Prêt à feuilleter

Beaumarchais : un aventurier de la liberté

de Erik Orsenna , date de sortie le 14 août 2019
Beaumarchais

Un aventurier de la liberté

« L'existence de Beaumarchais est une ivresse de vivre. Une suite de folles journées. Une pièce de théâtre effrénée où les personnage... Lire la suite

En stock en ligne

Livraison estimée le vendredi 13 décembre 2019

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

Beaumarchais

Un aventurier de la liberté

« L'existence de Beaumarchais est une ivresse de vivre. Une suite de folles journées. Une pièce de théâtre effrénée où les personnages, tous Beaumarchais, se succèdent, se nourrissent l'un l'autre, s'allient, se contredisent, se combattent, parfois se détestent, le plus souvent s'aiment, trop.

Ce serait banal si, vécues par tous ces personnages, toutes ces vies se succédaient sagement. Cet horloger, fils d'horloger, ne supporte pas la chronologie. C'est le prince du En Même Temps, cette stratégie qui, quoi qu'on pense, n'est pas moderne : c'était déjà la devise du XVIIIe siècle. Musicien, courtisan, financier, promoteur immobilier, industriel, espion, armateur, auteur d'oeuvres tantôt géniales, tantôt très oubliables, éditeur de Voltaire, il devient révolutionnaire malgré lui. Trop gourmand pour ne pas tout vivre à la fois. Et trop joyeux de toutes ces aventures pour en ressentir de la fatigue.

Comme l'écrivait Fernando Pessoa, n'être qu'un est une prison. »
E.O.

Caractéristiques

Titre Beaumarchais : un aventurier de la liberté
Auteur Erik Orsenna
Collection Bleue
Editeur Stock
Date de parution 14 août 2019
Nombre de pages 200 pages
Dimensions 22,00 cm x 14,00 cm
Poids 278 g
Support Broché sous jaquette
ISBN / EAN 978-2-234-08610-4 - 9782234086104

4/5

lyanea

Le 28/11/2019

Une belle façon de se remémorer Beaumarchais grâce au talent d'Orsenna. Un livre rapide à lire mais riche en rappels d'une vie que l'on a voulu multiplier chaque fois qu'on l'a pu. En supplément, des apartés sur la propre vie de l'auteur ou de ses amis connaissances. C'est pétillant, frais, léger et néanmoins érudit. Un régal.

lecassin

Le 27/11/2019

Beaumarchais, fils d’horloger et horloger lui-même, à la cour ; maître de musique des filles de Louis XV ; agent secret ; dramaturge ; trafiquant d’armes… Un rapide tour d’horizon de la vie de l’auteur (entre autres) du « Barbier de Séville » et du « Mariage de Figaro ». Un peu rapide, n’est-ce pas ? Survolé ? Hum. Rapide et survolé comme ce « Beaumarchais, un aventurier de la liberté », ni un roman, ni un essai, ni une biographie… une notice récapitulative d’un personnage dont la complexité aurait mérité un autre développement… Il faut tout le talent d’Erik Orsenna pour soutenir cette lecture qui ne sort pas des sentiers battus : un rythme soutenu par des chapitres courts, la faconde d’Orsenna, son sens de la formule… Oui… Malgré tout, on reste sur sa fin, avec un arrière-goût de bâclé. Dommage, même si quelques élargissements du propos à notre époque ne manquent pas de saveur…

Catherinedenanc

Le 22/09/2019

Retranscription intégrale en chapitres courts, de l’émission en forme de feuilletons d’une durée de 30 minutes, diffusés cet été par France Culture. J’en ai écouté quelques-uns et c’était brillantissime. Surtout dû à l’auteur qui se révèle être un excellent homme de radio, par sa diction, sa scansion, son enthousiasme et son admiration pour Beaumarchais. De plus, grâce à lui et à son livre, j’ai appris tant de choses de ce Monsieur Pierre-Augustin Caron, magnifique aventurier qui a vécu tant de vies différentes en commençant comme fils d’horloger et horloger lui-même et devint par son génie, sa fantaisie, son énergie, son intelligence BEAUMARCHAIS. Celui auquel on doit Le Barbier de Séville, Le mariage de Figaro, L’autre Tartuffe entre autres. Il se maria jeune 24 ans une, à une femme 10 ans plus âgée que lui, et qui eut la bonne idée de mourir une année plus tard en lui léguant la fortune de son vieux mari. Ce testament, fût contesté par la famille du mari fut, il se retrouva pauvre et endetté. Pourtant c’est grâce à ce court mariage qu’il embellit son nom de Beaumarchais, nom inspiré d’un bout de terre que les ayant droits de la défunte, oublièrent de réclamer. Je suis ressortie de cette lecture, pleine d’admiration pour l’homme, un sourire aux lèvres. Je recommande vivement la la lecture aux défaitistes et aux rabat-joie.

talou61

Le 16/09/2019

Une biographie beaucoup, beaucoup trop survolée. Mais est-ce une biographie comme l'a dit une autre lectrice.. Son combat pour le droit d'auteur (reconnue par la Convention) est balayée, ses pièces "Le barbier de Seville" et le"mariage de Figaro" qui ont crééent des scandales, sont à peine développées... Son entremise de l'achat de fusils en 1792 : aucune explication, seulement des interrogations de l'auteur... "pourquoi se fourrer dans une affaire qui sent le souffre".... 'Mystère....." L'on ne fait pas l'effort d'acheter un livre à 18 € pour lire cela... Autant lire Wikipedia et ses références, les pièces de Beaumarchais ou l'excellent livre de Claude Petitfrère "1784 Le scandale du" Mariage de Figaro". Une anecdote qui prouve bien que ce livre a été rédigé et publié trop vite, afin de paraître pour la rentrée littéraire... Sur l'intérieur de la jaquette, il est mentionné : "entré à l'Académie française en 1998, il occupe sans légitimité aucune, le siège de Louis Pasteur et d'Émile Littré" ... Si c'est l'éditeur qui le dit !!!....

kikenbook

Le 24/08/2019

Enthousiasmant ! Orsenna retrace la vie de Beaumarchais avec toute la vitalité du personnage : phrases et paragraphes courts donnent un rythme alerte au récit comme pour imiter la vivacité du dramaturge, on ne s'embarrasse pas toujours de déterminants voire même de verbes comme Beaumarchais ne s'embarrasse guère de scrupules pour arriver à ses fins dans les très nombreux emplois qu'il occupera, d'horloger (comme papa) à éditeur de Voltaire , en passant par financier, promoteur immobilier, armateur... Autant de professions qui lui font vivre une existence où se mêlent immenses succès, gros bides, exaltantes ascencions et colossales dégringolades. La petite histoire du créateur de la Société des Auteurs (merci à lui !) croise la grande Histoire : indépendance des Etats-Unis, Révolution française... Et Orsenna se permet quelques rares digressions amusantes sur notre époque. Ces 200 pages se lisent aussi rapidement que se déroule la vie frénétique de Beaumarchais, sans temps mort, et l'on prend grand plaisir à lire ces chapitres qui éclairent les courts extraits de pièces présentés en fin de chapitre. Avec une mention spéciale pour le passage concernant les "Mémoires contre M. Goëzman", sorte de plaidoirie truculente écrite par Beaumarchais à l'occasion d'un procès dans lequel il est accusé.