Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Nothing more

Volume 1, Landon
de Anna Todd , date de sortie le 31 mai 2017
Landon

Nothing more - Saison 1

New York. Landon est étudiant et travaille dans un café branché pendant son temps libre. Il est bien décidé à prendre son destin en main. Se... Lire la suite

En stock en ligne

Livraison estimée le lundi 10 août 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Landon

Nothing more - Saison 1

New York. Landon est étudiant et travaille dans un café branché pendant son temps libre. Il est bien décidé à prendre son destin en main. Seulement, le sentiment de solitude créé par l'absence de Dakota, son ex-petite amie, ne s'atténue pas. Et ce, malgré la présence indéfectible de sa coloc Tessa. Il fait la rencontre de Nora, une fille libérée et sensuelle avec qui il est prêt à entamer une relation, mais c'est face à son ex qu'il se retrouve lors du premier rendez-vous. Sa longue et belle histoire avec Dakota va-t-elle renaître ou est-ce la jalousie qui la fait revenir vers lui ? Landon est devant un dilemme : choisir entre son premier amour et l'aventure excitante de l'inconnu...

Caractéristiques

Titre Nothing more - Volume 1, Landon
Auteur Anna Todd
Traducteur Alexia Barat
Série Nothing more
Collection Le Livre de poche
Date de parution 31 mai 2017
Nombre de pages 342 pages
Dimensions 18,00 cm x 11,00 cm
Poids 195 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-253-06956-0 - 9782253069560

1,7/5

Choukette

Le 20/08/2016

Après avoir lu et adoré After (même si sur le fin j'étais un peu moins enthousiaste qu'au début), et en voyant qu'Anna Todd avait écrit un nouveau livre sur cet univers, j'ai évidemment souhaité tenter l'expérience. Je n'avais pas trouvé Landon particulièrement intéressant dans After mais je me suis dis qu'en plongeant dans son univers à lui, et en apprenant à mieux le connaître, il pourrait peut-être devenir un peu plus attirant. Et bien je me suis lourdement trompée... c'est une grosse déception. En fait, je pourrais aisément résumer ce livre en trois mots : ennuyeux à mourir ! Landon est un personnage qui n'a absolument aucun charisme et sa vie tourne autour de peu de choses : - se plaindre que son ex, Dakota, l'ait quitté il y a 6 mois et nous vanter son incroyable beauté ; - se plaindre que sa maman lui manque ; - être content de vivre avec sa meilleure amie, Tessa. Pourtant les dialogues entre les deux personnages sont aux abonnés absents ; - boire du café (beaucoup de café) ; - et adorer Harry Potter. D'ailleurs j'adore moi-même Harry Potter mais il faut avouer que parfois, trop de références tue les références, surtout quand elles sont mal placées dans le récit et/ou ne veulent rien dire. Un petit exemple ? => "[...] je vois Tessa agiter les mains dans tous les sens comme un hippogriffe." Alors je ne sais pas vous, mais moi je n'ai jamais vu un hippogriffe agiter les mains dans tous les sens. Mais bon, je ne suis qu'une Moldu après tout... Landon se répète énormément et nous rabâche ainsi à de multiples reprises que Tessa pleure toutes les nuits et qu'elle traverse une mauvaise période, que Dakota est magnifique (oui, encore), qu'il vaut mieux vivre à Brooklyn qu'à Manhattan, qu'il s'imaginait vivre autrement une fois à New-York etc etc... Il disserte sur la moindre petite chose et nous décrit absolument tout ce qui l'entoure et tout ce qu'il fait. Vous serez ainsi ravis d'apprendre, entre autres, que le taux de chômage à Saginaw (Michigan) a explosé, que l'ascenseur qui mène à son appartement ne peut contenir que deux personnes et un sac de courses, et que quasiment tous ses boxers sont troués (so sexy, right ?). Et pendant ce temps il s'est écoulé 150 pages et l'histoire n'a absolument pas avancé d'un pouce. En 150 pages Landon a pris deux douches, a fait deux joggings, a bu environ quinze cafés (est-ce qu'il arrive au moins à dormir la nuit ?). Ah et il a embrassé (ou du moins s'est laissé embrassé) par une fille. De quoi nous tenir en haleine n'est-ce pas ?! Quant à son caractère, Landon est complètement soumis et transparent, il ne dit jamais ce qu'il pense/ressent vraiment, il se laisse marcher dessus à longueur de temps par Dakota qui, à part le fait de passer son temps à se servir de Landon et à le mener par le bout du nez, ne sert pas à grand chose. Elle est arrogante, manipulatrice et absolument pas sympathique. Nora, quant à elle, a l'air un peu plus intéressante mais encore aurait-il fallu creuser un peu plus (ou beaucoup plus) le personnage pour qu'on puisse s'en rendre compte. De plus, le récit est bourré de contradictions. Par exemple, à un moment Landon nous dit que Dakota lui a envoyé deux sms la veille et un le matin-même. Puis quelques lignes plu bas, il nous dit "je n'ai plus de nouvelles de Dakota depuis hier après-midi." Ah bon, et le texto de ce matin alors ? Et il y a aussi ce passage où Landon nous dit "[...] je l'attrape instinctivement par les hanches. [...] mes mains remontent, remontent encore, jusqu'à ce qu'elles atteignent le haut de ses cuisses, là où son cul commence à se dessiner." Hmmm... les hanches ce n'est pas censé être au dessus des cuisses et des fesses ? Ses mains n'auraient pas du descendre plutôt ? Bref, des exemples comme ça il y en a un partout dans le récit. En conclusion, ce tome m'a donné l'impression d'être un prologue de 380 pages ou, au choix, le journal intime de Landon, où il ne se passe rien du tout, si ce n'est beaucoup de drama complètement inutiles avec Dakota. Il n'y a pas de fin, ni même de simple conclusion à ce premier tome, et on ne sait donc toujours pas avec qui Landon finira par se marier, même si ce n'est pas bien difficile à deviner. Ceci dit, je ne pense pas que je serai assez curieuse sur ce point pour lire la suite. Mon conseil sera donc : si vous avez aimé After, que vous voulez en garder un bon souvenir et ne pas avoir l'impression qu'Anna Todd n'a écrit ce roman que pour surfer sur la vague After : passez votre chemin. http://le-marque-page.blogspot.fr/2016/08/landon-saison-1-anna-todd.html

MissCroqBook

Le 11/08/2016

Un seul mot pour décrire cette lecture : déconvenue. Je suis déçue par ce livre. J’ai trouvé que le scénario était fade, qu’il manquait d’action et d’interactions entre les personnages. J’ai comme eu l’impression de lire le journal intime de Landon avec quelques dialogues mais rien de transcendant ni d’accrocheur. Quelques mois plus tôt, Landon a décidé de tout quitter pour rejoindre New York et retrouver sa petite amie Dakota. Mais les choses ne se sont pas franchement passées comme prévu. A quelques jours de déménager, Dakota a rompu avec lui. Trop tard pour faire marche arrière, il a tout de même emménagé à New York. Sans Dakota, à ses côtés, sa vie se résume désormais à ses cours à la fac, son travail dans un café de Brooklyn et sa colocation avec Tessa. Bien qu’il vive à New York depuis maintenant plus de six mois, il n’a pas fait beaucoup de rencontres et n’a que très peu d’amis, hormis Tessa, Posey, sa collègue et Nora, une amie et collègue de Tessa. Alors quand Nora lui propose de l’accompagner à une soirée, il n’hésite pas très longtemps avant d’accepter. Subjugué par la beauté de la jeune femme, il n’a pas remarqué que Dakota était aussi présente à cette soirée. Bien que ce soit elle qui ait mis un terme à leur relation, Dakota va avoir du mal à accepter que Landon s’intéresse à une autre femme et va commencer à montrer des signes de jalousie. Revoir Dakota a fait remonter en lui les souvenirs de leurs jours heureux. Landon se retrouve donc tiraillé entre son attirance presque magnétique pour Nora et l’envie de retrouver son premier amour. La description faite de Landon est bien loin de l’image qui avait été donnée de lui dans la saga After. En lisant ce premier tome, j’ai eu le sentiment de découvrir un tout autre personnage, plus grossier, qui essaie de paraitre différent. La vulgarité de certaines pensées m’a déstabilisée. Pour moi, elle ne correspond pas au Landon décrit dans After. C’est un peu comme si le personnage jouait un rôle en permanence et ça m’a dérangé. Je crois qu’à vouloir trop tirer sur la corde du succès, l’auteure est en train de faire complètement fausse route. J’avais déjà trouvé que les deux tomes de Before n’avaient pas un grand intérêt, qu’ils n’apportaient rien de plus à l’histoire d’After. Mais là, je crois que c’est encore pire. Le livre est rempli de réflexions inutiles, de longueurs et de lourdeurs de texte. Il n’y a quasiment aucune action, juste les pensées de Landon qui réfléchit et tergiverse beaucoup mais agit peu. Il y a également beaucoup de répétitions, à tel point que je me suis parfois demandé si en fait je n’avais pas déjà lu ce livre. Ses pensées sont toujours les mêmes et malgré ses séances de « brainstorming », ça n’avance pas. Bref, le scénario est plat et plutôt ennuyeux. J’ai eu du mal à me mettre dans l’histoire. Bien entendu, je vais lire le tome suivant pour enfin découvrir qui il va finir par épouser. Mais ce sera juste par pure curiosité.

Laurapassage

Le 16/07/2016

Anna Todd, bien inspirée par les personnages de sa saga After, a continué dans sa lancée avec Before et maintenant Landon. "Soudain, je réalise que la vapeur a envahi la salle de bains pendant que je restais là, debout, à fixer mon reflet dans le miroir, et que je revivais l'échec de ma seule histoire d'amour." Bien que le personnage de Landon soit à l'opposé de celui d'Hardin et de toute homme de romance, je voulais découvrir comment Anna Todd avait réussi à rendre sa vie et ses histoires d'amour intéressantes. Autant vous le dire, Landon est le meilleur ami, le bon copain, le protecteur, jamais un mot plus haut que l'autre, mais pas le garçon qui fait rêver (bien qu'il conviendrait dans la vraie vie à la majorité des femmes). Mais voilà, c'est un garçon qui adore sa vie pépère, sa mère et Harry Potter. Et... il pense tout le temps, trop, à tout. Il décrypte tout ce qui l'entoure, il va pisser et il vous le dit, il va se branler et il vous le dit, il va courir, boire un café, se cogner le pied, se coiffer, s'habiller (...) et il vous le dit. Et c'est grave chiant. Ouais ! Parce que, pour ne rien vous cacher, le livre contient une trentaine de chapitres et une journée doit se dérouler en 10 chapitres. L'histoire n'avance pas, il ne s'y passe rien. Landon est naïf à souhait et soumis, il réfléchit trop et parle peu. De même, il vit en colocation à Brooklyn (il doit expliquer au moins 5 fois dans le livre pourquoi il fait bon vivre à Brooklyn et pas à Manhattan) avec Tessa, mais leur relation se résume à se croiser et se dire trois mots. A se demander s'ils sont vraiment amis. Une fille l'embrasse et il pense qu'elle n'est pas attiré par lui. Il est contre le mensonge, mais cache la vérité plein de fois... "Même lorsque nous étions plus jeunes, elle gardait toujours ses secrets. C'était attirant, mystérieux et simple à la fois. Maintenant que nous sommes plus vieux et qu'elle a rompu avec moi en ne me donnant que peu d'explications, ce n'est plus si amusant." Bref, vous vous dites que je n'ai pas aimé, mais c'est pire que ça. Je ne sais pas en combien de temps Anna Todd a écrit ce livre et/ou si le problème vient de mauvaises corrections de l'éditeur ou du traducteur, mais ce livre est bourré de non-sens. Par exemple, Landon dit qu'il a reçu un texto d'une personne le matin, le soir de la même journée, dans le chapitre suivant, il dit qu'il n'a pas reçu de texto de cette même personne depuis la veille. Autre exemple, il se déshabille donc enlève son t-shirt et deux pages plus loin, il enlève son sweat-shirt. C'est pas dans l'autre sens normalement ? Un dernier exemple pour vous montrer les aberrations de Landon, il explique combien sa salle de bain est minuscule et qu'en faisant 1m80, il doit s'y contorsionner et deux chapitres plus loin, il dit ne pas avoir à se plaindre car elle est plutôt grande... Quoi ??? En plus, pour nous achever, le final de cette histoire (qui n'arrive pas dans ce livre hein !) est prévisible à des milliers de kilomètres comme toutes les subtilités de son aboutissement (oui, oui, vous pouvez oublier le type de surprises que vous avez pu avoir dans After, ici les indices laissés apportent déjà toutes les réponses). "Mais c'est bien le problème avec ce genre de colère impulsive. Vider mon sac me soulagerait sur le moment, mais je me sentirais mal ensuite. La colère n'a jamais réglé aucun problème, bien au contraire." Du coup, Anna Todd m'a extrêmement déçue avec Landon que je déconseille fortement, même aux premiers fans d'After, car son but est pour moi uniquement commercial et non de nous faire passer un bon moment.