Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Le démon du passé

de Mary Higgins Clark , date de sortie le 16 novembre 1989
Mary Higgins Clark

Le démon du passé

La vie semble sourire à Pat Traymore. Elle est amoureuse et sa carrière est sur le point de décoller : on lui propose de produire ... Lire la suite

En stock en ligne

Livraison estimée le mercredi 12 août 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Mary Higgins Clark

Le démon du passé

La vie semble sourire à Pat Traymore. Elle est amoureuse et sa carrière est sur le point de décoller : on lui propose de produire à Washington une série d'émissions télévisées intitulée Les Femmes au gouvernement.

Elle choisit comme premier sujet Abigail Jennings, sénateur de Virginie, qui va peut-être devenir la première femme vice-président des États-Unis. Mais, en s'installant dans la magnifique maison de Georgetown où un crime a brisé son enfance, Pat a peut-être commis une erreur.

Elle reçoit un coup de téléphone anonyme : « Patricia Traymore, vous ne devez pas réaliser une émission à la gloire du sénateur Jennings. Et vous ne devez pas habiter dans cette maison... »

Sur fond d'intrigues politico-médiatiques, Le Démon du passé confirme une fois de plus le redoutable talent de Mary Higgins Clark.

Caractéristiques

Titre Le démon du passé
Traducteur Anne Damour
Date de parution 16 novembre 1989
Nombre de pages 285 pages
Dimensions 18,00 cm x 11,00 cm
Poids 155 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-253-05134-3 - 9782253051343

3,7/5

Crazynath

Le 07/01/2017

Encore un souvenir de mes lectures d'adolescente. C'est vrai que j'ai vraiment eu ma période " Mary Higgins Clark " . Même si maintenant je ne lirais plus sa production, ne l'estimant plus à mes gouts, je ne renierais pas mes lectures, et quelquefois passions, de jeunesse. Je me souviens encore relativement bien de l'histoire et de l'intrigue. Une jeune journaliste politique va s'installer à Washington. Bien entendu, elle est truffée de qualités ( comme toutes héroïnes de l'auteur ). Elle va devoir se replonger dans ses souvenirs d'enfance, puisqu'elle se retrouve confrontée à son passé et à l’enquête sur la mort de ses parents. Mais son travail actuel consiste en une interview d'une talentueuse sénatrice, qui semble avoir toutes les capacités pour arriver un jour à la Maison Blanche. Le portrait de cette femme ambitieuse et talentueuse est intéressant, et je ne peux m’empêcher d’établir un parallèle entre l'histoire actuelle qui nous ramène a il y a quelques mois aux élections américaines et au fait qu'il n'y a toujours pas de femme à la présidence des États Unis... Bien entendu il y a un homme mystérieux qui semble tout savoir sur le passé des personnes impliquées, sinon ça ne serait pas du MHC. Bon, honnêtement, ce livre n'est pas le plus mauvais qu'a écrit Mary Higgins Clark...Elle a fait bien pire depuis question production de daubes commerciales ...

Résumé: Pat Traymore, brillante journaliste, est choisie pour réaliser une interview sur le sénateur Abigail Jennings, qui s'apprête à être élue vice président des Etats-Unis. Pour cela, elle emménage dans son ancienne maison où un crime a détruit son enfance. A plusieurs reprises, elle reçoit des lettres de menaces lui ordonnant de ne pas faire cette interview et de quitter les lieux sur le chant. Pourquoi veut-on qu'elle quitte Washington? Y a t-il un lien avec la mort de ses parents quelques années plus tôt? Mon avis: Ayant acheté pas mal de livres de Mary Higgins Clark cet été en vides-greniers, j'ai décidé d'en lire un par mois. J'ai choisi cette fois Le démon du passé. Comme à chaque fois, l'auteure nous embarque dans une affaire de meurtres sur fond de politique, en plein cœur de Washington. En effet, des amis du futur sénateur Abigail Jennings, Dean et Renée Adams, les parents de Pat, ont été retrouvés morts à leur domicile il y a de nombreuses années. L'enquête a conclu à un geste désespéré de la part de Dean, ayant tué sa femme et laissé sa fille gravement blessée. Pat, qui se voit confier un reportage très important pour sa carrière, accepte d'interviewer Mme Jennings, en espérant par la même occasion comprendre ce qu'il c'est passé cette nuit là. Elle emménage donc dans la maison de son enfance, dans l'espoir de se remémorer ses souvenirs. Se retrouver dans cet l'endroit, va tout faire remonter progressivement à la surface. Elle va avoir des flashbacks tout au long du livre et j'ai vraiment trouvé ça intéressant, car en même temps qu'elle, on revivait la scène sans trop comprendre ce qui c'était passé réellement, puisque c'est assez flou et confus dans sa tête. Son enquête va lui apprendre pas mal de choses également, notamment qu'Abigail a perdu son mari dans un dramatique accident d'avion. Accident qui semble être un acte de sabotage. De plus, cette dernière a fait emprisonner il y a longtemps une jeune femme qu'on accusait d'avoir dérobé une importante somme d'argent au gouvernement, malgré que celle-ci a toujours clamé son innocence. Toutes ces affaires ont forcément un lien, mais lequel? C'est ce que Pat va chercher à découvrir. Mais un individu semble vouloir lui mettre des bâtons dans les roues et la menace. J'ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l'histoire, la faute surement au contexte politique. L'auteure passe énormément de temps sur le montage de l'interview et des conséquences sur les comportements de tel ou tel employé ou personne en contact avec le sénateur, sur sa carrière et son image. J'ai trouvé que cela apportait de la longueur à la lecture. Ce n'était pas très intéressant et inutile selon moi. J'aurais préféré qu'elle passe plus vite sur son ascension politique et qu'elle se concentre plus sur la vraie intrigue, à savoir comment sont réellement morts les parents de Pat? Qui les a tué et pourquoi? Pourquoi la menace t-on... Tout le long du livre jusqu'aux toutes dernières pages, on ne comprend pas le lien qu'il y a entre toutes ces enquêtes. Mary Higgins Clarke est vraiment douée pour nous concocter des romans où le suspens est vraiment fort et ici le dénouement est introuvable. Elle prend le temps de bien décrire les personnages, leur caractère, leur rôle et leur importance dans l'histoire. Si bien que même si ils sont très nombreux, on n'est pas perdu. On sait qui est qui, mais on est pas totalement convaincu pour autant, de l’innocence des gens. Je pense en particulier à un homme qui est très présent durant tout le roman et qui a une place importante auprès d'Abigail. Sous ses airs d'employé très dévoué, selon moi il cachait quelque chose. Pat, elle, est une jeune femme forte, très impliquée dans son travail, ,qui n'a peur de rien. Malgré les menaces qu'elle reçoit, elle refuse d'abandonner et continue coûte que coûte. A plusieurs reprises pourtant on a peur pour elle, car l'individu en question pénètre dans sa maison sans qu'elle le sache, rendant l'atmosphère lourde et menaçante. Pour conclure: Une enquête complexe qui montre une fois de plus tout le talent de Mary Higgins Clarke. Malgré le côté politique qui m'a un peu rebuté au départ, je me suis laissée embarquer dans cette histoire. On est totalement baladé dans ce roman, si bien que j'ai été incapable de résoudre l'enquête jusqu'au dénouement final. Ma note: 14/20.

Emma20

Le 21/07/2014

Dans ce roman, on fait la connaissance de Patricia Traymore (Pat'), jeune journaliste prometteuse puisqu'elle a été nominée aux Emmy Awards pour une émission qu'elle avait réalisée. Elle quitte Boston pour rejoindre Washington après avoir signé avec une chaîne pour réaliser une série d'émissions “Les femmes au gouvernement”. Son premier portrait sera celui de la sénatrice Abigail Jennings, dont on chuchote ici ou là qu'elle sera bientôt nommée vice-présidente par le Président des États-Unis, le vice-président actuel ayant de graves problèmes de santé. Mais Pat est également venue à Washington pour une autre raison : elle souhaite en savoir plus sur le drame qui a marqué sa vie : une nuit, alors qu'elle n'avait que quatre ans, (environ), le père de Pat, alors député du Wisconsin, a tué sa femme, la mère de Pat'. Patricia a elle-même été blessée, apparemment victime de la crise de colère de son père. La grand-mère maternelle de Pat' a annoncé la mort de la petite fille et celle-ci a été élevée, loin des médias, par la soeur de sa mère. Mais quel sombre secret entoure cette nuit si mystérieuse ? Patricia va tenter de le découvrir en vivant dans la maison de son enfance, celle-là même où le drame a eu lieu. Mais voilà que Pat' reçoit des menaces : si elle produit cette émission sur la sénatrice Jennings, on pourrait s'en prendre à elle. Malgré tout, Pat' compte produire cette émission. Je n'en dis pas plus car ce serait sacrilège que de spoiler une intrigue policière ! Mais je peux dire que j'ai retrouvé ce que j'aimais tant chez Mary Higgins Clark : l'alternance des points de vue, et en particulier le fait de découvrir qui est celui qui envoie les menaces avant même que les autres personnages ne le sachent. C'était ce que j'avais aimé dans La nuit du renard et ensuite dans ses autres romans. Cette alternance participe de la tension qui peu à peu s'accroît. Au fil des pages, l'atmosphère se fait plus lourde, certains des personnages deviennent à fleur de peau, et on sent que quelque chose va arriver. L'alternance des points de vue devient plus rapide : quelques pages pour un personnage, puis on passe à un autre, et encore à un autre. Des indices clefs sont distillés dans ces quelques pages et enfin on peut dire : “je sais !” Je ne suis pas spécialiste du roman policier, mais en tout cas, j'aime lire les romans de Mary Higgins Clark. Je suis sûr, avec elle, de passer un bon moment de lecture et de plonger dans une intrigue bien ficelée. Ce roman ne sera certainement pas le dernier que je lirai d'elle !