Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

La noblesse des vaincus

de Jean-Marie Rouart , date de sortie le 07 janvier 1998
Un dictionnaire des grands écrivains dont on sait désormais qu'ils sont des grands vaincus de la vie : les désenchantés de l'amour (Musset, Byron, Aragon...), les rêveurs au pouvoir (Barrès, Malraux,... Lire la suite

Indisponible

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Un dictionnaire des grands écrivains dont on sait désormais qu'ils sont des grands vaincus de la vie : les désenchantés de l'amour (Musset, Byron, Aragon...), les rêveurs au pouvoir (Barrès, Malraux, Mauriac, Montherlant...), les violonistes de l'autodestruction (Verlaine, Genet, Dietrich, Lowry, etc.), les brûlés de l'intelligence et les autres.

Caractéristiques

Titre La noblesse des vaincus
Editeur Grasset
Date de parution 07 janvier 1998
Nombre de pages 196 pages
Dimensions 20,00 cm x 13,00 cm
Poids 269 g
Support Broché
ISBN / EAN 2-246-49281-5 - 9782246492818

5/5

ClaireG

Le 12/08/2015

A la fin du XIXe s. quelques éminences intellectuelles portugaises ont fondé le mouvement littéraire des "Vaincus de la Vie". "Quel écrivain n'est pas de sa famille ?" pose Jean-Marie Rouart en entrée de scène. Tout au long de ces 195 pages qui se lisent avec bonheur, l'auteur s'attache à ces grands écrivains à la plume et aux idées brillantes et touchantes qui ont marqué les générations depuis Montaigne - le plus ancien de cette sélection qui ne suit aucune chronologie. 9 chapitres sont nécessaires pour étiqueter les 44 écrivains choisis (dont 2 femmes). Musset, Aragon, Fitzgerald, Breton, Kadaré ou Anaïs Nin n'ont certes rien à envier à Balzac ou Flaubert en termes de reconnaissance publique. Tous ont des failles bien humaines qui, souvent, leur ont été fatales ou ont terni leur notoriété sans enlever une once de mérite à leur talent littéraire. L'originalité du livre tient dans le classement personnel très imagé qu'en fait l'auteur. Ainsi, au chapitre des "Brûlés de l'intelligence", on rencontre le "Prométhée de l'asile" qui n'est autre que Friedrich Nietzsche. A celui des "Baladins et funambules" se déroule Georges Perec, "l'alpiniste du non-sens" tandis qu'au volet "Stratégies du coeur" s'avance le "sexe comme une bombe" de ce fou du désert qu'était le colonel D.H. Lawrence. Certains portraits sont terriblement émouvants ou douloureux (Morand, Verlaine, Casanova, Léautaud). Jean-Marie Rouart n'hésite pas à jeter des ponts entre les écrivains choisis et ceux qui auraient pu l'être, ce qui rend la lecture d'autant plus instructive qu'elle empiète largement sur le panthéon de la littérature. L'ensemble est servi dans une langue élégante emballée d'un respect infini pour chaque artisan des mots rencontré. Rouart a été élu à l'Académie française en 1997, l'année de parution du présent ouvrage. La noblesse d'un gagnant.