Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Une saison au bord de l'eau

de Jenny Colgan , date de sortie le 06 juin 2019
Une saison au bord de l'eau

La jeune Flora MacKenzie travaille à Londres dans un cabinet d'avocats. Jamais elle n'avait imaginé que son emploi la conduirait à retourner sur son île natale... Lire la suite

Livraison estimée le jeudi 10 décembre 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Une saison au bord de l'eau

La jeune Flora MacKenzie travaille à Londres dans un cabinet d'avocats. Jamais elle n'avait imaginé que son emploi la conduirait à retourner sur son île natale, au nord de l'Ecosse. Une île qu'elle a brutalement quittée après la mort de sa mère, quelques années plus tôt.

La jeune femme sent très vite qu'elle n'y est pas la bienvenue. La plupart des habitants du village considèrent cette « Fille de la ville » comme une étrangère, et les non-dits de l'histoire familiale compliquent les relations avec son père et ses frères. Jusqu'au jour où Flora tombe par hasard sur le vieux cahier de pâtisserie de sa mère. Et si elle avait trouvé la recette pour se réconcilier avec ceux qui l'entourent ?

Caractéristiques

Titre Une saison au bord de l'eau
Auteur Jenny Colgan
Traducteur Laure Motet
Collection Pocket. Best
Editeur Pocket
Date de parution 06 juin 2019
Nombre de pages 475 pages
Dimensions 18,00 cm x 11,00 cm
Poids 245 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-266-29156-9 - 9782266291569

4,6/5

Jenny Colgan c'est La petite boulangerie du bout du monde. C'est aussi Toute résistance serait futile. Deux univers bien différents. Avec ce nouveau roman, Une saison au bord de l'eau, on retrouve avec bonheur la fraîcheur d'une île reculée et on se replonge avec délice dans cette nature sauvage et abrupte qui, à elle seule, devient le personnage principal de l'histoire. Bien que sise sur une île écossaise, l'histoire semble se recouper avec celle de La petite boulangerie, histoire poétique vers qui va nettement ma préférence. Les personnages, toujours hauts en couleurs, sont dépeints d'une telle façon, tantôt caricaturale et humoristique, tantôt douce et nostalgique, qu'on les imagine sans peine évoluer sous nos yeux, comme au cinéma. Vous l'aurez compris, Jenny Colgan n'a pas son pareil pour faire évoluer ses personnages dans une ambiance pétillante et tous les ingrédients sont réunis pour que le lecteur passe un véritable moment de détente : une île perdue à la nature hostile, des insulaires au caractère bien trempé, l'amour au détour d'un rocher et une héroïne insatisfaite et qui, grâce à un coup de pouce du destin, reprend les rênes de sa vie. Ici encore, la gastronomie joue un rôle essentiel, celui d'apaiser les tensions et de réchauffer les cœurs. Et alors que dehors la tempête fait rage, quoi de mieux que se retrouver dans une cuisine surchauffée avec des scones, des cakes, des tourtes à la viande, du pain, du beurre fermier et de la confiture maison? Avec Une saison au bord de l'eau, il ne faut surtout pas s'attendre à un livre profond, qui demande une réflexion intense. Non, ce livre est tout l'inverse. Il ne fait qu'effleurer les tensions familiales, les recherches identitaires et il m'est souvent arrivé de rester sur ma faim… En le refermant, j'ai d'ailleurs eu ce vague sentiment d'avoir lu un ersatz de La Petite boulangerie du bout du monde. Mais soyons magnanime et sincère. Ce roman a cependant le mérite de nous accueillir les bras ouverts, de nous envelopper dans un univers chaleureux et de nous bercer avec bienveillance au gré des tergiversations de ses personnages. Et quand bien même l'intrigue est ô combien prévisible, le lecteur pourrait se surprendre à attendre le tome 2. Alors, en cette belle saison automnale, pourquoi ne pas vous accorder une petite pause, sans en attendre plus?

jeunejane

Le 05/08/2019

Flora MacKenzie , juriste, travaille dans un cabinet d'avocats londoniens. Elle a quitté son île au-delà d'Aberdeen après la mort de sa mère. Hélas, son père et ses frères sont restés seuls et bien incapables d'assumer leur vie quotidienne. Un milliardaire américain, Colton Rodgers a racheté une grande partie de l'île et ne veut pas qu'un parc éolien s'y installe. Il a entendu qu'une juriste originaire de l'île travaille dans le cabinet de Joël , l'élégant patron de Flora dont elle est amoureuse en secret. Elle a le béguin pour lui, elle a un crush : terme fort employé ces derniers temps dans la jeune génération. Une leçon donnée par ma petite-fille de 10 ans à son grand-père l'autre jour. Joël, le patron et Colton vont donner une mission à Flora, retourner sur l'île de Mure, inventée pour les besoins de l'imagination de l'auteure afin de convaincre les habitants de se liguer contre le parc d'éoliennes également. Ce ne sera pas chose facile car les iliens ne connaissent pas ce milliardaire qui ne les associe en rien à ses projets. Flora va d'abord renouer avec sa famille, les découvrir et Jenny Colgan oblige, elle retrouve un carnet de recettes de sa mère et va se mettre aux fourneaux. Dans son premier livre et dans celui-ci, cela a été contagieux, il a fallu que je cuisine plus que d'habitude également. Flora vit à fond ces mois au contact de l'île, de ses habitants, de son patron venu pour les besoins de la réussite du contrat. Le choc va être total entre cette vie en plein air et la vie chahutée et polluée de Londres. Un très beau roman différent de la série de " La petite boulangerie" dont j'avais apprécié le premier seulement. Dans celui-ci, on retrouve la plume et la personnalité de Jenny Colgan. La plus grande qualité du roman, c'est qu'on ne se rend absolument pas compte qu'il s'agit d'une traduction : très bien écrit et bien traduit par Laure Motet. Un régal, vraiment !

Nanali

Le 04/11/2018

Gros coup de coeur pour ce livre étiqueté feel good mais qui, selon moi, est bien plus que ça. En effet, je trouve souvent que les livres feel good sont trop courts et que du coup ils peuvent rester un peu superficiels, alors qu'ici Jenny Colgan prend le temps d'approfondir et on peut vraiment découvrir les personnages. Enfin les descriptions de paysages et de modes de vie donnent très envie de partir à l'aventure vers ces îles nordiques.

iris29

Le 31/08/2018

Les romans de Jenny Colgan se suivent et se ressemblent un peu… Il y a toujours une héroïne qui change (plus ou moins) de vie et qui va se retrouver à cuisiner dans un endroit isolé battu par les vents ," La possibilité d'une île"... Flora Mackenzie est assistante juridique à Londres, et elle en pince sévèrement pour son patron ( lequel ne la calcule même pas ) . Un jour elle est appelée dans son bureau, un client très important souhaiterait qu'elle joue les RP . Il vient de restaurer une immense maison sur une île paumée écossaise, où tous les habitants lui sont hostiles , de futures éoliennes menacent sa nouvelle vue sur mer si chèrement acquise … . Flora vient de cette île paumée, et n'a pas du tout l'intention d'y remettre les pieds mais… c'est vraiment un client très important pour le cabinet. On peut faire confiance à Jenny Colgan pour rendre attractif un simple scénario de départ. Ses romans sont frais , joyeux, réconfortant. La nature est très présente, et ça a été un vrai plaisir de découvrir cette île de Mure qu'elle a totalement inventée … Plages, pluie, vent, animaux, étendues vertes et bleues, cette auteure ne milite pas pour la vie citadine… Et quand Flora découvre le carnet de cuisine de sa mère, c'est une pause gourmande à laquelle elle nous invite …. Oui, les romans de jenny Colgan se suivent et se ressemblent , une recette qui fonctionne bien … Romantisme dépaysement gourmandise. Une petite pause de douceur ( ça fait du bien de temps en temps ) , dans un monde de brutes...

LadyRomance

Le 04/08/2018

Une saison au bord de l'eau est une romance feel good fort agréable et sympathique à lire, particulièrement en été d'ailleurs (mais pas que ), puisqu'elle se déroule lors de cette saison, à Mure, une île au nord de l'Ecosse imaginée par l'autrice. Il raconte l'histoire de Flora MacKenzie, 26 ans, qui revient sur l'île où elle a grandi dans la ferme familiale depuis des générations. Flora a fui à Londres après la mort de sa mère ayant causée une immense douleur et des plaies restées ouvertes chez une fratrie de jeunes adultes et un père choqué. Travailler à Londres s'est présenté à Flora comme le moyen d'ignorer son chagrin et de se sentir quelqu'un d'autre. Et elle vit dans l'espoir qu'il se passera un jour quelque chose avec son patron dont elle est folle amoureuse, un jeune avocat pourtant odieux. Assistante juridique, elle n'a aucune envie de retourner après trois ans sur l'île dans laquelle elle se sent minable. Mais elle est la mieux placée pour s'occuper là-bas d'une affaire pour un riche client qui ne veut pas d'un projet d'éoliennes qui viendrait enlaidir le territoire sur lequel il compte ouvrir un magnifique parc hôtelier. Retrouvant sa famille morose et en difficulté financière, des habitants qui la boudent pour son attitude choquante lors de son départ précipité de l'île, Flora va trouver dans un livre de recettes de cuisine ayant appartenu à sa mère un nouvel espoir qui pourrait bien lui apporter un nouvel éclairage sur sa vision des choses. Jenny Colgan est une autrice dont j'adore lire les romans, vous le savez maintenant. Et avec celui-ci, j'ai encore passé un super bon moment. Car même si certains thèmes sont difficiles, ils sont toujours traités avec beaucoup de bonne humeur et une ambiance générale pétillante. Une saison au bord de l'eau est une comédie romantique rafraichissante et dépaysante fort divertissante. C'est le genre de roman feel good à mettre dans son sac l'été pour passer un moment très agréable au bord de l'eau ou à l'ombre d'un arbre que l'on soit en vacances ou pas.