup de pied aux fesses dans un autre état des Etats-Unis avec son coéquipier dans les bagages ! Si ce dernier pense avoir l'ascendant sur lui, il se met le doigt dans l'œil car Pendergast a bien l'intention de clore cette enquête lui-même. J'ai beaucoup aimé cette nouvelle enquête que nous propose ce duo d'auteurs ! Les plumes de Preston Child sont toujours aussi géniales ! Elles sont belles, fluides, agréables à lire avec une touche de sarcasme comme je les aime. Ils ont un style bien à eux qui match parfaitement. Les joutes verbales sont un pur délice pour la lectrice que je suis. Tout ça pour vous dire que je me suis régalée avec ce titre que je vous recommande vivement à la lecture.

Pat0212

Le 15/05/2019

Tout d’abord un grand merci aux Editions de l’Archipel et à Mylène pour ce nouvel opus des aventures de Pendergast, mon héros favori, qui a donné son prénom à un de mes trois chats. Il y a des séries dans la série et quelques volumes isolés, celui-ci est l’un d’entre eux ou le début d’une nouvelle trilogie, mais la fin me fait plutôt pencher pour une histoire unique. L’enquête se passe un an après la précédente qui avait vu le directeur du bureau de New York se faire décapiter par un tueur en série. Si l’ancien directeur était un ami personnel de Pendergast qui l’a souvent protégé, Pickett a bien l’intention de le neutraliser, il en a assez de cet électron libre qui agit à sa guise et n’hésite pas à abattre les suspects malgré son magnifique palmarès. Pickett veut faire carrière à Washington et commence par rétablir l’ordre à New York. Il compte se débarrasser de Pendergast en le poussant à la faute avant de l’envoyer dans un coin perdu bien loin de son bureau. Pour le déstabiliser, il le convoque dans un sauna, lui attribue une enquête à Miami et l’oblige à travailler avec le jeune inspecteur Coldmoon, un jeune Indien très prometteur. Il l’avertit qu’à la moindre transgression des règles, il sera muté bien loin de New York. Comme à son habitude, l’inspecteur se montre imperturbable et prend le premier avion pour Miami, sans attendre son collègue, ce qui crée des tensions dès le départ. Coldmoon doit officiellement le seconder dans l’enquête, mais en réalité le surveiller et rendre compte au directeur… ce que Pendergast a bien sûr tout de suite compris. On a trouvé un coeur humain sur la tombe d’une femme qui s’est suicidé douze ans auparavant dans le Maine lors d’un week end offert par son entreprise. La police de Miami est sur les dents et accepte de collaborer avec le FBI, elle a même un commandant dont la mission consiste à faciliter les enquêtes communes. Tout indique que la victime a été choisie au hasard et qu’il s’agit d’un jeune tueur amoureux de la littérature, c’est du moins l’hypothèse de la police et celle de Pickett, mais Pendergast a une tout autre idée. Coldmoon est prodigieusement énervé par les manières onctueuses de son collègue et se montre peu agréable, il désire faire une belle carrière et est prêt à entrer dans le jeu du directeur sans états d’âme, car il a été averti qu’il paierait cher le prix d’un échec. Peu à peu Pendergast l’apprivoise par sa gentillesse et son intérêt pour la culture amérindienne et Coldmoon décide de le suivre sur la nouvelle piste qu’il a trouvée. Pendergast désobéit aux ordres de Pickett, lequel débarque dans son hôtel de Miami avec un ordre de mutation dans l’Utah pour les deux inspecteurs récalcitrants, mais heureusement notre héros n’a pas dit son dernier mot. Nous retrouvons tous les éléments qui font le succès de cette série que j’apprécie tant : Un tueur en série diabolique (non ce n’est pas Diogène !), les excentricités et la classe de Pendergast, une course poursuite en milieu très hostile, un lien avec les tomes précédents, ici La chambre des curiosités, avec le frère de Bill Smithback, journaliste à Miami, un méchant bien méchant et une fin surprenante, que seul notre héros a su anticiper. D’agosta est absent de cette enquête, Constance fait une courte apparition, mais tout laisse à penser que nous les retrouverons bientôt, quant à Coldmoon, qui vivra verra. Bien sûr je vous recommande très chaleureusement ce super polar lu avec un immense plaisir. Un merci tout particulier à Mylène de l’Archipel qui me gâte beaucoup.