Prêt à feuilleter

Bleu sang

de Viviane Moore , date de sortie le 02 avril 1997
Bleu sang

En 1134, un incendie a ravagé la bonne ville de Chartres. Les auteurs - ou les causes du désastre - n'ont jamais été découverts. Mais dix ans plus tard, Galeran de Lesneven, jeu... Lire la suite

Indisponible

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Bleu sang

En 1134, un incendie a ravagé la bonne ville de Chartres. Les auteurs - ou les causes du désastre - n'ont jamais été découverts. Mais dix ans plus tard, Galeran de Lesneven, jeune chevalier breton et fin lettré, soupçonne le criminel de hanter toujours les lieux du sinistre. Alors que des centaines d'ouvriers édifient la grande cathédrale à la gloire de Dieu, Galeran fait connaissance avec l'enfer dans les bas-fonds de la ville, où écorcheurs, prostituées et assassins se livrent une bataille sans merci.

Cette série, qui compte parmi les plus célèbres de la collection Labyrinthes, nous invite à traverser le XIIe siècle aux côtés du valeureux chevalier Galeran de Lesneven. Dans ce troisième volet, on retrouve l'aventure et le suspense et une description éblouissante de l'âge d'or des bâtisseurs de cathédrales.

Caractéristiques

Titre Bleu sang
Auteur Viviane Moore
Collection Labyrinthes
Editeur Ed. du Masque
Date de parution 02 avril 1997
Nombre de pages 287 pages
Dimensions 18,00 cm x 11,00 cm
Poids 168 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-7024-9546-9 - 9782702495469

4,7/5

Syl

Le 09/02/2013

Meurtre. Première page, un homme se fait assassiner. C’est la nuit, une patrouille de soldats martèle les pavés des rues ; elle passe, elle frôle les meurtriers mais reste aveugle. Nous sommes en 1144, le chevalier Galeran de Lesneven se rend dans la ville de Chartres. Thibaud IV, comte de Blois, le demande. Y aurait-il un mystère à résoudre ? Dans cette ville, une cathédrale se dresse, éclaboussée de sueur et de sang. Défigurée, pratiquement détruite 10 ans plus tôt par un incendie, elle se relève à la force des hommes. Des maîtres, des ouvriers, se donnent à elle pour la gloire de Dieu et de leur Art. Galeran espère voir son ami Audouard, un maître verrier qui participe à la conception des vitraux. Il sera hébergé chez lui. Et débute l’histoire… Un accident, des meurtres, des secrets bien ficelés, des ombres du passé qui viennent hanter le chantier et parcourent les moindres recoins de la ville. Une silhouette perchée sur un échafaudage, telle une gargouille à la face grotesque, surveille les gestes des pauvres gens. La vie est rude, elle est sans complaisance pour ceux qui n’ont rien et la beauté parfois fait peur. Galeran va mener l’enquête et à plusieurs reprises, son coeur va chavirer. . J’ai aimé ce ténébreux chevalier ; sa force, sa sagacité, son intelligence, son humanité, sa faiblesse parfois. La trame de l’histoire est agilement tissée, le moyen-âge bien figuré et l’énigme funeste nous mène vers des interrogations : Le mal a-t-il des excuses ? Peut-on s’apitoyer sur cet amour maudit ? La cruauté est-elle lovée pernicieusement en chacun de nous ? C’était mon premier livre avec Galeran de Lesneven et Quolibet le bien nommé ; un homme, un cheval. Mais certainement pas le dernier ! (Bougre, c’est qu’il est bel homme !) Avant de terminer mon billet, je vous lis cette phrase : « A cent cinquante pieds du sol, c’est plus proche de l’Enfer que du Paradis. »

Grifferouge

Le 04/02/2013

Première immersion de le monde de Galeran de Lesneven, chevalier breton du XIIe siècle, personnage crée par Viviane Moore. Il rejoint à Chartres, ville alors en pleine effervescence grâce à la construction de la cathédrale Notre-Dame, un ami maître verrier. Pendant son séjours, des meurtres sont commis aussi bien dans les murs de la cathédrale que dans les ruelles sombres et sinueuses de la cité, aussi décide-t-il de mener l'enquête. Celle-ci va se révéler éprouvante pour le chevalier qui sera pris entre deux feux, pris entre la raison et le coeur. En bref une lecture bien agréable de l'une des aventures du chevalier Galeran. J'espère que cette première impression se confirmera par la lecture de la suite: Rouge Sombre et autres récits de Viviane Moore mettant en scène De Lesneven.

brigittelascombe

Le 28/04/2012

Suite à La couleur de l'archange, nous retrouvons, dans Bleu sang, le chevalier de Lesvenan, enquêteur breton "épris de liberté" qui va s'enquérir d'accidents suspects sur le chantier de la cathédrale de Chartres. Viviane Moore (journaliste et romancière) campe ce policier moyenâgeux dans cette ville en pleine reconstruction suite à l'incendie de sa cathédrale. Viviane Moore sait créer l'atmosphère du temps jadis en disséminant de ci de là des mots colorés( enfançon, épée d'estoc, pérégrins..), en joignant une carte des lieux, des recettes d'antan. Son écriture imagée engendre l'angoisse ambiante (ex: en ce mois de mai 1145, la lune était rousse comme une renarde") qui monte crescendo. Richement documenté, c'est sur fond historique, entre le bien et le mal que ce roman oscille à nouveau. Deux couples: un cruellement passionné et l'autre cruel et tout autant passionné.Entre une femme médecin "au beau visage pâle", un bâtisseur,un verrier au "bleu surnaturel",un maître d'oeuvre,une femme voilée,un aubergiste amoureux,une servante peureuse,un joailler assassiné; l'auteur nous signale que l'image est parfois trompeuse!