Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Juste derrière moi

de Lisa Gardner , date de sortie le 26 février 2020
Cela fait longtemps que Sharlah, 13 ans, vit séparée de son frère Telly, depuis le jour fatal où, pour la protéger, il a tué leur père. Sa famille d'accueil, Pierce Quincy un ex-profiler du FBI et sa... Lire la suite

Momentanément indisponible

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Cela fait longtemps que Sharlah, 13 ans, vit séparée de son frère Telly, depuis le jour fatal où, pour la protéger, il a tué leur père. Sa famille d'accueil, Pierce Quincy un ex-profiler du FBI et sa femme Rainie, ont su lui redonner confiance dans un cadre sécurisant et aimant. Mais lorsque Pierce est appelé par le shérif de la ville pour un double meurtre commis dans une station-service, le passé de Sharlah resurgit, tel un cauchemar : les caméras de surveillance accusent en effet Telly. Bouleversée, ne pouvant se résigner à sa culpabilité, Sharlah part à la recherche de son frère, traqué par la police...

Lisa Gardner, la First lady of crime, renoue avec ses personnages fétiches Pierce Quincy et Rainie, héros de Disparue, pour nous entraîner au coeur de la relation fascinante et douloureuse entre un frère et une soeur hantés par leur passé.

Caractéristiques

Titre Juste derrière moi
Auteur Lisa Gardner
Traducteur Cécile Deniard
Editeur Albin Michel
Date de parution 26 février 2020
Nombre de pages 475 pages
Dimensions 23,00 cm x 16,00 cm
Poids 610 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-226-40296-7 - 9782226402967

4,1/5

LesLecturesdAnneSophie

Le 28/02/2020

J’attends chaque année impatiemment le nouveau Lisa Gardner. Tous ne sont pas forcément des coups de cœur, même s’ils sont tous très bons. Cela dépend de l’intrigue qu’elle décide de mettre en place, des personnages dont elle se sert, du ressort psychologique de l’histoire et de ses protagonistes, et, bien entendu, de mon propre état d’esprit au moment de la lecture. Et il semblerait que cette année toutes ces conditions aient été parfaitement remplies puisque j’ai tout simplement adoré Juste Derrière Moi. Telly et Sharlah ont 9 et 4 ans lorsque Telly tue son père en voulant protéger sa petite sœur. Suite à cela, les services sociaux ont décidé de séparer les enfants sans leur donner la possibilité de rester en contact. Huit ans plus tard, deux personnes sont assassinées. Et tout porte à croire que le coupable est Telly. Mais il semblerait qu’il tente également de reprendre contact avec sa sœur. Pourquoi a-t-il tué ces innocents ? Et quel sort réserve t-il à Sharlah ? Dès le prologue, Lisa Gardner ferre le lecteur de la meilleure des façons : une scène choc qui nous place directement au cœur de l’action, remplie de suffisamment de mystères pour que l’on veuille, dès ces premières pages, connaître toutes les réponses. Et le restant de ce thriller est à l’avenant. Le rythme ne retombe à aucun moment. Que nous nous trouvions avec Telly, qui tente de fuir, ou auprès des équipes de recherche qui comptent m’en empêcher (et dont les parents adoptifs de Sharlah font partie), l’attention du lecteur est constamment maintenue sans jamais le lasser. L’alternance passé/présent est finement adaptée au récit, et ne lui donne donc ni longueur ni lourdeur. Quant à l’alternance des protagonistes, elle est si bien orchestrée que nous nous retrouvons aussi proches des uns que des autres. Car parmi tous les grands atouts de ce roman, le plus important est justement celui-là : les personnages. Et principalement Sharlah et Telly. On aimerait être avec eux, les aider, les sauver, et par-dessus tout les comprendre. Une intrigue forte, un rythme soutenu, des protagonistes qui nous font vibrer, bref, Juste Derrière Moi a tout ce qu’il faut à un excellent thriller ! À lire sans hésitation.

Tomabooks

Le 28/02/2020

Je ne suis pas fan de Lisa Gardner. J’ai toujours trouvé que l’autrice proposait toujours un peu la même recette et le même genre de personnage. J’ai souvent eu l’impression de tourner en rond dans ses propositions, dans ses intrigues, voire dans ses thématiques, bien que je garde certains titres dans mon esprit comme de véritable réussite (La maison d’à côté par exemple). Je pouvais donc comprendre que je ne partais pas dans cette lecture de Juste derrière moi avec la meilleure approche… Pourtant, je dois bien vous avouer que Lisa Gardner a su me cueillir dès son prologue et qu’elle ne m’a pas relâché avant la toute fin. J’ai lu et j’ai vécu cette histoire comme il faut la vivre, intensément. Je me suis senti impliqué dans ce que Lisa Gardner avait à me proposer, dans son intrigue, mais aussi dans ses personnages. L’autrice nous prend dès ses premières lignes. Elle nous prend avec les sentiments. Ceux d’un lecteur qui entre en empathie avec deux jeunes enfants qui vivent un enfer. Une mère et un père alcoolique, toxicomane et qui ont abandonné leur rôle de parent pour n’être que des épaves ambulantes. On fait tout de suite la connaissance de la jeune Sharlah et de son grand frère Telly qui a dû grandir trop vite pour protéger sa sœur. On les retrouve dans un vieux mobil home crasseux, dans un quotidien fait de crise de couple, d’ivrogne et de coups. On les suit jusqu’au jour où tout bascule… Je vous garanti que votre curiosité sera au maximum avec un prologue aussi fort et la suite est tout aussi bonne, à condition que vous aimiez les histoires de familles, les chasses à l’homme dans une chaleur suffocante et un petit côté Esprits criminels qui n’est pas pour me déplaire. Parce que c’est tout cela que vous allez retrouver dans la suite de cette intrigue et le rythme est incroyablement prenant. On part à la chasse, on traque un individu présumé coupable de plusieurs meurtres. Cet individu n’est autre que Telly. Accès de colère ? Préparation d’un meurtre de masse ? Ou tout simplement un moyen pour lui d’atteindre sa jeune sœur et terminer ce qu’il a pu faire à ses parents ? La traque commence dans une chaleur insupportable. On subit, on sut, on a soif et Telly nous balade dans un milieu qu’il connaît bien. Sommes-nous les traqueurs ou sommes-nous les traqués ? La tension est palpable. On reste attentif à tous les indices laissés dans la moiteur de l’été. Lisa Gardner frappe fort avec cette chasse à l’homme tellement prenante que l’on a l’impression d’y être, de tout ressentir (tension, peur, chaleur, soif, énervement, adrénaline). L’autrice nous fait suivre les chemins non balisés, des fausses pistes et des enquêteurs sur le qui vive. Mais Juste derrière moi n’est pas qu’une simple chasse à l’homme. C’est aussi avant tout un moyen pour Lisa Gardner de revenir sur une de ses thématiques favorites, à savoir la famille et l’hérédité. Ici, il sera question de celle que l’on a à la naissance, mais aussi de celle que l’on arrive à se créer par le biais de la vie, des expériences, des rencontres. Au travers du regard de Telly et Sharlah, le lecteur comprendra qu’il est difficile de trouver sa place dans une nouvelle famille après un drame. Il est toujours compliqué de se sentir légitime, de parler de nos sentiments, d’exprimer tout notre amour pour nos proches, quel qu’en soit les raisons. Comme je le disais, on entre directement en empathie avec les personnages. On suit Sharlah qui n’arrive pas à vivre et à exprimer ce qu’elle peut ressentir. Elle n’arrive pas à tisser des liens, à y croire. On suit également Telly qui a peur de se retrouver seul, sans aucune attache, sans pouvoir s’en sortir dans la vie. Son passé le hante et il se demande sans cesse si ce qu’il fait est bon. On doute de son implication dans cette série de meurtre, mais en même temps on trouve cela logique. Telly est un enfant détruit par la vie, par son acte passé et je peux dire que son histoire est incroyablement touchante. Lisa Gardner a compris l’importance de notre implication émotionnelle dans cette histoire et c’est pourquoi celle-ci interfère quelques souvenirs de Telly dans sa nouvelle famille et où il nous parle de ses craintes, mais aussi de sa rage. Juste derrière moi évoque également le rôle de parent que ce soit dans son rôle naturel ou dans son rôle de substitution. On suit deux couples qui essaient tant bien que mal à remettre sur pied deux âmes blessées, voire mortes et qui tentent de leur inculquer de nouvelles valeurs et de leur transmettre beaucoup d’amour. Si on tremble durant la traque, on tremble aussi d’émotions face aux pensées de nos protagonistes. Lisa Gardner m’a touché en plein cœur avec ce roman et je dois dire que je ne m’y attendais absolument pas. Juste derrière moi devrait ravir les fans de la première heure, mais aussi les lecteurs comme moi qui veulent vivre une histoire forte et des émotions en pagaille. En tout cas, je vous conseille fortement de découvrir Juste derrière moi de Lisa Gardner qui est disponible dès à présent chez vos libraires.

lilicrapota

Le 23/02/2020

Comme souvent dans ce genre d'ouvrage, on change de narrateur à chaque chapitre : Telly (autour duquel l'étau se resserre), Sharlah (sa petite soeur qu'il n'a pas revu depuis leurs placements en famille d'accueil), les parents adoptifs de Sharlah, ceux de Telly, etc. C'est bien écrit et l'intrigue révèle des rebondissements réguliers, on ne s'ennuie jamais, même si les personnages (bons ou mauvais) sont suffisamment "marqués" pour qu'on les range dès le départ dans le bon "camp". Une lecture parfaite pour se détendre ;-)

vroules

Le 29/01/2020

Premier livre que je lis de cette auteure. Petite déception.... Même si l'intrigue est plutôt bien ficelée, j'ai trouvé certaines longueurs en milieu de roman. J'ai trouvé que tout ça manquait de rythme.... Cependant, c'est une lecture qui reste plaisante.

LeMondeDeMarie

Le 18/12/2019

Une lecture qui nous embarque dès son prologue et où le suspense sera tenace jusqu’à la toute fin du récit. On est dans le flou et en même temps on ne peut s’empêcher d’émettre des hypothèses. Un simple mot dans une phrase ou la manière dont une chose est dite nous pousse à l’interrogation. On sent que les faits ne sont pas ceux qu’ils semblent être, que l’auteure manie son intrigue à merveille pour nous surprendre. Les chapitres avec une alternance des protagonistes. Chose que j’affectionne tout particulièrement pour bien suivre les différents aspects de l’intrigue. Des personnages très attachants qui se révéleront parfois bien plus fort qu’il n’y paraît. Des mots forts qui nous expliquent le ressenti d’enfants placés. Les difficultés d’adaptation aussi bien pour la famille d’accueil que l’enfant. Surtout pour des enfants au passif aussi difficile que Telly et Sharlah. Mais cette histoire c’est aussi l’amour et le soutient d’une famille de coeur. De nouveaux parents prêts à tout pour aider l’enfant qu’ils ont accueilli. C’est dur sur certains passages mais également très beau sur d’autres. Une intrigue très bien construite où le suspense est à son comble. Mais aussi, la vie même des personnages qui entraine le lecteur et lui fait ressentir une profonde empathie. On vit les faits avec eux et on a du mal à les quitter à la fin. Une excellente lecture.