Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Cahiers, 1957-1972

de Emil Cioran , date de sortie le 04 novembre 1997
Cahiers d'exercices où s'accumulent les notations les plus diverses : souvenirs de lectures, impressions musicales, portraits ou plutôt esquisses d'amis et d'ennemis ; évocations de balades, fréquentes,... Lire la suite

Livraison estimée le vendredi 30 octobre 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Cahiers d'exercices où s'accumulent les notations les plus diverses : souvenirs de lectures, impressions musicales, portraits ou plutôt esquisses d'amis et d'ennemis ; évocations de balades, fréquentes, dans Paris et à la campagne, d'où ce "philosophe de la rue" rapporte toujours quelque anecdote ou image frappante.

Caractéristiques

Titre Cahiers, 1957-1972
Auteur Emil Cioran
Collection Blanche
Editeur Gallimard
Date de parution 04 novembre 1997
Nombre de pages 998 pages
Dimensions 23,00 cm x 14,00 cm
Poids 1105 g
Support Broché
ISBN / EAN 2-07-074935-5 - 9782070749355

5/5

Jeanraphael

Le 05/02/2018

ça c'est vraiment un livre superbe. ce qui me plait chez Cioran, c'est la précision du propos, dans une œuvre ou l'objet principal est l'auteur, tout l'auteur, rien que l'auteur. Et pourtant c'est jamais égocentrique, jamais nombrilleux, ni pédant ni démonstratif. On y admire l'amertume rageuse et sublime d'un auteur qui ne fait qu'écrire ce qui lui passe par la tête, avec l'obsession de refuser tout autre style que celui qui dit le plus fidèlement les choses. Ouvrir un livre de Cioran, celui-ci en particulier, c'est regarder par la fenêtre. sacré Emile !!

blanchenoir

Le 11/05/2014

Cet ouvrage est celui que je préfère de Cioran, et je m'étonne de ne pas en avoir fait déjà la critique... Si certains essais sont plutôt difficiles à lire, il n'en est rien de ce "journal", écrit entre 1957 et 1972. Un journal qui ne relate pas le quotidien d'un homme mais des impressions, des pensées, des souvenirs de lectures, des balades... On y croise les amis de Cioran, tels Ionesco ou Beckett. Les anecdotes dont Cioran nous fait part nous rapprochent de la singularité du penseur. Si Cioran est en révolte contre le monde et contre dieu, il l'est aussi contre lui-même, c'est ce que nous montrent généreusement ses Cahiers. Le style est vivant, et associé à un contenu souvent teinté d'humour, il donne de l'énergie au lecteur. Pessimiste Cioran ? Pas seulement, et pas si sûr... Je dirais plutôt tragique, et ironique... "Il n'y a qu'une manière de tout posséder : ne rien désirer."