Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Spring girls

de Anna Todd , date de sortie le 03 avril 2019
Spring girls

Les quatre filles de l'officier Spring, parti en mission en Irak, vivent avec leur mère sur la base militaire de Fort Cyprus, près de la Nouvelle-Orléans.

Durant les... Lire la suite

En stock en ligne

Livraison estimée le jeudi 13 août 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Spring girls

Les quatre filles de l'officier Spring, parti en mission en Irak, vivent avec leur mère sur la base militaire de Fort Cyprus, près de la Nouvelle-Orléans.

Durant les vacances de Noël, Meg, l'aînée, qui espère la demande en mariage de son petit ami, est perturbée par le retour d'un ancien amoureux. Sa cadette, Jo, dix-sept ans, ambitieuse et révoltée, se découvre de nombreuses affinités avec le nouveau voisin, Laurie. Amy, la plus jeune, peste contre leurs problèmes d'argent et l'absence de cadeaux sous le sapin tandis que Beth, calme et discrète, fait de son mieux pour seconder sa mère à la maison.

Premiers émois amoureux, amitiés trahies, difficultés financières... Anna Todd revisite Les Quatre Filles du docteur March et rend hommage à l'oeuvre de Louisa May Alcott en l'adaptant aux questionnements et aux moeurs du XXIe siècle.

Caractéristiques

Titre Spring girls
Auteur Anna Todd
Traducteur Claire Sarradel
Collection Le Livre de poche
Date de parution 03 avril 2019
Nombre de pages 499 pages
Dimensions 18,00 cm x 11,00 cm
Poids 268 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-253-06958-4 - 9782253069584

2,8/5

Simpleasbooks

Le 03/01/2019

J’ai été surprise par ma lecture, et pour tout dire, plutôt déçue. Je ne m’attendais pas à ça… J’avais apprécié la saga culte d’Anna Todd : After, je m’attendais donc à retrouver une histoire, différente certes, mais dans la même veine. Alors que pas du tout ! Pour moi il y a un problème de genre avec ce roman, je ne l’aurais pas classé en New Romance. Je comprends que le public de l’autrice est certainement attaché à cette collection, mais à mon avis Spring Girls ne devrait pas en faire partie. Quand un livre est dans cette collection, on sait généralement plus ou moins à quoi s’attendre quant à l’histoire (par exemple, After pour moi respecte parfaitement ces codes), or là, je ne comprend pas sa classification. Effectivement il y a des histoires d’amour, mais dont celle d’une adolescente. Une seule scène mise à part, ça aurait pu être du Young Adult. C’est principalement de là que vient ma déception, je pensais lire une romance alors qu’en fait c’est un roman avec une forte dimension familiale qui comporte un peu de romance. Les personnages m’ont plu et je me suis attachée à eux. Les liens dans la fratrie sont bien développés. J’ai aimé voir leurs relations et les histoires d’amour. Le côté famille militaire est très bien exploité et je l’ai trouvé réaliste. Dans l’ensemble, j’ai tout de même apprécié l’histoire de cette famille, même si je n’ai pas retrouvé le côté additif de la plume d’Anna Todd, que j’attendais. J’ai trouvé, surtout au début, le rythme trop lent et le style trop narratif. Au final, l’histoire s’est arrêtée peu après que j’ai vraiment accroché… J’aimerais une suite maintenant que je connais bien les personnages et que je m’intéresse vraiment à leurs histoires… N’ayant pas lu le livre original Les quatre filles du docteur March de Louisa May Alcott, je ne peux pas parler du côté réécriture. J’ai cependant vu plusieurs critiques qui disaient que ça collait plutôt bien (au niveau de la personnalité des sœurs notamment je crois), mais si ce point vous intéresse je vous conseille d’aller lire d’autres chroniques qui pourront vous éclairer. J’aurais peut-être plus aimé ma lecture si j’avais profité de la réécriture en elle-même… Un bon roman familial, mais ce n’est pas ce que j’attendais…

Bellone27

Le 16/07/2018

Pourquoi ? Pourquoi réécrire un classique pour, au final, tout dénaturer ? Je suis déçue et en colère ! Je suis déçue car rien ne me rappelle les personnages du livre de Louisa May Alcott si ce n'est quelques noms et prénoms, rien ne m’évoque l’atmosphère du livre original même s'il est évident que plus de 100 ans séparent les deux versions et que les préoccupations des héros d’antan sont bien différentes de celles des personnages actuels. Pourtant, l’idée d'une version moderne m'a tout de suite séduite. J’avais hâte de commencer ce livre et d'y retrouver la famille March plongée dans le 21ème siècle. Je n’avais aucun a priori même si j'ai eu un peu de mal dans les premiers paragraphes a oublier les longues robes, les chapeaux fleuris et les gants en dentelle ! J'ai lu les deux livres originaux – les quatre filles du docteur March et les filles du docteur March se marient – lorsque j’étais jeune si bien que je pouvais sans problème m’identifier à l'une ou l’autre des demoiselles. Aujourd’hui, j'ai l’âge de la mère de famille ! Mais comment m’identifier à une femme dépassée par les événements, ne trouvant refuge que dans l'alcool, toujours fatiguée et déconnectée de sa vie de famille ? D’ailleurs, à celles qui ont vu les différentes versions cinématographiques de la famille March, il faut savoir que Beth survit à sa maladie dans le premier tome mais, affaiblie, elle finie par mourir dans le second d’où des scenarii différents en fonction des versions. Les quatre sœurs ne ressemblent plus du tout aux jeunes filles March, à l’exception peut-être de Beth avec son caractère timide et sa phobie scolaire. Mais, pour faire bonne mesure, Anna Todd, a changé son prénom puisque pour elle, Beth et le diminutif de Bethany et non plus d'Elisabeth. Pourquoi ? Que dire des autres ? Les deux aînées sont obnubilées par les garçons, la petite Amy est détestable au possible, tante March, personnage important de l'œuvre originale a disparu, John Brooke pour Todd est un garçon effacé et sans intérêt alors qu'il est plein de qualités chez Alcott et qu'il épousera Meg. Pour Louisa May Alcott, ces romans étaient autobiographiques et Jo c’était elle ! Une jeune fille pauvre qui devait travailler pour aider sa famille et qui a trouvé sa voie dans l’écriture. Elle se retournerait dans sa tombe si elle se découvrait comme la voit Anna Todd... Et que dire de la construction du livre… on apprend que le père a été blessé mais il faut attendre trois chapitres avant de découvrir ce qu'il arrive ensuite. Et en fait, quand on revient sur l’histoire du père, on a fait un saut de plusieurs semaines. Pourquoi ? Idem avec la péripétie de l’ordinateur cassé. Il faut attendre plusieurs chapitres pour revenir sur cette histoire. Résultat, c'est alambiqué, difficile à lire et, pour tout dire, pénible. Et que dire des incohérences ? Dans le roman original, la petite Amy brule le manuscrit de Jo suite à une dispute. Pour faire le pendant, Amy, chez Anna Todd, casse l’ordinateur portable de Jo. C'est le seul de la maisonnée et celle qui passe 90% de son temps dessus, c'est….Amy ! Logique non ? Toutes les scènes d’émotion dans les quatre filles du docteur March sont absentes de cette nouvelle version. Le piano du vieux monsieur Laurence arrive on ne sait comment chez les Sprint, le retour du père, si émouvant chez Alcott, est expédié entre deux chapitres chez Todd. La maladie de Beth, l'accident d'Amy quand elle manque de se noyer dans la rivière gelée, rien chez Todd. La seule émotion que j'ai eue c'est d'avoir été choquée par le vocabulaire et la vulgarité dans la bouche des ses héroïnes. Bref, si Anna Todd voulait booster ses ventes en faisant croire à une adaptation des quatre filles du docteur March, elle a réussi son coup. Si elle avait nommé autrement ses personnages et présenté son livre comme un roman sur les difficultés à vivre dans le milieu de l’armée américaine et celles liées au harcèlement scolaire, c'eut été plus honnête. J’ajouterai que la fin est bâclée, aucune indication sur le devenir des personnages, rien. Cela me fait dire qu'Anna Todd fera comme Louise May Alcott : un deuxième opus. C'est toujours bon pour sa tirelire !

iris29

Le 20/04/2018

Ce roman est une réécriture assez fidèle et ingénieuse du célébrissime roman "Les quatre filles du Docteur March ", paru en 1868... En 2018 , les quatre soeurs Spring habitent sur une base militaire, leur père officier fait la guerre en Irak . L'ainée à 19 ans rêve de mariage et d'enfants , Jo veut devenir journaliste et partir à New-York, Beth est scolarisée à la maison qu'elle fait pratiquement tourner à elle toute seule . Dans ce roman , la mère est un peu "absente", quand à la plus jeune, Amy , à 12 ans, elle veut juste grandir. Dans la version initiale, les filles prenaient la parole à tour de rôle mais je ne me souvenais que de Joe , le "garçon manqué" et Amy la petite soeur craquante. Dans cette version celles qui me semblent dominer , c'est l'ainée Meg et Joe qui se lie avec le voisin. Les autres histoires m'ont parues insignifiantes. je crois que la fin a changé... Ce que je retiens de cette version, c'est la critique au vitriol (gentil!) des conditions de vie des soldats américains, qui ne gagnent pas assez et sont endettés dés le 5 du mois (alors qu'ils risquent leur vie ...). Dans cette histoire les filles n'ont pas de cadeaux de Noël...Elles font attention à tout et les deux ainées ont des jobs ... Lorsque un militaire décède, sa famille doit dégager de la maison prêtée ou louée par l'armée , fissa , fissa... C'est ce qui m'a plu dans cette histoire , car les péripéties des soeurs Springer ne sont plus de mon âge et ne m'ont pas fait beaucoup d'effet.. Certes , Anna Todd brasse des sujets importants ( comme le harcèlement au lycée ) mais ils sont mieux traités dans d'autres romans . Ici, la contrainte de coller au scénario des "Quatre filles...", a je pense, un peu paralysé l'auteur. Elle s'en sors bien . Elle a respecté son modèle au niveau de la trame , du scénario. Je suis plus dubitative sur le style.. le roman initial datant de 1868, j'aurai aimé que l'écriture suive... Et le style d'Anna Todd est un peu plat, manque un peu de panache ... La réécriture c'est un jeu, une petite blagounette entre lecteurs et auteurs , est ce nécessaire sur le plan artistique, je vous laisse juge.

MelieGrey

Le 29/01/2018

J'ai décidé d'acheter ce roman sur les recommandations de Elsa du blog FiftyShadesDarker, qui l'avait beaucoup aimé. Et je n'ai pas été déçue, mais si je ressors un peu frustrée de ma lecture, mais je vous explique ça tout de suite. L'histoire déjà, est celle d'une famille de quatre filles dont le père est militaire et déployé à l'étranger un an sur deux. On apprend donc à connaitre Meg, Jo, Beth et Amy ainsi que leur mère dans une situation qui est loin d'être évidente. Vivre sur une base armée est loin d'être évident surtout que la famille connait aussi quelques difficultés financières. Et pourtant, c'est une famille qui semble très proche, très soudée, même si les filles sont toutes différentes les unes des autres et qu'il y a parfois quelques disputes. On les découvre pendant Noël, alors qu'elles attendent impatiemment le retour de leur père dans quelques semaines/mois, et on va les suivre pendant quelques mois. L'auteur nous donne trois points de vues mais elle les met en place de façon progressive. Je trouve que c'est vraiment bien amené parce que je ne me suis jamais perdue sur les personnages alors que si tous les points de vues avaient été mis en même temps, je pense que j'aurais eu un peu de mal. On a donc Meg, l'aînée de la famille. Elle a 19 ans et sort avec un garçon qui est dans une école militaire. Elle rêve qu'il la demande en mariage et de partir vivre avec lui sur la base de son premier poste pour fonder une famille. Elle est aussi très attentive à son physique, ne sort jamais sans maquillage. C'est typiquement le genre de personnage que je pourrais détester ^^ Et en même temps, dans sa famille comme elle se comporte je l'ai vraiment apprécié parce qu'elle est gentille dans le fond. (Et puis, j'ai une soeur comme elle, sur le côté maquillage/fringues donc ça aide à la compréhension aussi ^^). Pour elle, tout va basculer quand son plus ou moins ex refait surface et vient bousculer ses certitudes. J'ai vraiment apprécié l'évolution du personnage tout au fil du roman. Jo ensuite, qui est totalement indépendante, dit ce qu'elle pense tout haut sans se soucier du reste. Autant dire que cela lui cause parfois des ennuis. Elle veut devenir journaliste et pense n'avoir besoin de personne. Et pourtant, elle va rencontrer Laurie et il va faire changer ses perspectives. Jo est peut être le personnage que j'ai le plus apprécié, elle est indépendante, fait sa vie dans son coin et se dispute régulièrement avec ses soeurs. Et pourtant, elle est prête à se battre pour sa famille aussi. Beth est beaucoup plus calme que ses deux aînées. Elle reste à la maison, scolarisée chez elle à cause de soucis au lycée. Elle aide beaucoup et prend parfois la place de sa mère qui perd pied dans sa vie de femme de militaire. Beth fait en quelque sorte la médiatrice entre ses soeurs et tente toujours de les protéger contre elles mêmes. Elle est douce et tellement gentille que je l'ai trouvé adorable. Amy, dont on n'a pas le point de vue, a 12 ans. Et elle voudrait déjà être comme Meg. Elle m'a vraiment agacée comme seule peut le faire une ado de 12 ans qui croit déjà avoir tout vu de la vie et en savoir plus que les autres. Pour autant, en sortant de ma lecture, c'est quelque peu difficile de lui en vouloir, elle tente de trouver sa place dans une famille nombreuse et de surmonter le fait que son père est en permanence absent... Ma frustration principale vient de la fin. J'ai adoré découvrir les personnages et lire ces quelques mots de leur vie, les voir affronter des épreuves terribles. Mais j'aurais tellement voulu en savoir plus sur les filles et comment les choses allaient tourner pour elles. Du coup en tournant la dernière page je me suis dis : oh non, pas déjà ! Et cela provient aussi essentiellement du fait que j'ai été totalement accro à cette histoire. Je me suis attachée à chaque personnage et j'aurais tellement voulu continuer et pouvoir lire plus de choses sur eux. L'écriture m'a rendu totalement accro, c'est un style vraiment addictif. Et comme je l'ai déjà dis, les multiples points de vues sont très bien gérer ce qui permet de ne pas se perdre du tout, même s'il m'a fallu quelques chapitres pour retenir l'âge de chacune des filles. En bref, c'est vraiment une très belle histoire qui met en scène une famille très attachante et qui donne envie d'en savoir plus sur eux.

MissCroqBook

Le 27/11/2017

Très grosse déception avec la lecture de ce livre. Avant de me lancer j’avais eu vent de quelques critiques négatives à son encontre mais voulais à tout prix me faire ma propre opinion. Voilà c’est fait. Et on ne peut pas dire qu’elle soit élogieuse. En l’absence de leur père, actuellement en mission en Irak, les quatre filles de l’officier Spring passent Noël avec leur mère. Un Noël un peu triste de par l’absence de leur père mais aussi à cause de difficultés financières qui viennent entacher la fête. Alors que Jo, la sœur cadette se lie d’amitié avec le nouveau voisin, l’ainée des filles Spring, Meg, attend impatiemment le retour de son petit ami et espère qu’il la demande en mariage. Mais le retour de son ancien amoureux va venir perturber la jeune fille et ses ambitions. Amy, le plus jeune des sœurs, se plaint de l’absence de cadeaux quand, Beth, la benjamine, fait tout son possible pour aider leur mère dans les tâches du quotidien. Les quatre sœurs sauront-elles faire face à cette période un peu compliquée ? Comment vont-elles réagir aux difficultés qu’elles ont devoir affronter, que ce soit des difficultés financières, des amours contrariées ou des amitiés trahies ? Qui n’a jamais entendu parler du livre Les Quatre filles du Dr March. Même sans avoir lu l’original (honte à moi), j’étais curieuse de découvrir cette version modernisée de ce célèbre roman. Malgré plusieurs critiques peu avenantes, je voulais me faire ma propre opinion. Après tout, je n’avais pas de point de comparaison, d’attente ou d’appréhension par rapport à ce livre, juste la curiosité de découvrir l’histoire sous un nouveau jour. Grand mal m’en a pris. Non seulement, je n’ai pas aimé ce roman mais en plus il m’a coupé toute envie de lire la version originale ou de me jeter sur le prochain livre de l’auteure. Plusieurs raisons à cela. Premièrement, une histoire plate, sans relief avec beaucoup trop de descriptions. L’auteure se perd dans des longueurs de texte qui nous font décrocher. Par exemple, l’une des sœurs Spring pose une question à une autre et il faut attendre trois voire quatre pages avant d’avoir la réponse. Entre temps, l’auteure divague sur des éléments sans rapport direct et franchement, on a le temps d’oublier l’objet de la question quand enfin arrive la réponse. En tout cas ce fut mon cas. Obligée de remonter en arrière pour me souvenir. Donc niveau fluidité et accroche du lecteur c’est pas top et même un gros flop. Ensuite, bien que l’histoire soit censée se dérouler à notre époque, impossible pour moi de m’y identifier. Malgré les nombreux rappels autour de la modernité (internet, films cultes, chanteurs célèbres…), je gardais en tête la période originale de l’histoire. J’imaginais chaque personnage comme dans Louisa May Alcott les avait conçu. Un décalage qui a aussi largement contribué à pénibiliser ma lecture. En plus de ce décalage, j’ai trouvé que le scénario manquait d’équilibre. Certains aspects de l’histoire font l’objet de plusieurs chapitres et se perdent dans des longueurs inutiles alors que d’autres sont survolés ou simplement mis de côté. Je n’ai pas toujours réussi à bien comprendre la chronologie souhaitée par l’auteure. Et pour finir, trop de questions sans réponse, une fin presque bâclée ou en tout cas pas suffisamment approfondie. Niveau personnage, pas grand-chose à en dire si ce n’est qu’Anna Todd a conservé les principaux traits de caractère de chacune des sœurs. En revanche, le fait qu’elles appellent leur mère par son prénom m’a dérangé. Aucune des quatre sœurs ne m’a plus enthousiasmée ou conquise qu’une autre. J’avoue que parfois leurs attitudes m’a révolté. Comme je l’ai dit en préambule, je n’ai pas lu l’histoire originale et ne peut donc certifier si cette dernière est aussi fade que sa version moderne ou non. Mais j’ose espérer que face au succès qu’elle a rencontré depuis sa sortie, elle soit de bien meilleure qualité. Malheureusement, je ne pense pas trouver l’envie de le découvrir par moi-même tellement je suis dégoutée par cette version modernisée. Déjà déçue par les derniers livres écrits par Anna Todd (Landon et Before), je crois que je vais arrêter là les frais avec cette auteure. Mes dernières lectures ne m’ont procuré aucun plaisir, juste la sensation d’avoir perdu mon temps.