Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Les morsures du passé

de Lisa Gardner , date de sortie le 08 octobre 2014
Dans un quartier populaire de Boston, cinq corps
sont retrouvés. Il s'agit des membres d'une même
famille. Une balle dans la tête, le père respire encore
faiblement. De toute é... Lire la suite

Livraison estimée le lundi 15 juin 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Dans un quartier populaire de Boston, cinq corps
sont retrouvés. Il s'agit des membres d'une même
famille. Une balle dans la tête, le père respire encore
faiblement. De toute évidence, cet homme couvert
de dettes a décidé d'assassiner les siens avant
de se donner la mort. Appelée sur les lieux,
l'enquêtrice D. D. Warren comprend immédiatement
que l'affaire est plus compliquée qu'il n'y paraît :
sur la table du dîner, six couverts avaient été dressés...
Lisa Gardner excelle une fois encore dans la maîtrise
d'un suspense glaçant et la construction d'intrigues
complexes qui bouleversent le lecteur.

Caractéristiques

Titre Les morsures du passé
Auteur Lisa Gardner
Traducteur Cécile Deniard
Date de parution 08 octobre 2014
Nombre de pages 566 pages
Dimensions 18,00 cm x 11,00 cm
Poids 300 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-253-00464-6 - 9782253004646

4/5

RChris

Le 30/04/2017

L’histoire nous immerge au milieu des enfants psychotiques, schizophrènes, sauvages, martyrs, abusés qui sont enfermés dans une unité de soins pédopsychiatriques aux méthodes progressistes. Aimée, Jorge, Benny, Jimmy, Etan, Tika, Ozzie, Lucy paraissent sortis d'un cirque de freaks psychiques entourés d’une flopée de personnages typés; une inspectrice, un chaman, un prof de gym et...un raton laveur. Il faut 400 pages pour que les indices s'accordent et fassent sens à une hécatombe. Les itinéraires parallèles s’alignent avant de finir par se rencontrer. Les clifhangers tombent à la fin des chapitres et la fin du livre est en apothéose. Lisa Gardner ne renouvelle pas le genre, elle construit un thriller et en fait une déclinaison pour laquelle elle s'est documentée. Elle réussit plutôt bien.

nameless

Le 08/04/2015

Elle est sympathique cette D.D. Warren, fliquesse-fétiche de Lisa Gardner. Non contente de diriger une équipe d'hommes sans que, comme dans de nombreux romans policiers, elle se sente victime de machisme, de harcèlement, parce qu'elle a parfaitement intégré que “le-chef-c'est-elle”, elle possède également un appétit de sumo, ne rechigne pas devant des lasagnes ou du poulet à la parmesane et n'hésite pas à proclamer que le plus court chemin vers sa culotte passe par son estomac. Certes, elle regrette quelquefois de ne prendre son petit-déjeuner qu'en compagnie d'une machine à expresso, mais grâce à son auto-dérision, elle apparaît au lecteur, globalement bien dans ses baskets. Et si ce n'est pas le cas, elle possède suffisamment d'humour et d'élégance pour que ses fêlures ne soient pas visibles par ceux qu'elle côtoie. L'humour sauve de tout. C'est ce que j'aime chez Lisa Gardner, elle n'écrit ni glauque ni mélancolique, ni déprimé ni revendicatif, pourtant elle sait aborder des thèmes de la plus extrême gravité. Dans Les morsures du passé, nous découvrons le monde des enfants atteints de pathologies mentales (je ne fais pas de détail, n'en ayant pas la compétence), et corollaire de ce drame, la détresse des parents qui font au mieux en faisant quelquefois mal, face à ce que des médecins eux-mêmes ne peuvent expliquer ou traiter. Un excellent polar, tonique, nerveux, bien construit, que l'on ne peut lâcher, une fois entamé et qui, une fois de plus, nous donne à réfléchir sur un aspect de la vie, connu uniquement par ceux qui le vivent.