Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Comment voyager avec un saumon : nouveaux pastiches et postiches

Nouveaux pastiches et postiches
de Umberto Eco , date de sortie le 18 février 1998
Humoriste, polémiste, railleur, Umberto Eco nous raconte ici en toute liberté sa vie, mode d'emploi : il pourfend avec jubilation l'absurde qui nous gâche l'existence, les objets qui nous résistent, les... Lire la suite

Indisponible

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Humoriste, polémiste, railleur, Umberto Eco nous raconte ici en toute liberté sa vie, mode d'emploi : il pourfend avec jubilation l'absurde qui nous gâche l'existence, les objets qui nous résistent, les gadgets qui nous asservissent ou l'administration qui nous englue. Avec lui, le quotidien, dans ce qu'il a de plus ordinaire, prend des allures de fantasmagorie. Déjeuner en avion vire à la tragi-comédie et voyager avec un saumon devient une épopée burlesque.

S'il se lance dans la science-fiction, c'est pour nous offrir le récit hilarant des démêlés d'un gouvernement intergalactique avec une armée arc-boutée sur ses principes, mais démunie face au foutoir des innombrables espèces sidérales.

S'il nous donne à lire des Fragments de la Cacopédie, ce savoir inversé, c'est pour mieux esquisser avec malice l'état des lieux de certaines théories scientifiques aux marges de la folie.

S'il parcourt la philosophie, la politique ou la littérature, c'est en aficionado du jeu de mots, pour soumettre des personnages célèbres à la question «Comment ça va ?».

Mais lorsqu'il évoque sa ville natale et la géographie de son adolescence, il se dévoile pour la première fois et dit la pudeur d'aimer.

Une aventure drolatique, où l'on reconnaît tant de notre histoire.

Caractéristiques

Titre Comment voyager avec un saumon : nouveaux pastiches et postiches - nouveaux pastiches et postiches
Auteur Umberto Eco
Traducteur Myriem Bouzaher
Editeur Grasset
Date de parution 18 février 1998
Nombre de pages 270 pages
Dimensions 22,00 cm x 14,00 cm
Poids 295 g
Support Broché
ISBN / EAN 2-246-46711-X - 9782246467113

3/5

Herve-Lionel

Le 06/03/2016

La Feuille Volante n°1021– Mars 2016 Comment voyager avec un saumon – Umberto Eco – Grasset. Traduit de l’italien par Myriam Bouzaher. C'est un peu un voyage en « absurdie » auquel nous convie l’auteur à travers ces nombreux récits publiés tout au long de sa carrière. Il le fait sur le mode de la parodie dont il dit lui-même « qu’elle ne doit jamais craindre d’exagérer » mais qui doit rester un divertissement. Mais il ne convient pas de s'arrêter là et le lecteur se doit de lire ces textes comme ils ont été écrits, c'est à dire sous le coup de l'indignation surtout quand celle-ci dénonce la bêtise dont Eco nous rappelle « qu'elle est la chose du monde la mieux partagée ». Il pense en effet (et n'a sûrement pas tort) que la bêtise nous submerge jusque dans notre quotidien. Ainsi prend-il un malin plaisir à la décrire pour mieux l'analyser jusqu'à en goûter la subtilité, et de noter « La stupidité des autres nous indigne et le seul moyen de ne pas y réagir stupidement est de la décrire en savourant la subtilité de sa trame » . Tout cela bien sûr passe sous les fourches caudines de la traduction dont nous savons qu'elle est aussi parfois une trahison. Passer d'une langue et d'une culture à l'autre est aussi un divertissement en ce sens qu'il faut parfois réinventer un nouveau texte, faire quasiment une recréation, tout en respectant l'esprit du texte initial, le diable se cachant comme toujours dans le détail. C'est donc un regard à la fois aiguisé mais aussi un peu facétieux que l’auteur porte sur le monde contemporain, montrant que son côté irrationnel n'est pas réservé à la fiction où l’imagination de l’auteur s'en donne à cœur-joie. Le quotidien nous réserve aussi pas mal de surprises et pas seulement quand on déjeune dans un avion ou qu'on traîne une valise à roulettes. Il donne libre court à son style jubilatoire où le lecteur verra sans doute un peu de malice voire une once de mauvaise foi, mais peu importe, on lui pardonne volontiers car il nous invite à rire de cela, voire de tout, et qu'en ce bas-monde et surtout dans notre société déboussolée, le rire est plutôt salutaire. Il ne peut s'empêcher de collationner en un catalogue un peu surréaliste tout ce que notre sacro-sainte société de consommation nous offre pour un prix dépassant souvent le raisonnable… et qui ne sert à rien. Il n'oublie pas non plus ces inventions qui sont censées nous simplifier la vie mais qui bien souvent nous la compliquent. On en vient à se poser des questions sur leurs concepteurs en s'interrogeant sur le fait qu'ils n'ont pas dû les tester eux-mêmes, où alors c’est grave ! Rassurons-nous, nous avons les mêmes en France, ce n'est pas le privilège de l'Italie. Il passe rapidement sur la lecture des rubriques de « contre-indications » qui accompagnent les médicaments. De quoi vous faire préférer de supporter votre maladie, même si vous devez en mourir. En général, j'aime lire Umberto Eco, malheureusement ici, au fil des pages, je me suis lassé et si le début m'a paru intéressant, j'ai continué à lire la suite parce qu'il m'a semblé que refermer le livre serait faire insulte à l'auteur (en règle générale je pratique ce genre de respect). Il m'a en effet paru fort inégal. Quand il choisit de nous livrer des épisodes de sa vie, cela peut être passionnant surtout s'il le fait avec sa verve habituelle, mais quand même ! Je ne parle pas des histoires qu'il invente autour des ordinateurs et de leur supposée parenté avec une religion ou de ses recherches sexuelles vaines sur le web ainsi que toutes les arnaques dont notre belle société à le secret. De même ses ratiocinations sur la transmission des virus et des bactéries ou sa version revisitée du « Petit chaperon rouge ». Quant à pénétrer les arcanes de la « Cacopédie », sauf à être malencontreusement passé à côte d'un chef-d’œuvre, j'avoue que je n'ai pas compris grand-chose. Franchement je m'attendais à autre chose et je suis donc un peu déçu. © Hervé GAUTIER – Mars 2016. [http://hervegautier.e-monsite.com ]

emi13

Le 06/04/2014

Entre le rire et le savoir scientifique moderne, dans ce livre l'auteur nous relate les aventures du voyage hallucinant de l'homme moderne dans ce monde où le luxe et la folie sont théoriques ……..

Dosamuse

Le 09/09/2013

Des billets drôles, cyniques, absurdes. L'inconvénient quand on fait un recueil de parutions hebdomadaires à succès, c'est vite lassant de les lire à la file. J'ai complètement décroché quand il utilisait des raisonnements mathématiques pour démontrer des choses au summum de l'absurdité. Généralement je lis avant de me coucher, là même avec un papier et un crayon je ne m'en serai pas sortie. Et le premier billet est à éviter absolument, une horreur qui ne ressemble en rien à ce qui suit. En fait c'est un livre plaisant mais de ceux qu'on laisse à portée de main et dans lequel on pioche de temps en temps.