Livraison offerte dans + de 600 points de retrait E.Leclerc
camion
Livraison à domicile offerte* !

Prêt à feuilleter

Envoûtement

Volume 4, Désolation
de Carrie Jones , date de sortie le 09 mai 2012
La situation est vraiment devenue difficile à gérer
pour Zara. Depuis qu'elle a sauvé Nick de sa prison
du Walhalla, le beau ténébreux est devenu très
distant avec elle.
Lire la suite

Livraison estimée le vendredi 19 juin 2020

 RETRAIT OFFERT
en magasin E.Leclerc

Livraison offerte à domicile*. Voir conditions.


La fiche détaillée

Résumé

La situation est vraiment devenue difficile à gérer
pour Zara. Depuis qu'elle a sauvé Nick de sa prison
du Walhalla, le beau ténébreux est devenu très
distant avec elle.

Pour ne rien arranger, la ville est sur le point d'être
ravagée par des êtres malfaisants. Leur objectif :
déclencher l'Apocalypse. Devenue reine des
lutins, c'est à Zara d'organiser la résistance. Pour
espérer éviter la désolation, elle va devoir faire
appel à ses amis et à des armées humaines.

Un autre élément vient encore compliquer la vie
de Zara : les sentiments qu'elle éprouve pour un
garçon, un lutin que Nick ne supporte vraiment
pas...

Caractéristiques

Titre Envoûtement - Volume 4, Désolation
Auteur Carrie Jones
Traducteur Ariane Maksioutine
Série Envoûtement
Collection Romans
Editeur City
Date de parution 09 mai 2012
Nombre de pages 316 pages
Dimensions 24,00 cm x 15,00 cm
Poids 476 g
Support Broché
ISBN / EAN 978-2-35288-874-1 - 9782352888741

3,3/5

iz43

Le 05/05/2015

Dernier tome et fin du suspense (si on peut dire). Zara avec sa bonté qui la caractérise, y compris envers ses ennemis parvient à sauver le monde. J'ai trouvé l'intrigue un peu simple: les gentils lutins autour de zara et ses amis contre les méchants. Au niveau cœur aussi. Nick est encore plus stupide qu'avant. .J'aurai préféré un beau triangle amoureux et qu'il se batte pour reconquérir Zara. Parce que là il ne veut plus d'elle parce que c'est un lutin (alors qu'il était raide dingue d'elle) et astley (que j'aime bien) n'a pas à faire grand chose pour récupérer Zara. J'ai quand même apprécié toutes ces références à la mythologie nordique même si ce n'est pas ma préférée. Hell n'est pas un endroit monstrueux comme dans everworld (j'ai eu peur àchaque ligne d'ailleurs !). Cette saga ne révolutionne rien mais elle se lit bien. Je dois tout de même reconnaître que le 1 était un chef d'œuvre et les autres tomes étaient moins bien. J'ai beaucoup apprécié dans le tome 1 cette ado particulière anéantie après le décès de son beaupère et qui se récite des phobies pour tenter d'aller mieux. Voilà j'avais peut être trop d'attentes aussi.

Chroniques_Aleatoires

Le 23/12/2013

Nick est enfin de retour, wouhou, faites péter le Champomy !!! ou pas… parce que même s’il est de retour, plus rien n’est pareil. Il a changé, Zara a aussi changé et ça il ne peut pas l’accepté… le problème est bien là, malgré tous les sacrifices que son âme sœur a dû faire, il n’arrive pas à surmonter ses préjugés. Ce volume commence directement dans un univers plus sombre que les précédents et on ne peut s’empêcher de penser que tout ça ne finira pas bien… Nick est à peine l’ombre de lui-même, il dit toujours aimé Zara mais il n’arrive pas à l’accepter telle qu’elle est devenue, et il faut avouer que le fait qu’elle soit devenue la Reine d’Astley ne l’aide pas du tout. Zara doit maintenant choisir entre les deux garçons qui lui semble être destiné par le destin : le loup-garou qu’elle aime depuis son arrivée à Bedfort ou bien le lutin qui lui a sauvé la vie ainsi que celle de Nick ? Jusqu’à la fin on ne pas vraiment qui elle va choisir bien qu’elle sera heureuse avec chacun d’entre eux. Astley continue à cacher des choses, il semble être cruel par moment et est prêt à tout pour garder son pouvoir, on n’arrive toujours pas à le comprendre totalement. Dans ce tome, la relation amoureuse de Zara et Nick se transforme définitivement en triangle amoureux. Mais je vous rassure, c’est pas le genre de triangle avec les "je t’aime, moi non plus !". Tout cela est une conséquence du volume 3, la disparition de Nick a été bénéfique à Astley. Bien que Zara aime toujours autant le loup-garou, le lutin a su se faire une place dans son cœur. Mais en dehors de l’amour, le plus important c’est tout de même le combat final qui est violent et sanglant. Les personnages ne sont pas réellement ce qu’ils semblaient être et c’est grisant. Une fin de saga explosive qui ravira les fans de Young Adult et de fantastique. Ce dernier opus est plus mature que les autres et montre le passage des adolescent dans le monde adulte, avec les sacrifices et les souffrances que cela peut entraîner. Envoûtement restera jusqu’à sa dernière page une saga fascinante et agréable à lire !! Même si pour certains la fin sera probablement frustrante et décevante, on ne peut pas gagner à tous les coups !

Nyx

Le 22/08/2012

La série est enfin terminé, et je remercie Accrocdeslivres de m'avoir prêté son exemplaire. Il faut savoir que j'avais apprécié le démarrage de la série malgré son ton jeunesse. Mais dès le tome 3, j'avais été déçue par le comportement des personnages et la tournure de l'histoire. J'avais un peu l'impression de tourner en rond. Dans ce tome 4, Nick est tout simplement insupportable et le lecteur ne peut se demander que "mais pourquoi tu t'entêtes ?" à Zara. Elle aime son roi à sa façon et lui est à ses pieds, alors pourquoi elle s'embête avec un garçon qui la considère comme un monstre ? La première partie de l'histoire est un peu longuette, avec des reprises et des répétitions des événements passés. L'auteur gagne du temps pour mettre en place son final mais ça m'a perdu je pense. Là où la scène de fin avait un goût de déjà vu, elle est néanmoins pleine de punch et de rebondissements. Bon, la plupart des retournements de situations pouvaient se deviner, mais ça reste néanmoins une bonne fin pour la saga. Un peu ouverte mais réglant la plupart des question, l'auteur a su clôturer son histoire et ne pas trop tirer sur la corde. Je recommande à tout ceux ayant commencer la série de la finir, ça reste original et distrayant !