Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Briar Université

Volume 2, The risk
de Elle Kennedy , date de sortie le 18 juin 2020
Briar Université

#2 - The Risk

Brenna, la fille de l'entraîneur de l'équipe de hockey de Briar, a un caractère bien trempé. Elle ne se laisse jamais marcher sur les pieds et s... Lire la suite

En stock en ligne

Livraison estimée le lundi 10 août 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Briar Université

#2 - The Risk

Brenna, la fille de l'entraîneur de l'équipe de hockey de Briar, a un caractère bien trempé. Elle ne se laisse jamais marcher sur les pieds et se fiche totalement de ce que les gens pensent d'elle.

Le problème, c'est qu'elle a besoin de l'appui de Jake Connelly, l'attaquant vedette de Harvard - l'équipe ennemie ! - pour obtenir un stage à la télévision, sur une chaîne spécialisée.

Le jeune homme sexy ne lui facilite pas la tâche. Il réclame un vrai rendez-vous pour toutes les fois où il devra jouer le rôle du petit ami.

Mais sortir avec l'ennemi, aussi attirant soit-il, lui ferait prendre un gros risque...

Brenna sera-t-elle assez téméraire pour se mettre à dos son père ainsi que tous ses amis ?

Caractéristiques

Titre Briar Université - Volume 2, The risk
Auteur Elle Kennedy
Traducteur Robyn Stella Bligh
Collection New romance
Editeur Hugo Poche
Date de parution 18 juin 2020
Nombre de pages 553 pages
Dimensions 18,00 cm x 11,00 cm
Poids 292 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-7556-4836-2 - 9782755648362

4,4/5

Carole94p

Le 12/09/2019

Après avoir moyennement apprécié le premier tome de Briar Université, je me suis tout de même dis, qu'avez les nombreux avis positifs sur ce second tome, ça serait une évidence que j'aimerais davantage The Risk. Il faut dire que j'avais bien aimé Brenna dans le premier tome, alors je partais vraiment d'attaque pour cette suite. Comme quoi parfois, la surprise peut-être totale et pas forcément dans le bon sens. Brenna est la fille de l’entraîneur de Briar. Elle se doit d'être à l'image du Coach, irréprochable. Surtout quand il s'agit de pactiser avec l'ennemi. Jake, le capitaine de l'équipe adverse fait tout pour que son équipe reste concentrée. A commencer par mettre ses gars sur de bonnes bases, alors quand l'un des leurs sort avec la fille du coach de l'équipe adverse, il ne prend pas de pincette et bannit cette relation pendant la période de match. Mais c'était sans compter sur Brenna, qui n'a pas dit son dernier mot. Lorsque j'ai commencé ma lecture, je me suis dit, c'est bon, c'est gagné. Le premier chapitre m'avait vraiment plu et je pensais que tout allait pour le mieux. Malheureusement pour moi, j'ai vite déchanté en poursuivant ma lecture. Étrangement, moi qui avait plutôt bien aimé Brenna dans le premier tome de Briar Université, j'ai eu ici beaucoup de mal à m'identifier ou même l'apprécier. Je l'ai trouvé assez superficielle et un peu girouette. La seule facette de sa personnalité qui m'a plu c'est sa volonté à obtenir ce job de rêve et qui lui est - pour le moment - inaccessible. Pour ce qui est de Jake, honnêtement, je ne sais pas quoi en penser. J'ai aimé son humour et son côté désinvolte mais en même temps, je ne lui ai pas trouvé quelque chose de spécial, qui le démarquerait des autres personnages rencontrés en romance. Mon plus gros problème avec The Risk, c'est son rythme. Concrètement, je me suis ennuyée pendant les 2/3 de ma lecture. Cette lecture m'a paru interminable et je doutais par moment de savoir si oui ou non j'allais finir ma lecture. Autant, ce jeu du chat et de la souris peut-être sympa s'il est bien traité, autant là j'ai eu l'impression de ne pas avancer, d'attendre le petit truc qui ferait basculer ma lecture de "bof" à super ! Pourtant, l'histoire avait tout pour me plaire. J'aime les schémas dans lesquels les personnages sont ennemis avec une part de jeu. La bande autour est sympa et l'ambiance des matchs est plutôt cool. Pourtant, comme dans le premier tome, de nombreux détails me gêne. D'abord, le manque de profondeur dans les discussions de nos personnages, ce jeu du chat et de la souris qui prend le pas sur l'histoire, le pote qui s'accroche à la fille alors que c'est perdu d'avance... Le couple Brenna/Jake ne m'a finalement pas convaincu pendant la majorité de ce second tome. Finalement, je suis tout de même aller au bout de ma lecture. Et j'ai bien fait car, contre toute attente, le dernier tiers de The Risk est, le meilleur ! La tension est à son comble, les révélations sont de mises et les rebondissements de dernières minutes aussi. Ce dernier tiers a sauvé tout le roman. Sincèrement, je partais tellement défaitiste sur cette fin que je l'ai trouvé vraiment bonne ! Un peu comme-ci j'attendais ce dernier tiers tout au long de ma lecture. C'est une sensation étrange car si je n'ai pas aimé les deux premiers tiers, cette dernière partie a réussi a changé la donne. Bon, un peu tard pour changer radicalement mon avis mais suffisamment pour me donner envie de lire la suite et retenter le coup. En conclusion, un second tome légèrement meilleur que le premier. Des personnages intéressants mais qui auraient gagné à être plus approfondi. Un couple que tout oppose, qui va devoir montrer que l'amour est plus fort que tout. De nombreuses longueurs qui m'a assez déçue mais une fin qui sauve le tout. Je suis tout de même vraiment nostalgique de la série Off-Campus avec notamment les deux premiers tomes qui m'avaient vraiment plu et que je n'arrive plus à retrouver dans les nouveaux.

FiftyShadesDarker

Le 30/07/2019

Un second tome que j'avais bien évidemment envie de découvrir, même si j'ai toujours peur d'être déçue. Et franchement, ce ne fut pas le cas... L'histoire est celle de Brenna, la fille de l'entraîneur de l'équipe de hockey de Briar. Possédant un caractère bien trempée, elle se fiche de ce que les gens pensent, pourtant elle va avoir besoin de Jake Connelly, l'attaquant vedette de Harvard, pour obtenir un stage à la télévision sur une chaîne spécialisée dans le hockey. Mais ce dernier ne compte pas lui faciliter la tache et va lui demander un vrai rencard pour toutes les fois où elle lui demande de jouer son petit ami... Une relation va alors naître et le mensonge va peut-être devenir une réalité... Je n'ai eu aucun mal à rentrer dans l'histoire, bien au contraire. J'ai adoré autant suivre Brenna que Jake. J'ai trouvé leur histoire commune drôle et intrigante, surtout que l'on n'a pas le temps de s'ennuyer. C'est encore une histoire entre amour et hockey et j'adore cela, surtout que l'équilibre créé par l'auteure est vraiment parfait. Nous n'avons pas trop de l'un et pas assez de l'autre. Je trouve cela juste génial ! Bref, tu l'auras compris, j'ai adoré cette histoire. La fin est mignonne comme on aurait pu l'attendre. Je regrette juste de ne pas en avoir eu un peu plus pour voir comment Brenna et Jake vont gérer l'avenir. Mais je pense qu'on les retrouvera dans les prochains tomes ! Brenna est la fille de l'entraîneur de l'équipe de hockey de Briar où elle étudie alors. Ce dernier est très protecteur, mais cela n'empêche pas Brenna de faire ses propres expériences. Pourtant, quand elle va commencer à sortir avec Jake Connelly, pour de faux, elle va vouloir s'empêcher d'aller plus loin pour ne pas se le mettre à dos ou se mettre à dos ses amis. Néanmoins, elle est irrésistiblement attirée par lui et cela en est drôle à voir, vu dans quelle situation, ils se retrouvent. Mais à côté de cela, Brenna a aussi des secrets que l'on découvre que plus tard. Et son histoire m'a réellement touchée. Tu l'auras compris, je me suis énormément attachée à ce personnage. Jake Connelly est le capitaine et l'entraîneur de l'équipe de hockey de Briar. Il a toujours été plus ou moins attiré par Brenna. Quand cette dernière va l'utiliser pour obtenir un stage, il va en profiter pour essayer de l'avoir près de lui, alors qu'il n'a jamais eu de relation stable. Je trouve qu'il a toujours été le parfait gentleman, même s'il connait certaines erreurs. Malgré tout, je regrette de ne pas en savoir plus sur lui, sur son passé, sur sa famille. On n'a pas grand chose sur lui finalement, comparativement à ce que l'on a sur Brenna. Mais à côté de cela, c'est également un personnage très attachant. Le style d'écriture est toujours aussi addictif et entraînant. J'adore Elle Kennedy et cela ne change pas. J'adore sa plume de romans en romans. J'ai déjà hâte de découvrir sa prochaine histoire. En général, un second tome entre rigolade, romance et bien évidemment hockey en compagnie de deux personnages très attachants.

Nosbookboyfriends

Le 23/07/2019

The Risk de Elle Kennedy est sorti en librairie le 11 juillet, c’était il y a quelques jours mais déjà le livre fait sensation. J’avais beaucoup aimé le premier tome de cette série spin-off aux Off-Campus et si j’avais très envie approfondir ma rencontre avec Brenna, un personnage que j’avais adoré dans le tome 1, je ne m’attendais pas à autant mourir d’amour pour ce livre. Total crush pour #Brennelly. Entre Brenna Jensen, la fille de l’entraîneur de l’équipe de hockey de Briar, et Jake Connelly, le capitaine de celle de Harvard, c’est un peu à qui aura le premier le choix des armes. La rivalité profonde entre leurs équipes respectives donne le ton à chacun de leurs échanges. La joute est vivace et pour le peu qu’ils se croisent, ils se chambrent. Lorsque Brenna postule pour un stage dans les médias sportifs celui-ci semble en voie de lui passer sous le nez, l’odieux responsable qu’elle rencontre se désintéresse totalement de l’opinion d’une femme, l’homme se montre méprisant et scandaleusement sexiste, mais il laisse échapper son intérêt pour Jake Connelly, LA star en devenir. Jake. L’ennemi. Mais Brenna ne peut laisser filer sa dernière chance, Jake est peut-être son passeport pour atteindre ses ambitions, alors elle prend la décision de se servir du fait qu’elle connait le jeune joueur de hockey… en laissant entendre qu’il est son petit-ami. Jake va accepter de jouer le jeu. Mais il y met ses conditions : pour chaque faux rencard, il en veut un vrai. Brenna pactise alors avec l’ennemi dans le dos de son père et dans celui de l’équipe qu’elle soutient… Je suis entrée dans cette lecture POUR Brenna, clairement, mais j’en ressors en fangirlant sur #Brennelly. Le premier tome avait suffi à me faire retrouver mes repères, j’avais même apprécié ses personnages et leurs originalités, mais ce tome-ci le surpasse tellement. J’ai eu l’impression d’avoir un gros « revival » de l’ambiance Off-Campus, et tout particulièrement celle de The Deal. Ce qui était au-delà de tout ce que j’avais pu imaginer. J’en ai percuté un mur. Que de surprises. Et de clins d’œil ! Il y a tellement de choses que j’aimerais aborder, par où commencer… Peut-être, par les personnages principaux ? Il y a d’un côté Brenna Jensen qui dans le tome 1 et face à la lumière vive et blonde de Summer avait pourtant su se démarquer. Brenna-la-terrible se détachait déjà complétement du lot. La lecture de ce tome 2 n’aura fait que démontrer le pouvoir de ce personnage sur moi. Je l’adore. On la découvre avec toutes ses ambitions, ses qualités, ses faiblesses — parce que Brenna a beau paraître la plus forte, la plus déterminée, elle traîne derrière elle les réminiscences compliquées de son passé amoureux… Pour un temps pendant ma lecture j’ai eu pitié pour ce passé, puis plus du tout. L’armure de Brenna prend tout son sens. Son vis-à-vis, Jake Connelly, l’ENNEMI, n’est pas mal non plus. On le découvre sous les traits type du capitaine de l’équipe de hockey universitaire de Harvard. Très investi sportivement pour et avec son équipe, il est le meneur et ses coéquipiers l’écoutent. Déjà là, le personnage me plaisait. Mais Jake étonne, il étonne beaucoup. Sur les réseaux sociaux je l’ai comparé à Garrett Graham, et je maintiens. Jake Connelly est un redoutable BBF qui peut facilement faire de l’ombre à vos chouchous ! Ce qu’il y a de bien dans cette série et dans celle qui la précède, c’est que Elle Kennedy n’a jamais lésiné sur les détails de l’environnement. Les personnages évoluent dans et autour de l’université de Briar et baignent vraiment dans ce biotope. Dès The Deal j’avais trouvé l’univers très très riche pour ce genre de roman — ce n’est malheureusement pas toujours le cas dans la romance. Ou du moins, pas assez. Toutefois chez cette auteure, et ici encore plus, le monde autour des personnages principaux est toujours très vivant. Il grouille de personnages auxquels on s’attache incroyablement vite et là encore, une explication : Elle Kennedy ne manque jamais de nous surprendre avec les détails. Même les personnages les plus surréels fonctionnent parfaitement, je vous laisse le plaisir de découvrir la nouvelle petite tornade de ce tome, Rupi. Mais de toute façon, même de la situation la plus banale, l’auteure sait nous arracher un sourire ou un énorme rire. C’est, je crois, ce que je préfère. Et si Elle Kennedy sait nous faire rire, elle sait aussi appuyer là où ça fait mal. Par-delà la romance, par-delà les étudiants parfois fantasques ou la rivalité Briar/Harvard, Elle Kennedy soulève dans The Risk des sujets problématiques comme la mésestimation des femmes dans le milieu du sport. Le sexisme, le machisme, et pire encore, peuvent toujours dresser des barrières, des freins, aux aspirations et aux ambitions légitimes des femmes mais, les nanas qui déchirent, c’est un peu (beaucoup) le nerf de la guerre de l’auteure. Et franchement, qui ne valide pas ?! L’auteure développe d’autres sujets importants comme la dépression, la drogue, la confiance en soi, la pression… Je ne peux pas m’étendre sans divulgâcher, alors je vous laisse lire ce tome fabuleux et découvrir tout ça. Plus légèrement pour terminer, je voulais revenir sur « Brennelly », je les ai tellement adorés, et sur les personnages qui animent ce tome. Deux universités, deux équipes, c’est plus de rivalités, plus de cœurs à faire battre, plus de personnalités à faire se croiser… et c’est juste génial. Elle Kennedy maîtrise aussi bien l’art du simple que celui du truculent et j’aime qu’elle use des clichés autant que des singularités. J’adore tout ce petit monde qu’elle a créé. J’ai déjà hâte de vivre le tome 3.

Beli_LivreSaVie

Le 15/07/2019

Avant de commencer ma lecture, je n'étais pas forcément convaincue par le résumé. Mais j'aime tant lire Elle Kennedy, que je n'y résiste pas ! et en fin de compte, j'ai plutôt aimé cette histoire, avec deux personnages que l'on découvre vraiment au fil des pages. Dans ce tome 2, nous sommes donc bien encrés dans l'univers que propose de découvrir Elle Kennedy avec ce spin-off de Off Campus. Les deux personnages principaux de cette histoire, sont tous deux "rivaux", j'entends par là, que leurs universités sont adversaires, notamment sur un plan sportif : le hockey étant ce sport qui les oppose. Brenna est la fille de l'entraineur de Briar, et Jake est le champion de Harvard. Ils se sont déjà rencontrés, se sont déjà parlés et ils savent qu'ils sont chacun dans un camp, mais ils vont être amenés à se revoir. Jake est donc le capitaine de l'équipe de hockey de Harvard, c'est un adversaire redoutable de Briar et son équipe est donc dangereuse. C'est un jeune homme ambitieux, très centré sur sa carrière sportif, il peut parfois être exigeant avec son équipe, mais c'est pour leur bien. Il est aussi reconnu comme étant un véritable sex-symbol masculin, sportif, virile et canon. C'est sa dernière année universitaire, et il sait déjà qu'il continuera le sport dans un club de renommée, sa vie est toute tracée. Brenna est une jeune femme, que nous avons déjà eu l'occasion de cotoyer et avec tout ce que l'on va apprendre d'elle, on peut la qualifier de mystérieuse. Son père est le coach des Briar, et il est très exigeant, c'est pourquoi elle a souhaité prendre son indépendance. Son passé ne lui permettant pas de prendre son envol comme elle le souhaiterait, vis à vis de ce qu'il pense lui notamment, sujet tabou qui la ronge car ses rapports avec son père ont changé suite à un événement difficile. Brenna ressent ce besoin impératif de réussir, mais que le hockey et le sport, sont des milieux majoritairement masculin, et c'est dans ce domaine qu'elle souhaite exercer. C'est alors qu'elle cherche un stage, qu'elle va recroiser Jake, par hasard. Et c'est parce qu'elle a besoin de son aide pour obtenir ce stage, qu'elle sera amenée à lui demander son aide. Jake accepte de jouer son petit ami, à la condition qu'elle lui offre un vrai rencard par la suite. De ce petit échange de procédés, ils vont donc être amenés à se revoir de façon programmée, forcés non pas vraiment car Jake a dit le vouloir, et Brenna n'est pas non plus insensible à son charme. Entre eux, ce sont beaucoup de joutes verbales qui occasionnent bien de bons moments ! J'ai beaucoup apprécié le jeu du chat et de la souris entre eux, de cette façon qu'ils ont de se plaire, de se chercher, de se trouver mais jamais passer cette étape décisive de s'avouer réellement ce que représente l'un pour l'autre. Jake s'avère être un gars sympa, séducteur mais sérieux, et il prendra plaisir à la séduire, lui promettre bien des choses si elle se laisse tenter. Brenna est pleine de vie, bien appréciée de tous, elle est une de ces jeunes femmes, battantes, qui cherche à réussir selon sa passion et qui doit combattre la discrimination du milieu sportif. Ensemble, ils vont vivre une relation secrète, qui va prendre une tournure à laquelle ils ne s'attendaient pas, quand tous deux vont ressentir sans cesse ce besoin de l'autre. Mais à côté de ce qu'ils vivent dans le secret, le monde sportif continue d'évoluer, Harvard sont les adversaires de Briar et ils ne devraient pas être ensemble. Les enjeux sont aussi quelque chose qui va venir ternir leur histoire, tout comme les jalousies. Ils vont devoir passer quelques obstacles pour que cette relation à la Roméo Juliette puisse tenir et voir le jour au grand jour ! L'idée de départ, comme je le disais plus haut, ne m'emballer pas plus que cela. Mais Elle Kennedy a su encore une fois nous proposer des personnages, auxquels on s'attache directement. Je les ai beaucoup apprécié, lui tout comme elle, ils sont beaux, ambitieux et ne sont pas dans une perspective d'engagement, c'est donc avec plaisir et rien d'autres qu'ils vont se lancer ensemble dans cette relation. Une histoire que l'on prend plaisir à suivre et découvrir, de par leur jolie histoire, tout comme en suivant l'évolution de ces deux équipes de hockey. Tous les autres personnages continuent d'être présents et c'est toujours bien sympathiques de continuer à les suivre. J'ai passé un très bon moment à lire ce tome, moi qui avais une petite panne de lecture, je l'ai dévoré. Je l'ai préféré au premier tome, je le dis car je sais que beaucoup qui ont adoré Off-Campus n'ont pas forcément apprécié le premier tome de cette série. Et là, je m'y suis beaucoup plu, plus encore que dans le premier, j'ai beaucoup aimé l'évolution de leur relation et ces deux personnages, qui ne devaient pas se plaire. Cette relation interdite fonctionne très bien et j'ai apprécié ne pas avoir à choisir un camp, les deux nous étant rendus très sympathiques.

Lectrice-Lambda

Le 15/07/2019

Dans ce second tome, « The Risk », nous allons suivre les aventures de Brenna, la meilleure amie de Summer qui est l’héroïne du premier opus. Elle est la fille de l’entraîneur de l’équipe de hockey de Briar. Autant magnifique que grande gueule, tout le monde connaît cette jeune femme qui fait tourner les têtes des hommes et rend jalouse les femmes. Alors qu’elle est en plein entretien pour un stage sur une chaîne sportive qui ne parle que de hockey, sa passion, elle se rend compte que le directeur ne s’intéresse absolument pas à elle. Par contre, elle attire son attention lorsqu’elle dit qu’elle connaît Jake Connelly, le capitaine de l’équipe de hockey de Harvard. Elle va alors dire le pire des mensonges : Brenna avoue qu’elle sort avec lui. Pour elle, c’est sa seule chance d’avoir encore un espoir pour décrocher le stage. Sauf que Jake est l’ennemi. Il est sexy, charmeur, incroyablement attirant et il le sait. Lorsqu’il apprend qu’il doit jouer le faux petit-ami de Brenna, il accepte mais à une condition : pour chaque faux rendez-vous, il en veut un vrai. Autant dire que la jeune femme va avoir les nerfs à vif. J’étais vraiment curieuse de me plonger dans cet opus, notamment à cause de Brenna que j’avais adoré dans « The Chase ». Je peux vous dire que je ne suis absolument pas déçue par ce personnage que l’on retrouve avec joie. Elle n’a toujours pas sa langue dans sa poche, elle est toujours too-much et se fiche complètement de l’opinion des autres. C’est un électron libre comme on en croise rarement. Ce petit bout de femme est un bol d’air frais qui nous fait passer de situations loufoques à des moments de franche rigolade avec une facilité déconcertante. Alors oui, on peut dire qu’elle est le type de personnage poussé un peu à l’extrême. Une Brenna dans la vraie vie, il ne doit pas en exister beaucoup. Cependant, c’est rafraichissant et son caractère va bien avec la tournure que prend l’histoire. Jake est l’homme parfait pour elle, le bon compagnon pour lui tenir tête. Il est comme elle, au masculin, sans pour autant aller autant dans les extrêmes. Sûr de lui, égoïste, arrogant, mais fondamentalement gentil. A chacune de ses rencontres avec Brenna, la tension est à son maximum. J’ai énormément apprécié ce personnage également, notamment parce qu’il est d’une franchise désarmante et qu’il n’a pas peur de montrer et de parler de ses sentiments. C’est étonnant et plus d’une fois on reste surpris face à certaines de ses réactions. Leur relation va monter crescendo. L’histoire met un peu de temps à se mettre en place et on trépigne d’impatience au bout de plusieurs chapitres. Mais l’attente en vaut la peine, car après il nous est impossible de détacher nos yeux de ce livre. En plus de la romance qui est très présente dans « The Risk », l’auteur aborde des thèmes un peu plus sombres à travers le personnage de Brenna. Oui, ce personnage toujours lumineux et exubérant se cache peut-être derrière un masque de fausse bonne humeur. J’ai été étonnée de découvrir cette facette de ce personnage, attristée également car ce sont malheureusement des choses qui arrivent tous les jours. La fin est mignonne et m’a vraiment convenue. Cependant, comme dans le premier opus, j’ai trouvé que l’auteur coupait un peu trop rapidement son histoire. Il me manquait un petit chapitre pour vraiment dire au-revoir aux personnages et pas nous laisser comme ça. En conclusion, « Briar Université, tome 2 : The Risk » est encore un joli coup de coeur. Elle KENNEDY arrive vraiment à me charmer avec ses histoires mêlant sport, romance, humour et secrets. Brenna est un personnage qui est too-much, qui ne vous laissera pas indifférent, mais qui souffle un vent d’air frais à son univers avec sa franchise désarmante. Jake est parfait dans son rôle également et l’on ne peut pas rester insensible à chacune de ses apparitions. Ce second opus tout en humour et électricité aborde aussi des thèmes plus sombres, contrebalançant ainsi le côté un peu trop léger de l’histoire, apportant une dimension plus adulte. Bref, vous l’aurez compris : Elle KENNEDY m’a encore complètement envoutée avec son histoire. Vivement le troisième tome !