Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Pour rendre la vie plus légère : les livres, les femmes, les manières

de Mona Ozouf, Alain Finkielkraut , date de sortie le 22 janvier 2020
Pour rendre la vie plus légère

Les livres, les femmes, les manières

« Pourquoi la littérature ? Parce que la littérature nous pourvoit de dons que nous n'avons pas. Elle nous po... Lire la suite

Livraison estimée le lundi 15 juin 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Pour rendre la vie plus légère

Les livres, les femmes, les manières

« Pourquoi la littérature ? Parce que la littérature nous pourvoit de dons que nous n'avons pas. Elle nous pourvoit immédiatement de l'ubiquité. Grâce à la littérature, nous vivons dans des pays, des villes où nous n'avons jamais posé le pied. Grâce à la littérature, nous pouvons reculer vers des époques révolues. Il y a une sorte d'immense liberté que donne la pratique des livres, et que nous n'avons pas. La démultiplication de l'existence dans la littérature est une chance précieuse. »

Mona Ozouf

Caractéristiques

Titre Pour rendre la vie plus légère : les livres, les femmes, les manières
Collection Stock document
Editeur Stock
Date de parution 22 janvier 2020
Nombre de pages 279 pages
Dimensions 22,00 cm x 14,00 cm
Poids 360 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-234-08818-4 - 9782234088184

3/5

spleen

Le 23/02/2020

La préface de cet ouvrage , écrite par Mona Ozouf est magnifique, quelle belle plume possède cette femme historienne et philosophe , c'est limpide et prometteur d'une lecture enrichissante ... Raison pour laquelle je lui ai attribué 3 étoiles . Seulement je n'ai pas retrouvé dans les chapitres suivants le même plaisir et j'ai été, osons le dire , déçue car il s'agit de la transcription d'entretiens menés par Alain Finkielkraut avec pour la plupart un autre interlocuteur et je me suis sentie totalement à l'extérieur des débats , peut-être cette formule écrite est plus difficile à appréhender qu'à l'écoute ... Le fait aussi de ne pas connaitre les textes débattus ou par hyperspécialisation de sujets comme les œuvres de George Eliot ne m'ont pas permis d'apprécier la hauteur des propos . Il n'y a souvent pas de fil conducteur pour le lecteur alors que certains sujets évoqués m'intéressaient comme : Y a t'il une écriture féminine avec Geneviève Brisac ou Traité de savoir-vivre à l'usage de toutes les générations... Cela m'aura donné envie tout de même de lire Henry James que je connais peu et d'oser me lancer dans les ouvrages de Mona Ozouf, une grande dame et dont les propos m'ont touché par leur grandeur et leur sincérité . Je remercie NetGalley et les Éditions Stock #Pourrendrelaviepluslégère #NetGalleyFrance