Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Deux petites filles en bleu

de Mary Higgins Clark , date de sortie le 03 janvier 2008
Deux petites filles en bleu

Goûter d'anniversaire chez les Frawley : on fête les trois ans des jumelles, Kelly et Kathy. Mais, le soir même, de retour d'un dîner, les parents sont accue... Lire la suite

Livraison estimée le mercredi 19 août 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Deux petites filles en bleu

Goûter d'anniversaire chez les Frawley : on fête les trois ans des jumelles, Kelly et Kathy. Mais, le soir même, de retour d'un dîner, les parents sont accueillis par la police : les petites ont été kidnappées. Après avoir rassemblé les huit millions de dollars de la rançon, Steve et Margaret entrent en contact avec le ravisseur. Le jour de l'échange, cependant, seule Kelly est là. Qu'est-il advenu de Kathy ? Alors que tout espoir semble perdu, Kelly affirme que sa soeur est bien vivante, comme si les enfants communiquaient par télépathie... Jamais, depuis Un cri dans la nuit, Mary Higgins Clark n'avait plongé le lecteur dans un tel cauchemar : celui des rapts d'enfants.

Caractéristiques

Titre Deux petites filles en bleu
Traducteur Anne Damour
Date de parution 03 janvier 2008
Nombre de pages 381 pages
Dimensions 18,00 cm x 11,00 cm
Poids 200 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-253-11891-6 - 9782253118916

3,5/5

Phoenicia

Le 14/04/2018

Lu d'une traite! Mary Higgins Clark a le don de nous faire haleter, de nous faire tourner à un rythme effréné les pages de ses romans afin de savoir la suite, la fin. Les courts chapitres s'enchaînent, mettant en place l'histoire d'un kidnapping de jumelles qui virent au drame lorsque l'une d'entre elles, très malade, n'est pas rendue après la rançon. Tout est là pour nous faire compatir. L'auteure comme souvent alterne les narrations. La plupart des criminels sont clairement identifiés dès le début "sauf le grand méchant". Ainsi deux intrigues sont à suivre en parallèle : que va-t-il arriver à la pauvre Kathy et vont-ils la retrouver? Qui est le fameux Joueur de flûte et quel est son mobile? Mary Higgins Clark met rapidement quatre suspects en ligne de mire afin de perdre plus volontiers le lecteurs en conjecture. Enfin, son récit donne une grande part à la communication gémellaire. Pour ma part, j'aime bien le fantastique donc cela ne m'a pas dérangé mais il est vrai que j'ai du mal à imaginer une télépathie si prononcée entre jumeaux. Ce livre a été pioché par Tinaju dans le cadre de Pioche dans ma PAL avril 2018. Merci de m'avoir permis de passer un aussi bon moment.

argali

Le 16/05/2015

Après avoir découvert Mary Higgins Clark dans les années 80 avec les très bons « La maison du guet », « La nuit du renard » et « Nous n’irons plus au bois », je l’ai un peu délaissée. J’avais l’impression que les romans suivants se ressemblaient tous et qu’elle avait trouvé un filon qu’elle épuisait d’année en année. Une tentative décevante il y a deux ans a confirmé cela. Si j’ai replongé dans ce roman c’est parce qu’il a été choisi par mon club de lecture. Ecrit en 2006, il fait partie des bons Mary Higgins Clark. Comme dans « Nous n’irons plus au bois » ou « La maison du guet », on retrouve le thème du kidnapping d’enfants. Dès le départ, les suspects sont nombreux. Voisins, parents, collègues... beaucoup de personnes (un peu trop à mon avis) auraient pu être le chef des ravisseurs. L’enquête va chercher à les éliminer de la liste les uns après les autres. On passe un très bon moment à lire ce suspens bien ficelé. L’auteure sait créer une ambiance et tenir le lecteur en haleine. En tant que maman, on ne peut que se mettre à la place de Margaret qui attend, angoissée, des nouvelles de ses jumelles. Bien sûr, cela reste un récit américain avec les clichés habituels, mais l’intrigue tient la route. J’ai apprécié l’approche psychologique de la relation gémellaire et sa complexité. Surprenants -comme la télépathie entre jumeaux- ils restent encore un mystère pour la plupart. Mais beaucoup de faits relatés dans ce roman à ce sujet sont exacts. J’en ai moi-même été témoin dans ma famille. Malgré l’un ou l’autre détail améliorable à mes yeux, j’ai apprécié ce récit. Certes, il n’est pas à la hauteur des tout premiers mais il vaut la peine d’être découvert.