Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !
Guillaume Musso

Interview de Guillaume Musso

De roman en roman, Guillaume Musso a noué un lien unique avec les lecteurs.

Né en 1974 à Antibes, il se prend de passion pour la littérature très jeune, consacrant tout son temps libre à dévorer des livres dans la bibliothèque municipale où travaille sa mère. C’est grâce à un concours de nouvelles proposé par son professeur de français qu’il découvre le bonheur de l’écriture. À compter de ce jour, et jusqu’à aujourd’hui, il ne cessera plus de noircir des carnets.

Ses études, son long voyage aux États-Unis, ses rencontres, tout vient enrichir son imagination et ses projets de roman. Diplômé de sciences économiques, il devient professeur dans l’est puis le sud de la France. En 2001, il publie son premier roman, Skidamarink, mais c’est le suivant, Et Après… qui consacre sa rencontre avec le public. Cette histoire d’amour et de suspense soulignée de surnaturel lui vaut un succès fulgurant qui ne se démentira plus. Traduits en quarante langues, plusieurs fois adaptés au cinéma, tous ses livres connaissent un immense succès en France et dans le monde. Pour les lecteurs, chaque nouveau roman de Guillaume Musso est désormais un événement et un rendez-vous.

1 / En mai paraît La vie est un roman, votre 18ème ouvrage. Pouvez-vous nous présenter les personnages principaux et nous parler de ce qui a inspiré l'écriture de ce nouveau titre ?

Les personnages principaux de La vie est un roman sont deux écrivains. D’abord Flora Conway, célèbre romancière américaine installée à Brooklyn, qui a reçu des prix prestigieux pour ses trois romans salués dans le monde entier. Sa petite fille a disparu six mois auparavant, la laissant incapable d’écrire tant qu’elle ne sait pas ce qui lui est arrivé.

L’autre héros est Romain Ozorski, qui a publié une vingtaine de romans aux ventes phénoménales. Installé à Paris, il est dans un très sale moment de sa vie lui aussi, piégé dans un divorce épouvantable, menacé de se voir enlever son fils, quasiment ruiné...

La rencontre de ces deux forts caractères constitue le nœud de l’histoire. Vous en dire plus ou parler de ce qui l’a inspiré m’obligerait à dévoiler une trop grande part de l’intrigue, ce serait dommage. Mais je peux essayer de vous donner des indices. Depuis plusieurs années je me rends compte que lorsque j’écris, je suis tellement absorbé par mes personnages que je peux en oublier de vivre ma propre vie. J’ai voulu aller au bout de cette sorte de vertige qui saisit l’écrivain quand il n’arrive plus à reprendre pied dans la réalité. Et le raconter à travers une histoire et de beaux personnages…

La vie est un roman
Guillaume Musso

Roman grand format
• 21,90€ • 26/05/2020

ACHETER

La vie secrète des écrivains
Guillaume Musso

Roman poche
• 8,40€ • 18/03/2020

ACHETER

2/ La figure de l'écrivain et la littérature sont au centre de vos deux derniers livres. Pouvez-vous nous parler de ce qui vous a poussé à prendre la plume sur ces sujets et, au-delà, de votre rapport à l'écriture ?

Je m’intéresse depuis très longtemps à la figure de l’écrivain, le thème était déjà présent en filigrane dans plusieurs de mes livres. Fasciné par certains écrivains qu’on pourrait qualifier de misanthropes, ou en tout cas qui se mettent à l’écart du système médiatique, j’ai voulu leur consacrer un roman avec La vie secrète des écrivains qui est sorti l’année dernière. Ce nouveau livre, La vie est un roman, explore un autre aspect de la figure de l’écrivain : que devient-il quand sa vie réelle entre en guerre avec son imaginaire ?

L’écriture est ma compagne depuis vingt-cinq ans, c’est devenu une seconde nature. Je n’ai toujours pas trouvé le bouton off pour arrêter d’y penser. Je sais désormais que certaines des meilleures idées me viendront pendant la phase de rédaction, ce qui rend l’écriture encore plus addictive et jubilatoire. Ce processus de création, s’il est forcément moins mystérieux qu’à mes débuts, reste pour moi une fascination. Par exemple, je lis tous les textes sur l’écriture des écrivains que j’aime, de King à Simenon en passant par Gary, et j’y trouve une grande source de plaisir, comme un compagnonnage.

3/ Nos lecteurs sont curieux. Pourriez-vous nous parler de vos projets à venir (qu'ils soient d'écriture ou autre) ?

A l’heure où je vous parle, nous ne sommes pas encore sortis du confinement parisien, aussi je rêve d’aller marcher dans n’importe quel coin de nature. Sinon, je réfléchis depuis quelque temps à l’écriture d’une pièce de théâtre. Et comme l’un de mes moments préférés de la journée est celui où je lis des histoires à mon fils de six ans, ça me donne souvent l’envie d’essayer de lui en écrire quelques unes...